Revendications : Les IADE seront reçus à l’Elysée le 21 Juin

| 1 987 vues | | mots clefs : , , , 2 réactions

Une délégation composée d'un infirmier anesthésiste, d'un étudiant infirmier anesthésiste ainsi que du président de l'ANEIA (Association Nationale des Etudiants Infirmiers Anesthésistes), sera reçue à l'Elysée le 21 Juin. Objectif : évoquer une fois de plus l'évolution de la profession IADE. Les professionnels espèrent des réponses et des résultats. 

© ActuSoins. Lors de la mobilisation IADE du 22 mars.

© ActuSoins. Lors de la mobilisation IADE du 22 mars.

"Le dossier avance mais nous voulons accélérer les choses pour conclure et nous rassurer avant l'été. Il faut aussi conditionner la rencontre avec le ministère de la qui aura lieu deux jours après cette entrevue à l'Elysée" explique Gérald Delarue, président de l'ANEIA.

Reçue une nouvelle fois - les IADE avaient déjà été reçus en mars dernier à l'Elysée - par le Pr Olivier Lyon-Caen, conseiller et recherche médicale de la Présidence de la République ainsi que par Michel Yahiel, conseiller travail, emploi et protection sociale, la délégation compte bien faire entendre ses revendications. 

"Les revendications restent fidèles aux dernières défendues par l'" explique Gérald Delarue.  Avec une concertation des différents syndicats IADE amont du rendez-vous, il s'agira pour lui, d'aborder les principaux axes de promotion et de défense de la profession D'infirmier Anesthésiste.

Vers une reconnaissance de l'autonomie? 

Tout d'abord, la délégation réclamera de nouveau la reconnaissance d'une "juste place dans l'arbre des Professions de santé, en regard des Études, de l'Exercice vis à vis des autres professions de niveau Master de la fonction publique hospitalière". Les IADE demandent notamment une meilleure reconnaissance de la profession : corps spécifique de métier intermédiaire niveau profession master, reconnaissance de l'autonomie des IADE, grille indiciaire et salariale réévaluées. 


A l'heure actuelle, les IADE appartiennent au corps de métier des Infirmiers dits "spécialisés". L'autonomie réclamée leur permettrait  de se détacher de cette filière et d'obtenir le statut de profession intermédiaire (comme les infirmiers de pratique avancée).

Outre ces revendications majeures, les IADE souhaiteraient que leur place dans le système d'urgence (notamment pré-hospitalière) soit réaffirmée et que la reconnaissance de la pénibilité - supprimée lors du passage en catégorie A de la profession - soit restaurée.

"Il y a urgence, l'attente est terrible"

La délégation est claire. Elle insistera à l'Elysée, sur "le caractère urgent des demandes de réponses adaptées et justes", précise Gérald Delarue. 

" Je le dis depuis des mois, les Infirmiers Anesthésistes iront jusqu'au bout, aussi loin que nécessaire pour aboutir sur cette justice. La pression est à son paroxysme, l'attente est terrible. Nous ne sommes pas loin de renouveler un mouvement social qui risquerait d'en générer d'autres au niveau hospitalier. Le dossier IADE doit se finaliser sur la réponse aux attentes légitimes d'une profession essentielle à la sécurité et santé des Français" explique Gérald Delarue, qui n'exclut pas une nouvelle mobilisation. 

En Mars dernier, les IADE avaient manifesté massivement dans les rues de Paris. C'était la 4e mobilisation de la profession en une année. 

Rédaction ActuSoins


Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Revendications : Les IADE seront reçus à l’Elysée le 21 Juin”

Réagir à cet article

retour haut de page
843 rq / 2,636 sec