Danger Vapotage ?

| 8 952 vues | | mots clefs : , , 33 réactions

Les vapoteurs auraient des risques plus élevés de développer cancers et maladies cardiaques que les non-fumeurs, selon une étude  publiée dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS). Pourtant, depuis que la nouvelle a fait le tour de la Toile et des médias il y a deux jours, de nombreuses voies s'élèvent pour dénoncer des conclusions trop hâtives. 

© Fox / Fotolia

Les résultats préliminaires de l'étude affirment que le vapotage pourrait présenter un risque accru de contracter un cancer pulmonaire ou de la vessies ainsi que de développer des maladies cardiaques.

 "Les scientifiques ont constaté des dommages dans l'ADN des cellules des poumons, de la vessie et du coeur chez des rongeurs exposés au vapotage pendant 12 semaines, aspirant de la vapeur de nicotine équivalente, en dose en en durée, à dix ans de vapotage pour les humains", indiquait l'AFP mardi. 

Des résultats controversés

Cette nouvelle, qui fait le tour de la toile depuis deux jours, est remise en question par de nombreux experts du monde médical. Outre Manche, les spécialistes n'ont pas hésité à réagir. "Cette étude ne démontre rien du tout au sujet des dangers du vapotage. Elle ne prouve en rien que le vapotage cause le cancer", a déclaré au "Guardian", Peter Hajek, directeur de l'unité de recherche sur la dépendance au tabac de l'Université Queen Mary de Londres.

Il explique par ailleurs que « Les cellules humaines ont été submergées dans de la nicotine et dans des nitrosamines carcinogènes achetées sur le marché. Il n’est pas surprenant bien sûr que cela endommage les cellules, mais cela n’a aucun rapport avec les effets du vapotage sur les personnes qui l’utilisent. Dans l’autre partie de cette étude, les animaux ont été exposés à ce qui sont pour eux des doses extrêmement importantes de nicotine et cela a également généré des dommages, mais cela aussi a une pertinence peu claire pour les effets du vapotage.»

Même son de cloche du côté des spécialistes français qui  prescrivent souvent du vapotage dans le cadre d'un sevrage tabagique. "On n'est pas dans la vérité scientifique, mais dans la manipulation. D'abord, les conditions dans lesquelles l'expérimentation est réalisée ne sont absolument pas représentatives de l'exposition humaine. Elle montre des anomalies cellulaires en exposant des souris à des quantités de nicotine considérables, beaucoup plus qu'on peut le faire avec une cigarette électronique habituelle. Ensuite, on fait des extrapolations de la souris à l'homme, et enfin on ne compare pas l'effet du vapotage à celui de la fumée du tabac", a réagi le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue et prescripteur de cigarettes électroniques à ses patients, dans un article paru sur le site de  Paris-Match. 


Habitué à constater sur eux les bienfaits de cette alternative au tabac, il explique : "Aujourd'hui, on sait que la nicotine est toxique, irritante pour les voies respiratoires, et addictive. Raison pour laquelle il n'y en a pas plus de 2% dans les e-liquides. Aux quantités consommées par un vapoteur, il existe une légère toxicité, mais infiniment moindre que celle du tabac fumé. "

Ces critiques pointent en l'occurence l'absence de comparaison dans les médias entre les dommages créés par la fumée de tabac et ceux de l'e-cigarette. «Globalement, nous sommes inondés de fausses nouvelles de ce genre. Les journaux scientifiques veulent aussi faire du buzz. Ils jouent au Sun anglais en rédigeant des communiqués de presse qui contredisent parfois les études elles-mêmes. C’est un moyen d’avoir toutes les couvertures et d’augmenter leurs revenus. Le résultat est que certains vont arrêter de vapoter et reprendre le tabac. Une nouvelle comme celle-là est susceptible de tuer des gens. Cela va totalement à l’encontre de la santé publique. Le travail des chercheurs, c’est de sauver des vies, pas de tuer des gens", explique le PrDautzenberg dans Paris-Match. 

R.A

 

IDEL - NGAP, le jeu TV - Formation Gratuite

NGAP Perfectionnement, le jeu TV 2022

Formation gratuite pour IDEL
(titulaire et remplaçante).

Participez à la 1re formation française sous forme de... jeu télévisé ! Philippe Gras, expert national de la nomenclature, vous pose une centaine de questions et explique avec précision chaque réponse.

S'inscrire gratuitement

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

33 réponses pour “Danger Vapotage ?”

  1. Thomas Wissocq Elodie Gineste

  2. David Corinne Wissocq ne pas croire tout ce qu’on voit

  3. Camille Tapon dit :

    Pascale Pillet-genevieve

  4. si c est encore ! ^^ .. une fake news , il serait bon qu actusoins verifie !

  5. Cette « étude » est tellement stupide qu’elle est considérée comme une fake news. L’AFP a diffusé cette ânerie sans prudence et sans vérification. Les médias suivent, sans faire le travail de journalistes qui devrait être le leur. Les seuls qui ont été professionnels sont France Inter et Paris Match…

  6. Thomas Saguy
    Loriane Solagna
    Benoit Ravidoni

  7. Sy Scie dit :

    le plus triste avec leurs bêtises c’est que beaucoup de personnes continueront à fumer de peur de s’empoisonné avec l’e cigarette , alors qu’il en est rien , j’étais suivie par une pneumologue car je faisais des bronchite chronique 10 mois sur 12 je fumais +- 60 cigarettes /jour et elle m’a demander d’aller voir une tabacologue qui n’a rien su me proposé pour arrêter de fumer (intolérance aux patch gomme , trop d’effet secondaire (dangereux) avec la médication…) , j’ai décidée d’essayer un après midi l’e cigarette et le soir venu j’ai remarquer que je n’avais pas allumer une cigarette , j’ai donc continuer jusqu’au coucher , le lendemain j’ai tout jeter cigarette, tabac, tube, machine pour tuber, cendrier, briquet , j’ai continuer avec l’e cigarette sans expliquer à la pneumologue avec quoi j’avais arrêter et tout mes examens étaient parfait et j’ai arrêter les traitements que j’avais pour mes bronchites , lors du dernier rdv avec la pneumologue j’ai expliquer que j’avais arrêter avec l’e cigarette et elle a dit que c’était un bon moyen pour arrêter et depuis 4 ans plus de bronchite et je revie 😉

  8. à mon avis , le meilleur c’est la volonté d’arrêter de fumer : il y a de gros risques de toutes façon . JE NE DONNE PAS UN ORDRE!! JUSTE MON AVIS ;

  9. La cigarette est bien meilleure pour par avoir de cancer l’ état a sûrement un déficit car les gens vapotent il faut bien trouver qqc de nouveau pfff

  10. De nombreuses voix d’expert non ???

  11. Moi ça me donne un mal de tête terrible quelque soit le liquide utilisé

  12. Pauline Buros dit :

    Laurence Buros je le savais

Réagir à cet article

retour haut de page
362 rq / 4,382 sec