Marisol Touraine : favoriser le dépistage du VIH

Marisol Touraine annonce des mesures pour favoriser le dépistage du VIH. En revanche, la ministre de la Santé émet des réserves sur l'autorisation d'un traitement préventif, réclamé par les associations, notamment AIDES, et autorisé uniquement aux Etats-Unis .

Marisol Touraine : favoriser le dépistage du VIH

©Cyrienne Clerc Marisol Touraine dans le bus de l'association Aides qui réalise des dépistages rapides du sida gratuits et anonymes

"Le risque de contamination reste bien réel dans notre pays, avec 6 200 nouvelles contaminations enregistrées l’année dernière, un chiffre stable par rapport à 2012", rappelle le ministère de la Santé.

Pour favoriser le dépistage, notamment des "populations les plus exposées, souvent éloignées du système de santé", Marisol Touraine prévoit de poursuivre et de généraliser les dépistages communautaires par tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) du VIH et de "réévaluer le montant versé aux associations les réalisant".

Des autotests à partir de juillet 2015

Elle a par ailleurs annoncé que les autotests de dépistage seront disponibles en pharmacie au 1er juillet 2015.

Le projet de loi de santé, qui sera discuté à l’Assemblée nationale début 2015, prévoit par ailleurs que ces autotests seront mis à la disposition des associations pour renforcer les actions de dépistage ciblées en direction des personnes les plus exposées.


Les utilisateurs de ces tests seront accompagnés dans leur démarche notamment avec une plateforme téléphonique disponible.

La ministre de la santé souhaite également renforcer davantage la prévention et systématiser l’usage du préservatif. Pour rappel, le gouvernement a baissé, le 1er janvier 2014, le taux de la TVA appliqué au préservatif de 7% à 5,5%.

Enfin, les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) de l’hépatite C, disponibles aujourd’hui en laboratoire et chez le médecin, pourront être réalisés par les associations à partir de mai 2015. "Ces tests favorisent le dépistage des personnes les plus éloignées du système de santé, notamment avec des actions « hors les murs » pour « aller vers » les personnes à dépister. Ainsi, les dépistages ciblant des personnes co-infectées par le VIH et le VHC pourront être réalisés", indique le ministère.

Des réserves sur l'utilisation d'antirétroviraux en préventif

La ministre a émis quelques réserves sur l’éventualité d’un élargissement de la prescription des antirétroviraux comme le Truvada (emtricitabine/ténofovir) à la prophylaxie pré-exposition (PrEP), à destination des populations à risque, souligne Le Quotidien du médecin.

Le 28 novembre, le Conseil national du sida, avait diffusé un communiqué souhaitant que soient préparées "les conditions de promotion et de mise en oeuvre de la prophylaxie pré-exposition (PrEP)".

Marisol Touraine a assisté, ce premier décembre, à la présentation des principaux résultats de l’essai randomisé Ipergay, coordonné par le Pr Jean-Michel Molina, chef du service maladies infectieuses et tropicales du CHU Saint-Louis.


Ces essais ont montré les résultats très positifs de la prophylaxie pré-exposition au VIH intermittente. Face à l'amélioration observée chez les personnes sous Truvada, l'ANRS (Agence nationale de recherche sur le sida) a décidé d'accorder immédiatement le Truvada à l'ensemble des participants, alors que la moitié était sous placebo dans le cadre de l'étude.

Cyrienne Clerc

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Marisol Touraine : favoriser le dépistage du VIH”

  1. Eric Fuentes dit :

    Cool juste un doigt et le patient se retrouve seul à l annonce du diagnostic ?!!? C est un doigt de plus que ta Touraine veut nous mettre !

Réagir à cet article

retour haut de page
957 rq / 13,125 sec