Urgences : Les SDF, des patients comme les autres

| | mots clefs : , 43 réactions

Une équipe de médecins, coordonnée par le Dr Yonathan Freund du service d’accueil des de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) a comparé, dans une trentaine de services en France et sur trois jours, le parcours aux des patients et non . Résultat : les bénéficieraient du même niveau de soins que tous les autres patients. 

Santé et hôpital : UrgenceIntitulée SECOURS, cette étude prospective a été menée dans 31 services d’urgences en France. Sur trois jours en mars 2015, les auteurs ont analysé le parcours aux urgences des patients sans domicile fixe et des patients non SDF présentant des problèmes médicaux de gravité équivalente, afin de comparer le niveau de soins qui leur était accordé.

508 patients ont ainsi été inclus. Les cas de 214 patients SDF et de 214 témoins ont été analysés, après exclusion des patients SDF consultant pour hébergement sans raison médicale.

"Contrairement à ce qui a pu être décrit dans d'autres populations fragiles ou vues comme difficiles, les auteurs observent que les patients SDF bénéficient d'un même niveau de soins que les autres patients, en termes d'investigations diagnostiques et de prise en charge thérapeutique" explique l'AP-HP.

Pas de différence de prise en charge par rapport aux autres patients

Cette étude n’a pas retrouvé de différence de prise en charge entre les patients SDF et leurs témoins. "Le taux de prescription d’examens complémentaires et de traitements est comparable : un examen diagnostique était prescrit pour 62% des cas vs 67% des témoins et un traitement chez 53% des cas vs 47% des témoins" explique l'AP-HP.

Pas de différence non plus concernant le temps d’attente et le mode de sortie. Néanmoins, selon l'étude, le temps de passage aux urgences est plus long pour les patients SDF (5,1 heures vs 3,3 pour les non SDF).

« Cette grande étude a permis d’évaluer notre prise en charge des patients SDF » explique le Dr Yonathan Freund. « Il est admis que la prise en charge de tels patients est une spécificité de nos services : les urgences sont un point d’entrée clé dans le système de soins pour ces patients. L’adhérence des centres à cette étude était excellente, et la grande variété de centres inclueurs est une bonne garantie de la validité externe de nos résultats. Les patients SDF semblent être pris en charge avec le même soin que les autres patients, et nous sommes très satisfaits de ce résultat ».

Rédaction ActuSoins (avec AP-HP)

 

Quelques précisions sur l'étude : L’âge moyen des patients était de 43 ans et 89% étaient des hommes. Les patients SDF avaient de plus lourds antécédents que leurs témoins. Les motifs de venue aux urgences étaient similaires entre les deux groupes, hormis pour ivresse - 21% des SDF versus 4% pour les patients non SDF – et douleur - 7% des cas pour les patients SDF vs 17% pour les patients non SDF -.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

43 réponses pour “Urgences : Les SDF, des patients comme les autres”

  1. Heureusement! C’est notre job de soigner tout le monde même si cela coûte la peau des fesses. Allez renvoyer dans la rue avec un traitement à prendre au 3 repas un SDF , alors il reste 6 semaines .

  2. oui c’est l honneur de notre systeme de soins

  3. Céline Ros dit :

    A quand une étude sur les soins de suite pour les sdf? Car après les urgences il y a les autres hospitalisations et les différences entre précaires et patients lambda s’y font nettement plus sentir.

  4. Huss45 dit :

    Encore heureux! Pourquoi pas une étude concernant la prise en charge des patients noirs vs patients blancs, femmes vs hommes, juifs vs catho et pour finir homo vs hétéro!!

  5. Je pense qu’ils cherchent une brèche chez les soignants: ne serions pas nous aussi dans l’air du temps: discriminatoires ? Eh ben non, pire on reste pour eux ils n’ont plus que nous, on les chouchoutent un max pour hélas les renvoyer dans la rue.

  6. Bam Marie dit :

    C’est normal, les soins pour tous !

  7. Simon Cluse dit :

    Et il a fallu combien en terme d’études statistiques pour finalement conclure que peu importe le patient, le soignant a le même dévouement ? Voilà encore une fois de l’argent “bien” dépensé…

  8. Voir même meilleur…! douche et don de vêtements oubliés pour repartir propre…

  9. Parce qu’il y avait un doute ? Hôpital = hospitalité, hospice : accueil des plus démunis c’est notre mission soigner tout le monde de la meilleure façon. Hôpital et rentabilité ou profit sont incompatibles. Pas besoin d’études.

  10. C’est la moindre des choses!!! Seul le service hospitalier public offre cette possibilité :alors battons -nous contre le loi de santé récemment votée,afin que cesse le sabotage des Hôpitaux : fermeture de lits,22000 postes supprimés d’ici 2018…………

  11. L'île Dhâ dit :

    c’est la raison pour laquelle il est impossible pour les établissements publics d’être rentables… la santé a un coût mais n’a pas de prix et cela pour tous nos patients…

  12. Ils ont vraiment de l’argent à dépenser pour rien merci les contribuables!

  13. Et faut que des énarques demandent une étude pour ça ?!!
    Mdr.
    Faudrait vraiment que “nos élites” sortent de leurs bureau et se confrontent aux vrais gens….
    C’est désolant ou désopilant
    Je ne sais plus trop en fait

  14. Va Lou dit :

    Bah encore heureux!!!!! C est quoi cette enquête???!!!!!! Quelle idée!

  15. Bruno Bardet dit :

    Il manquerait plus qu’on fasse la différence!!!!

  16. Les occasions d’être fier d’être français se faisant rares, cette info est doublement bienvenue!

  17. Ça tombe sous le sens !! On ne pense pas à la classe sociale lorsque nous prodiguons des soins..

  18. ??????ce n’est pas une découverte déjà dans les années 1990 aux urgences de l’APHM (assitance publique hopitaux de marseille)

  19. Sophie Lime dit :

    On a qd mm un bon système de soin en France au final

  20. Pas mieux !! C’est quand la base du métier, non ?

  21. Sandi Druzic dit :

    C’est tout a fait normal chaque personne qui se presente au Sau a le Droit a la meme attention et prise en charge meme les chroniques 😉

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
266 rq / 1,596 sec