Hôpital public : journées d’actions, manifestation et arrêt du codage des actes

Plusieurs syndicats de personnel hospitalier et plusieurs organisations soignantes* ont appelé à trois journées d'action, les 15, 29 octobre et le 14 novembre. Le collectif Inter-hôpitaux a également voté l'arrêt du codage des actes. 

© MS / ActuSoins

Les syndicats et organisations dénoncent la situation des différents services de l'hôpital public, notamment d'urgence. 

Les revendications communes portent sur l'obtention rapide d'effectifs dans les établissements, la reconnaissance salariale et professionnelle et un objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) hospitalier en hausse d'au moins 5%. 

La première mobilisation est prévue le mardi 15 Octobre. Un rassemblement sera ensuite organisé le mardi 29 Octobre devant l'Assemblée nationale à l'occasion du vote solennel en première lecture du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS). 


Enfin, les organisations appellent à une journée d'actions à travers la France le jeudi 14 novembre. Une grande manifestation est également prévue sur Paris ce même jour. 

Arrêt du codage T2A

Le collectif Inter-hôpitaux a voté l'arrêt du codage T2A (tarification à l'activité) 

Il s'agit "d'un geste avant tout politique traduisant notre refus des modalités actuelles de financement purement à l'activité", qui se traduira par un blocage des procédures de paiement qui "devront bien sûr être remplacées par d'autres moyens d'assurer le fonctionnement des services, jusqu'à l'adoption d'un nouveau système correspondant aux attentes des usagers et des professionnels", a précisé le collectif.

Le collectif a également voté la suspension des activités non médicales et non universitaires. Il s'agirait de ne plus participer aux réunions "sans implications immédiate pour le soin", avec les directions hospitalières, les ARS, le ministère des solidarités et de la santé...

Rédaction ActuSoins (avec APM)

Je m'abonne à la newsletter

* le collectif Inter-Urgences, le collectif Inter-Hôpitaux, l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf), le Printemps de la psychiatrie et la Coordination de défense des hôpitaux et des maternités de proximité.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
256 rq / 1,518 sec