« Il est indispensable de comprendre ce qui se joue de vital dans la relation de soin »

Dans une tribune parue hier sur le site du quotidien Le Monde, le Pr Emmanuel Hirsch, directeur du département de recherche en éthique à l'Université Paris sud, mène une réflexion sur les suicides récents d'infirmiers. Pour lui, la détresse des professionnels de santé est "révélatrice de l'ordre gestionnaire qui sévit à l'hôpital". 

infirmiers suicide"Ces derniers mois, cinq infirmiers se sont suicidés. Pour certains, sur leur lieu de travail. De tels drames humains sont révélateurs des conséquences d'évolutions qui ont bouleversé les du soin à travers des décisions essentiellement d'ordre gestionnaire. Les valeurs constitutives de missions exceptionnelles assumées au service commun sont bafouées par des procédures trop souvent contestables". 

Pour lire la suite de la tribune, parue dans le Monde, c'est ICI ou, pour sa version intégrale, directement sur le site du Pr Emmanuel Hirsch

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

18 réponses pour “« Il est indispensable de comprendre ce qui se joue de vital dans la relation de soin »”

  1. Ma Thieu dit :

    #jlm2017 #empowerment
    Les politiques actuels n’écoutent pas!
    Reprenons le contrôle en 2017
    Pour une 6eme Republique où
    Le peuple sera acteur de la vie politique donc forcément entendu.

  2. Chefi Chefa dit :

    Ne croyez pas au pere Noël , malgré tout voici les élections présidentielles ….à nous tous de bien choisir le ou laaaaaaaa bonne candidate…

  3. Elise Bouvier dit :

    Faut il croire à leur hypocrisie médiatique ? Ils en foutent…nos collègues seraient ils mort pour rien?

  4. Ce qui est triste c’est qu’aucun média tout du moins les plus populaires n’ont relayé ces suicides je ne suis pas sûr que beaucoup de monde soit au courant de ces drames. Certainement moins qu’Alstom, la grève des profs, etc… Comme à chaque fois d’ailleurs. Qui s’intéresse aux infirmiers ?Personnes mis à part ceux qui en ont besoins à un instant T, là nous sommes formidables mais la douleur et l’hospit passées c’est fini nous ne sommes plus que des fonctionnaires. Et Dieu sait que nous ne réclamons pas souvent grand chose mais le peu demandé nous est refusé. Peut être aurions-nous dû être pilote de ligne ou médecin eux ont au moins la chance de voir leur revenu et leur statut valorisé.

  5. Cathy Fle dit :

    depuis le temps que je rale !!!!!!

  6. Jaja Sam dit :

    Il faut que ça change. Et pas que pour les Ide. (C’est un jeune Ide déjà fatigué qui parle)

  7. et surtout le moins d écoute

  8. c le secteur ou il y a le moins de gréve et le plus de souffrances.

  9. Chats Mallow dit :

    Le problème c est pas la relation de soins c est les conditions de travail déplorables absence non remplacée nombre de patients etc….

  10. Hirsh n’est pas à la tête de l’APHP ?

  11. Il était temps de s’y intéresser

  12. « Dans une tribune parue hier sur le site du quotidien Le Monde, le pr Emmanuel Hirsch, directeur du département de recherche en éthique à l’Université Paris sud, mène une réflexion sur les suicides récents d’infirmiers. Pour lui, la détresse des professionnels de santé est « révélatrice de l’ordre gestionnaire qui sévit à l’hôpital ».  »
    Du coup, Ingrid je crois que les libéraux ne sont pas compris dedans..

  13. Ingrid PB dit :

    J’espère qu’ils vont s’intéresser à tous les infirmiers et pas que hospitaliers….ce sont tous les ide qui souffrent. 5 suicides ont été médiatisés mais combien sont passés sous silence?

Réagir à cet article

retour haut de page
860 rq / 2,950 sec