Arretmaladie.fr : le site qui ne passe pas auprès de l’Assurance maladie et de l’Ordre des médecins

Depuis une semaine, un site propose des arrêts maladie de trois jours en téléconsultation. Il provoque la fureur de la sécu et de l'Ordre des médecins. 

L'offre est tellement incroyable que beaucoup ont d'abord pensé à un "fake". Et pourtant : le site arretmaladie.fr propose bien des arrêts maladie de trois jours, se glissant dans le nouveau dispositif de téléconsultation pris en charge par l'Assurance Maladie. A priori, c'est légal. 

Mais non déontologique. "La par l'Assurance Maladie des téléconsultations appelle le respect d'un certain nombre de conditions, qui ne sont pas remplies en cas de recours à ce site", avertit la CNAM dans un communiqué. "Il est éthiquement critiquable de faire la promotion d'un site de consultations médicales en ligne à partir de la promesse de l'obtention facilitée d'un arrêt de travail"

De son côté, l'Ordre des médecins "condamne fermement" la mise en ligne du site. "Au moyen de formules accrocheuses, le site vante l'instantanéité du processus et suggère que toute demande d'arrêt maladie sera satisfaite, portant ainsi atteinte à l'image de la profession en assimilant l'activité médicale à une activité commerciale", explique l'instance dans un communiqué distinct. 

Le CNOM fait ainsi savoir qu'il avait décidé de mettre en demeure le site de cesser ses activités. En concertation avec la CNAM, l'instance engagera une action en référé dans les tous prochains jours et assignera le défendeur pour une même date d'audience. 

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a également fermement condamné le site. 

Rédaction ActuSoins


 

 

IDEL - NGAP, le jeu TV - Formation Gratuite

NGAP Perfectionnement, le jeu TV 2022

Formation gratuite pour IDEL
(titulaire et remplaçante).

Participez à la 1re formation française sous forme de... jeu télévisé ! Philippe Gras, expert national de la nomenclature, vous pose une centaine de questions et explique avec précision chaque réponse.

S'inscrire gratuitement

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1010 rq / 2,891 sec