Prime Covid : au CHU de Toulouse, 5 cadres de direction touchent 1500 euros, les esprits s’échauffent

Les représentants CGT du CHU de Toulouse voient rouge quand ils découvrent que des cadres de direction toucheront la prime de 1500 euros. Des infirmiers se sentent lésés, la direction se justifie.

Prime Covid : au CHU de Toulouse, 5 cadres de direction touchent 1500 euros, les esprits s’échauffent

Situé en zone verte, le CHU de Toulouse fait partie des 117 hôpitaux éligibles à une prime de 1500 euros à hauteur maximale de 40 % des effectifs, tandis que le reste du personnel touchera 500 euros, selon le décret publié le 15 mai dernier.

La répartition de ces 1500 euros reste au bon vouloir de la direction de l’établissement.

Le 16 juin dernier, la CGT a vu rouge. « Nous avons découvert de source sûre, alors que les primes ne seront versées qu’à la fin du mois de juin, que cinq cadres dont le DRH toucheront bien le montant maximal de la prime, quand des soignants et des personnels techniques, eux ne toucheront que 500 euros, c’est une injustice scandaleuse ! » dénonce Pauline Salingue déléguée CGT et secrétaire au CHSCT de l’hôpital. « Nous constatons que la direction a fait le choix de s’attribuer la prime à elle même, sans se préoccuper des soignants qui ont été en première ligne, méritent cette prime et en ont besoin financièrement », estime la syndicaliste.


Parmi les infirmiers la rancœur est là. C’est le cas de Julie Tirello, infirmière aux urgences du CHU depuis quatre ans, représentante régionale du collectif Inter-urgences et du syndicat Sud. « J’étais aux urgences du CHU pendant toute la crise, à priori je devrais toucher cette prime, mais je n’en sais rien en fait parce que la direction de l’hôpital manque de transparence sur ses critères d’inclusion et d’exclusion. Selon eux, selon que l’on ait touché des covid ou pas, on ne peut pas toucher la même prime, mais la direction n’a pas touché un seul patient ni un seul prélèvement covid ! Je suis en colère, raconte l’infirmière. Si on joue à ça les techniciens qui ont transporté des prélèvements covid pendant toute la crise, ne toucheront que 500 euros ? Pour ma part, j’ai eu 5 ou 6 covid avérés aux urgences que j’ai soignés dans des SAS ouverts. »

« Concertation et  équité » répond la direction

Face à la polémique, la direction du CHU a tenu à expliquer sa démarche à l’occasion d’un point presse organisé dès le lendemain. « Nous avons concerté en interne et également échangé avec d’autres CHU en France pour aboutir à ces critères d’attribution, a assuré Marc Penaud, le directeur général du CHU. D’ailleurs in fine notre situation est assez proche de celle des autres grands hôpitaux. Nous avons arrêté des critères volontairement bas, pour que le plus grand nombre de soignants puissent y accéder, ainsi tous ceux qui ont travaillé 38,30 heures (soit une semaine) dans une unité covid ayant accueilli des patients pendant 45 jours d’hospitalisation seront inclus dans le dispositif.»

Finalement sur les 15 350 personnels du CHU, 12 940 sont éligibles à la prime selon les critères du décret (les autres ont été absents plus de 30 jours durant la durée de la crise sanitaire NDLR). Sur ces bénéficiaires, 4332, soit 34 % du personnel, toucheront 1500 euros, indique l’hôpital.

« Je tiens encore à préciser que 78,5 % de ceux qui toucheront 1500 euros sont des soignants, 15 % des personnels techniques et 6,5 % des administratifs. Finalement, seuls 5 cadres de direction sur 42 toucheront 1500 euros. Moi-même et mes adjoints ne la toucherons pas », a précisé le directeur.

Le CHU indique par ailleurs que le plafond des 40 % sera atteint fin juillet, « après que de nouveaux textes permettant d’inclure dans le dispositif les personnels ayant travaillé dans les services de soins de longue durée et des internes, soient parus. » 

Béatrice Girard

Je m'abonne à la newsletter

 

Lire aussi, sur ActuSoins.com

38 hôpitaux supplémentaires pourront attribuer la prime Covid de 1500 €   (Juin 2020)

Prime Covid dans le médico-social : le décret est publié (Juin 2020)

Primes : qui sont les professionnels concernés ? (mai 2020)

EHPAD : une prime de 1000 à 1500 euros pour le personnel (mai 2020)

La prime des hospitaliers dans le public sera versée en mai ou en juin (mai 2020)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

5 réponses pour “Prime Covid : au CHU de Toulouse, 5 cadres de direction touchent 1500 euros, les esprits s’échauffent”

  1. Mourad dit :

    5 sur 42 c’est peu en réalité.

    Répondre modéré
  2. noelle dit :

    Pourriture , se prétend être sur le terrain critique les infirmières, et si on leur donne un peu le service juste pour 12H une journée, nettoyer le caca et faire les pansements, cadré les famille,….faire les entrées
    et c’est eux qui ramassent la prime!!! RIRE

    Répondre modéré
  3. Carbonnier dit :

    Bonsoir
    Pas faux les commentaires
    Savent ils vraiment ce qui se passe dans les services …? Enfin bref .. beaucoup de cadres qui cadre bien l ambiance actuelle

    Répondre modéré
  4. Manet47 dit :

    Normal, les cadres sont les flics des établissements.

    Répondre modéré
  5. ecoeuré dit :

    c’est pourri , ces directeurs très nombreux et très bureaucrates donc inefficaces ces directeurs de soins tous carriéristes et nuls ils ont contribuer à détruire l’hôpital

    Répondre modéré

Réagir à cet article

retour haut de page
308 rq / 1,995 sec