150 euros d’augmentation par mois pour tous les Infirmiers : une proposition de loi qui ne sera pas étudiée

Le 16 novembre dernier, 33 députés du groupe Les Républicains (LR) déposaient une proposition de loi visant à revaloriser le salaire des infirmiers de 150 euros net par mois. Si la mesure paraissait plaisante et attractive au premier abord, elle comprenait néanmoins des failles. Décryptage d'une proposition qui restera dans les tiroirs de l'Assemblée. 

150 euros d'augmentation de salaire par mois pour tous les Infirmiers : une proposition de loi qui ne sera pas étudiée"La profession infirmière traverse une crise grave, qui a eu des conséquences dramatiques au cours de l'été 2016 : cinq infirmières se sont donné la mort, le 13 juin à Toulouse, le 24 juin au Havre, le 30 juin à Saint-Calais, le 23 juillet à Reims, et le 13 Août à une nouvelle fois à Reims" rappelle en préambule, la proposition visant à revaloriser le salaire des infirmiers, de 33 députés du groupe LR. 

Lourdes responsabilités, rythmes de travail trop soutenus, manque d'effectifs, salaires trop bas... Les arguments évoqués pour augmenter les infirmiers sont ceux revendiqués par toute une profession. D'ailleurs, le texte le rappelle : "les infirmières se sont mises en grève pour dénoncer leurs conditions de travail qui se dégradent, les sous-effectifs permanents qui les obligent à enchainer les gardes, l'accroissement des violences à l'hôpital, avec notamment 14 500 cas d'agressions recensées en 2014, la pression physique et psychologique permanente à laquelle ils sont soumis, et les salaires largement sous-évalués par rapport à la difficulté du métier". 

Réelle attention pour les infirmières ou proposition de loi strictement incantatoire, à quelques mois seulement des élections présidentielles? Il faut savoir que ce texte est finalement resté dans les tiroirs du groupe LR, qui ne l'a pas retenu pour être présenté en séance publique le 8 décembre prochain. 

Un texte qui restera dans les tiroirs

"La prochaine séance publique - à l'Assemblée Nationale, ndlr -, et dernière de la législature, journée réservée aux choix du groupe Les Républicains est fixée au 8 décembre prochain et ce groupe n’a pas inscrit la proposition n° 4230 à l’ordre du jour de cette journée" confirme Alain Delmas, contact presse pour les affaires relatives à la Commission des affaires sociales de l'Assemblée Nationale. 

Pas inscrite, tout simplement parce qu'elle n'a pas été retenue par le groupe LR. "Il faut savoir que nombre de propositions de loi sont déposées sans réelle intention de les voir discutées, a fortiori adoptées, mais plutôt pour prendre date ; raison pour laquelle à ce jour, depuis 2012, plus de 4200 ont été déposées" ajoute Alain Delmas. Ainsi, pour le 8 décembre, seuls 6 textes, parmi une centaine ont été déposés. 


"Notre proposition de loi visant à revaloriser le salaire des personnels infirmiers salariés n’a pas été retenue - par le groupe LR, ndlr -. Nous le regrettons car il s’agit à notre sens d’une proposition de loi indispensable" regrette de son côté Elsa Walter, collaboratrice parlementaire de Pierre Morel A L'Huissier, l'un des 33 députés à l'origine du texte. 

Mais cette proposition aurait-elle vraiment pu être étudiée si elle avait été retenue? A priori, difficilement, ne serait-ce que par rapport au mode de financement proposé pour assurer ces revalorisations salariales. 

Les failles

Côté financement, les députés avaient prévu dans l'article 4 de la proposition, de compenser la perte de recette pour l'Etat par la création d'une taxe additionnelle "mentionnées aux articles 575 et 575 A du code général des impôts". Autrement dit, par une taxation sur le tabac, et donc en contournant une règle budgétaire de la loi de finance. Car normalement, toute proposition de dépense nouvelle doit systématiquement être financée par une recette équivalente. 

"C'est une pure hypocrisie" estime un responsable politique. Car nombreuses seraient les mesures pour lesquelles les députés proposeraient des financements via l'alcool ou le tabac quand ils ne savent pas comment faire autrement. 

Côté forme, le texte soulève aussi des interrogations. Car si le fond sur le malaise infirmier y est, la manière d'en parler est assez déroutante pour certains. Maladroite même. Ainsi, tout un paragraphe définit le rôle fondamental des infirmières à travers le regard de l'humoriste Anne Roumanoff, qui a présenté il y a quelques semaines une chronique pour Europe 1 sur les infirmières. "Je n’ai rien contre elle mais je me demande bien ce que fait son appréciation dans un texte officiel?" interroge Caroline, cadre infirmier, formatrice en IFSI. 

Un salaire à revaloriser, certes... Mais des conditions de travail à revoir surtout

Alors qu'un plan du gouvernement a revalorisé de 0,6% le point d'indice dans la fonction publique hospitalière dès février 2017, avec un financement acté pour cela, les infirmiers attendent davantage de reconnaissance. Certes, une revalorisation plus importante est attendue par les professionnels, mais les raisons de la grogne actuelle sont bien plus étendues qu'à la stricte question financière. 

"A l’hôpital, le manque de personnel, de moyens, de temps et l’encadrement déficient des étudiants, nuisent à la qualité des soins et à la prise en charge des patients tandis qu’en libéral la concurrence des structures de soins, parfois déloyale et non coordonnée avec les libéraux, une nomenclature obsolète et un refus de prendre en compte toutes les compétences infirmières et la notion de temps imposée dans les soins menace la profession. Véritable enjeu de santé publique, la sécurité et la qualité des soins n’est plus assurée en France." expliquait un communiqué commun de 16 organisations infirmières à la veille du grand mouvement du 8 Novembre dernier.

Plus de 10 000 infirmiers s'étaient mobilisés et avaient manifesté à Paris et partout en France pour faire entendre leurs revendications. 

Malika Surbled

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

104 réponses pour “150 euros d’augmentation par mois pour tous les Infirmiers : une proposition de loi qui ne sera pas étudiée”

  1. psy-ko dit :

    J’ai eu moins EUROS ENTRE 2016 ET 2017 sur ma fiche salariale!j’comprends plus rien!moi j’ai plus envie de bosser dans ce milieu de M….suis ko.JE ME DIS ET J’Y PENSE AU SUICIDE!!J’ai juste pas envie de me rater.

  2. c’est le prix de la pipe qu’on doit faire à celui qui est censé nous augmenter de cette broutille

  3. Augmenter tout le monde. ..On va finir par crever à ce régime la. ..quand tout augmentée que les ressources baissent

  4. Hanane Mee dit :

    Sabina Rodriguez 15-18-20 pour le ballon et n’oublie pas la manette avec de l’eau stérile

  5. PA Goetz dit :

    C’est bien de proposer ça mais encore faut il le financer derrière. Ah oui faisons payer tout le peuple en augmentant les impôts de tous. Ou encore “on demandera au partenaire sociaux” bref c’est pas avec ses propositions perdue d’avance que la profession avancera…

  6. Même si ça passait je suis pas d’accord. Car c’est donne 150 eur et tait toi. Le gouvernement ferait mieux de donner des postes afin que les conditions de travail soient satisfaisantes. Et pas qu’en infirmiere mais en aide soignantes également

  7. Val Pietrus dit :

    On a donné le plein pouvoir à l’administration qui a gentiment triplée
    Nous nous retrouvant avec des cadres , des cadres de pole , des cadres sup chapeautés par des directeurs administratifs qui gèrent le personnel hospitalier comme des pions interchangeables pour ne jamais se trouver à de faux de personnel ! Résultat un départ en masse du personnel toutes professions confondues
    Une perte de repères engendrant anxiété et arrêt maladies en nombre exponentiel !
    Résultat le travail est fait au forceps que tous croulons sous les tâches administratives qui sont essentielles pour la direction
    Avec un salaire qui ne fait vibrer personne !
    Plus de médecins de ville les écoles d’infirmière vont prendre le même chemin comme les aides soignantes.
    Après un gaspillage fenomenal dans les hôpitaux , le maintien des privilèges tout comme au gouvernement les caisses sont vides ( mais pas pour tout le monde ) et on va diminuer les dépenses en travaillant pour deux et gagner moins !
    Beaucoup râles mais peu de monde sur les barricades …
    Nous voulant faire notre travail correctement dans des conditions acceptables sans avoir des idées noires dues à l’épuisement et la totale incompréhension de notre hiérarchie qui ne se pose toujours pas les bonnes questions !

  8. Donc ni revalorisation salariale ni amélioration des conditions de travail ! Et #FrancoisFillon grand pourfendeur de la fonction publique en candidat des républicains LR !

  9. Yannick Blanc dit :

    La nouvelle surprise sur la feuille de paye ce mois ci:”revalorisation indiciaire”( soit plus de sous-sous normalement?)enchaînée par un “abattement rétroactif sur l’annee” soit 13,92E par mois….ou comment se faire mettre avec une poignée de gravier!!!! (Ou alors j’ai pas tout compris….

  10. Caïn Tubal dit :

    Il y a beaucoup de projets de Loi qui dorment et ne seront jamais à l’ordre du jour de la commission des Loi. Celui là mais aussi celui exigeant un casier judiciaire vierge pour se présenter à une élection ou celui instaurant l’obligation pour l’élu de justifier les postes de dépenses de son indemnité de représentation et frais de mandat.

  11. Bruno Loy dit :

    Je suis d’accord tjrs pour les mêmes aucune proposition pour les as ash

  12. Ils attendent quoi ces pourris! Que tous les soignants soient en arrêt pour burn out?

  13. Julie Boitez dit :

    Il faudrait augmenter les effectifs plutôt que donner plus d argent par infirmier …

  14. Eloo Die dit :

    150 e pour se taire ?? #soignesettaistoi

  15. Qu’on commence par nous octroyer des effectifs dans les services serait un bon début

  16. 150€ net, n’aurait pas été du luxe. Mais bon, comme d’habitude ils s’en foutent royalement !!!

  17. Quels intérets ont nos politiciens à s’occuper du corps médical? Aucun..

  18. Chantal Homs dit :

    150 euros mais a la fin tu as le même nombre de patients a t occuper et tu es autant fatiguée après tes 10ou 12 h.de la journée

  19. Jennifer Vallée regarde ? Sa serais une bonne nouvelle !

  20. C au moins 1000e d’augmentation par mois qu’il faut réclamer ! Au vue de nos responsabilités on nous paie au lance pierre !

  21. Renjo Wana dit :

    Cc Malika Surbled bel article! Par contre, je trouve dommage que l on ne parle toujours que des hospitalières ou des libérales. C’est à croire que les autres n ont pas de pénibilité ! Les IDE de clinique sont moins payées par exemple ou en maison de retraite. Dans ma paroisse, n en parlons même pas! Si ce texte était passé, aurait il concerné toutes les IDE?? Je ne pense pas. Sûrement celles de la fonction hospitalière seulement (qui gagnent plus que les autres déjà).Celles des autres administrations n y auraient pas eu droit je pense! Bref, de toute façon, ce texte ne passera pas!

  22. Le jour où tout le monde sera dans la rue je dis bien TOUT LE MONDE Et ENSEMBLE Et pas que pour sa pomme et bein on aura déjà une belle victoire!!!

  23. Anne Michèle dit :

    150 euros d augmentation et qu il faut redonner 300 aux impôts pas la peine!

  24. Christop Roma dit :

    En même temps, y’avait peu de monde sur les manifs du 8 novembre, c’est pas sur Facebook qu’on manifeste contre MST :-/

    • Certains etaient en service en fait ?

    • Nada Hegab dit :

      Peu de monde ? Faut voir la définition de peu de monde… peut être /sûrement pas assez mais on était pas “peu”non plus le 8 nov.

    • Christop Roma dit :

      Pauline Guibert : ceux réquisitionnés oui, pas le choix, mais ceux en repos (donc à la louche au moins 45% du personnel hospitalier chez eux.) Nada Hegab oui peu, selon les sources, ça va de 5000/6000 à Paris, 2000/5000 à Toulouse, 3000 à Lyon. Surement dans le lot, y’avais plein d’aide soignant/IADE/IBODE, personnel hospitalier et c’était super. Mais je prend rien que les 595 600 infirmiers en France : et regarde les chiffres de la mobilisation, c’est dommage. Et je peux énumérer par fonction présente et leurs nombres en France, ça doit être la même chose. Donc oui la manif du 8 novembre n’a strictement rien à voir avec celle de 1988 (100k manifestant). edit : je ne juge personne, le monde hospitalier manque juste de convergence une fois encore.

    • Christop Roma dit :

      J’oubliais la date aussi, c’était pas très malin de choisir le 8 novembre en pleine élection américaine 🙁

    • Renjo Wana dit :

      Faut pouvoir y participer ! faut retirer celles et ceux qui, financièrement, ne peuvent pas se permettre d avoir un jour de salaire en moins! Mais le coeur y est quand même. Et puis faut pouvoir se déplacer vers les lieux des manifs!!

    • les manifs de 1988 je les ai faites et nous étions tous et toutes solidaires et dehors à arpenter les rues de Paris là moi je suis en arrêt pour mon dos et oui il s’use à travailler donc pas de manif pour moi mais où sont mes jeunes collègues ???,

    • David Erlich dit :

      Oui bien peu de monde.
      Allez 10000 manifestants dans toute la France…
      S’en est risible.
      Allez continuons a pleurnicher et rester au chaud à la maison.

    • David Erlich dit :

      Renjo Wana, qu’est ce que c’est que ces excuses a 2 balles ???
      On pleurniche sans arrêt sur nos conditions de travail, nos salaires, la non reconnaissance de notre boulot.
      Et quand il y a une manif prévue de longue date on est pas foutu de se déplacer? On ne peut pas quitter son chez soi parcequ’il y a un episode inédit des feux de l’amour, que le livreur de chez Amazon passe ce jour là (pas de bol), parce qu’on teste une nouvelle recette de sauté de porc, que c’est le jour des courses…
      Alors dans ce cas on ne se plaint pas et on trime.

    • Oui, mais perdre 75€ de salaire sur un budget serré, ça peut en rebuter certains, et je peux le comprendre.

  25. Mamel Kikou dit :

    Sincèrement, déjà sans cette prime en début de carrière je prends cher avec 1400euros d impôts sur le revenu alors bon ^^

  26. 150€ c’est non , mais par contre pour s’octroyer 5ans de salaire assuré en cas de non réélection nos députés sont capables .

  27. y a des élections alors elle propose un truc infaisable et tous le laisse dans un placard: les soignants , ils s’en foutent……On est bien bête de continuer à donner autant pour un salaire minable et aucune reconnaissance de l’importance de nos métiers dans la société…..

  28. Séb Csn dit :

    Genre vous avez vraiment cru qu’un projet de loi pour gagner 150 euro en plus par mois allait passer ??? vous croyez encore au père noel

  29. Vero Dutot dit :

    Exactement 150 euros …. on se moque bien de nous

  30. Lorsqu’il s’agit de défendre leurs avantages de parlementaires, ils sont sans retenue!…le reste ils s’en tapent

    • Berht Hramm dit :

      Je me permets juste d’intervenir car je connais parfaitement les grilles indiciaire de la fonction publique hospitalière. Je peux vous dire que les aides-soignants ne sont pas à plaindre par rapport à certaines autres personnes comme par exemple les kinésithérapeutes qui font tout de même médecine pour accéder à la formation de kiné. 1350 € en début de carrière ça vous parle ? Ça c’est une cause à défendre par exemple ça éviterait d’être en pénurie de cette profession à l’hôpital… en ce qui concerne les ASHQ c’est pareil : les professeurs en activité physique adaptée qui ont parfois un bac plus 5 sont payés 1350 € c’est-à-dire le salaire d’un ASHQ !

  31. Ouai comme d’habitude, on nous fait miroiter un truc et au final on nous la met bien profond ! Classique…

  32. Seb Gargiulo dit :

    150 j’espère que c du net sinon son augmentation elle se la fou dans le cul

  33. Seb Gargiulo dit :

    150 j’espère que c du net sinon son augmentation elle se la fou dans le cul

  34. Nathalie Moi dit :

    Pfff désolant. ..et c’est pas led prochains qui srn preoccuperont

  35. Nathalie Moi dit :

    Pfff désolant. ..et c’est pas led prochains qui srn preoccuperont

  36. Anne Laure dit :

    En même temps pour 150 balles … autant que ca reste dans le tiroir

  37. Anne Laure dit :

    En même temps pour 150 balles … autant que ca reste dans le tiroir

  38. Leila Tonton dit :

    Quand il y en aura plus peut être qu ils se bougeront le derrière..

  39. Leila Tonton dit :

    Quand il y en aura plus peut être qu ils se bougeront le derrière..

  40. Céline Cha dit :

    Et on continue à se moquer de nous

  41. Céline Cha dit :

    Et on continue à se moquer de nous

  42. Bah voyons, pas contre nos dirigeants eux se rincent bien comme il faut sur le compte des contribuables. Français Françaises bossez pour payer nos salaires, nos vacances, nos repas dans les restau 5 étoiles etc……..

Réagir à cet article

retour haut de page
755 rq / 1,867 sec