Sexisme et harcèlement sexuel : les représentants de l’hôpital public appellent à une prise de conscience

Les organisations représentantes des directeurs et des médecins des hôpitaux et établissements médico-sociaux publics affirment leur volonté de lutter contre tout agissement sexiste et acte de harcélement sexuel et appellent "à la responsabilité et à la prise de conscience de chacun", dans un communiqué commun diffusé lundi. 

Alors que ces dernières semaines les réseaux sociaux ont brisé l'omerta concernant les actes de sexisme et de harcèlement sexuel dans la vie quotidienne et dans certains milieux socio-professionnels, à l'hôpital, le sujet doit appeler à une prise de conscience. 

C'est en tout cas ce qu'estiment plusieurs représentants des hôpitaux. Dans un communiqué, signé des présidents de nombreuses institutions (FHF, Adesm, CHS, CNDCH, CNDEPAH...)*, les représentants "souhaitent affirmer leur extrême vigilance et leur volonté de lutter contre toutes formes de harcèlement au travail" et appellent donc "à la responsabilité et à la prise de conscience de chacun devant des actes répréhensibles qui nécessitent la modification du comportement de leurs auteurs pour des relations professionnelles respectueuses des droits et de la dignité des personnes". 

Ils "condamnent fermement tout agissement sexiste ou acte de harcèlement sexuel" et font part de "leur détermination à prévenir et à sanctionner ces pratiques qui au regard des témoignages ont existé et semblent persister au sein de la communauté hospitalière et médico-sociale". 

Les représentants assurent qu'ils accompagneront les victimes dans leurs démarches de signalement et leur apporteront le soutien institutionnel "qu'elles seront en droit d'attendre". 

Les signataires du communiqué demandent aussi "à ce que soient garanties aux étudiants et stagiaires durant leur cursus des conditions d'accueil et d'accompagnement respectant leurs droits, dépourvues de sexisme, de dégradation ou d'humiliation". 

Rédaction ActuSoins (Avec APM)

*Ce communiqué est signé Daniel Cassé, président de la conférence nationale des directeurs d'établissements publics pour personnes âgées et personnes handicapées (CNDEPAH), Michel Claudon, président de la conférence nationale des présidents de commissions médicales d'établissements (CME) de CHU, Jean-Pierre Dewitte, président de la conférence nationale des directeurs généraux de CHU, Thierry Godeau, président de la conférence nationale des présidents de CME de centres hospialiers (CH), Christian Müller, président de la conférence nationale des présidents de CME de centres hospitaliers spécialisés (CHS), Zaynab Riet, présidente de la conférence nationale des directeurs de CH (CNDCH), Pascal Mariotti, président de l'Association des établissements participant au service public de santé mentale (Adesm), Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF).

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Sexisme et harcèlement sexuel : les représentants de l’hôpital public appellent à une prise de conscience”

  1. Master Thief dit :

    Dommage qu’on ne les entend que lors de l’enfonçage de portes ouvertes….lorsque le personnel soignant est quotidiennement malmené par leur politique de gestion du personnel, elles sont où, ces belles âmes vertueuses ?

Réagir à cet article

retour haut de page
239 rq / 1,939 sec