Huit internes en médecine formés à l’étranger exclus pour incompétence

Plusieurs ont été exclus d' français pour cause d'incompétence. La plupart avaient effectué la première partie de leurs études en Roumanie, et grâce à l'équivalence des diplômes européens, étaient revenus en France pour leur stage d'internat.

hopitaL-medecin_infirmierMais après quelques semaines, ils ont été sortis des services et priés de suivre un stage de remise à niveau de six mois comme l’a révélé Le Quotidien du , mi-janvier. C’est une première.

Six d’entre eux - trois Français ayant fait leurs études en Roumanie et trois Roumains ayant commencé leur cursus dans leur pays - étaient affectés à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, pour leur premier stage de six mois. En novembre, trois avaient été affectés en pneumologie, les trois autres en gastro-entérologie. Mais très vite, leurs tuteurs s'étaient rendus compte qu'ils n'avaient pas le niveau.

Ces étudiants avaient d'ailleurs comme point commun d’occuper les dernières places – entre la 8.688e et la 8.876e sur un total de 8.881 – à l’examen qui permet à tout étudiant en médecine ayant validé un deuxième cycle d’études de faire son internat. Le problème vient de l'examen national classant que les étudiants passent pour l'internat. Personne n’est recalé, c’est juste un classement. Donc certaines personnes peuvent ne pas être au niveau.

Ces huit étudiants ne seraient que la partie émergée de l’iceberg. Le coordonnateur du diplômé d’étude spécialisée (DES) de médecine générale a du mal à masquer sa colère : « A la rentrée 2014, nous avions déjà décelé ce type de problème. Nous avions été reçus au ministère de la santé et au ministère de l’enseignement supérieur, mais ils nous ont dit : “On ne peut rien faire, ce sont des étudiants européens” ! ».

Au ministère de la santé, on rappelle les dispositions européennes : tout étudiant d’un pays membre de l’Union européenne engagé dans des études médicales qui a validé son deuxième cycle peut s’inscrire en troisième cycle dans un autre pays membre de l’Union.

Renvoyés, les internes ont été placés dans d'autres hôpitaux pour y être formés pendant six mois, afin d'acquérir des compétences médicales, et pour certains, d'apprendre le français. Les huit internes en question seront-ils à la hauteur à la fin de leur stage de remise à niveau en avril ? Rien n’est moins sûr.

Rédaction Actusoins avec le Monde et Europe 1

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

105 réponses pour “Huit internes en médecine formés à l’étranger exclus pour incompétence”

  1. Gaelle Bony dit :

    Carole Gassin on va pouvoir s’en débarrasser? C’est ou qu’on dénonce les Roumains incompétents et dangereux?

  2. Corinne Coco dit :

    en charente maritime ils en sont revenu, les médecins généraliste viennent ici, on leur donne le matériel en contrepartie et subventions, et ils se rebarrent dans leur pays avec tout.

  3. Marie Dicule dit :

    Eric Dom Princeau Delherbe, ont dirait toi qui pousse le brancard….. tu nous ferais des infidélités ? ??

  4. Mailys Dlg dit :

    Il y a une pénurie de médecins, c’est internationale… et du personnel soignants: le numerus closus est une connerie sans issues…merci Mitterand! De plus c’est bien beau mais au lieu de faire n’importe quoi et de laisser un nombres indéterminé de gosses faire des études qui ne mènent pas à grand chose comme des licences de philo ou de sociologie on ferait bien mieux d’investir un peu plus dans les métiers qui ont des débouchés et qui servent! De plus je trouve les commentaires un peu naïf sur “ils se forment ailleurs donc ils feraient mieux d’y rester…” C’est idiot, je connais tout un tas de gens qui se sont formés ailleurs et qui sont très sérieux et compétent. Le probleme sont:
    – comment la Médecine est étudiée.
    -le cursus peu approfondis de certaines Ecole de médecine.
    – le vrai litige avec la formation générale et la spécialisation, si bien! Que maintenant combien d’entre vous sont allé voir de spécialistes qui ne savent absolument pas (car n’ayant plus aucun savoir générale) reconnaître des choses basiques.
    – le processus de reconnaissances des équivalences (que je connais peu mais qui sûrement dois avoir des lacunes )
    Tout médecins doit continuer d’évoluer et apprendre…la formation continue devrait donc être régularisée et constamment surveillée ( vu le manque massif de moyen et la lenteur de la France….). Et finalement il y a mieux que la France en matière d’études médicale….et oui! Truc de fou…!!! Rien que dans l’ergotherapie…j’en suis une je peux vous dire que la France a 10 ans de retard…le site de l’association est pauvre… Et le coût des formations ridicule!

  5. Samia Saim dit :

    Alison Page c’est ce que tu me disais, par contre les commentaires nauséabonds d’un autre siècle m’hérisse le poils!

  6. Chris Loret dit :

    On a des incompétents directement sur place aussi, aucune notion d’hygiène, ponction pleurale après la clope sans gants et sans se laver les mains. C’est un médecin bien français, l’incompétence ne vient pas que d’ailleurs. Mais il faut reconnaître que les médecins roumains ont le palmarès en ce moment

  7. Chris Loret dit :

    Faut penser aux patients mais faut pas oublier les infirmiers qui bossent avec eux. C’est une sacrée responsabilité quand on se retrouve seule avec le médecin incompétent. Le boulot d’infirmier est déjà hyper dense, je vous assure que l’angoisse est bien présente. Espérer sans cesse que la journée va se terminer sans complications, on devient parano à tout vérifier.

  8. Marion Marchand on peu peut être voir pour faire virer les nôtres

  9. le point positif je pense que ces internes sont imbattables pour laver des pare brises

  10. Pas les mêmes compétences du tout. Il y a 5 mois je vais à l’hôpital pour colique néphrétique nausée température etc…. L’interne roumaine apriori me fait ressortir 1 heure aprés pour lumbago verdict j’ai du y retourner avec une infection.

  11. Formés à l étranger, ils font leur internat à l étranger et exercent à l étranger! C est tout!

  12. Abou-Bakr Abd ils savent pas que la gynecologue au maroc forme a la reelle cpetence

  13. Voilà notre nouvelle médecine, il y a du souci à se faire. Pauvre France, vive l’Europe!!!!!!!

  14. Seulement 8 ! Ce qui signifie que les autres ont reussi à integrer la médecine francaise sans parler des medecins étrangers low cost qui bossent dans les hopitaux…

  15. Julien cela m’étonnerait que tu ne sois pas au top… tu reviendra pour ton internat d’ailleurs??

  16. Oui je confirme. J’en ai fait les frais. ..

  17. Pourquoi pas de toute façon tout fout le camp, on demande bien à des profs de technologie d’enseigner la physique, aux profs de svt d’enseigner la chimie et on ferme toute les petites écoles :29 fermetures dans le Lot, il semble clair que l’éducation n’est pas la priorité de notre gouvernement !!

  18. Sucre d'Orge dit :

    Mon nvx medecin de service c est une roumaine aussi ac un accent mdrr Iman Sanzeux

  19. Si il y’avait que ceux formés a l’etranger….. mais ce n’est pas le cas……. et que dire des seniors qui leur laisse gerer les services!

  20. Lesti Chats dit :

    Amélie… Résultat de ce qu’on discutait…

  21. Eline Roubaut Marion Sailley jai pense à votre interne

  22. Franchement, ç est ridicule de les renvoyer car je connais un medecin roumain qui est un vrai incompétent Pourwuoi on le renvoie pas aussi

  23. Pensons un peu aux patients qui en font les frais !!
    C’est la médecine de demain , au secours !!

  24. meme problème avec les équivalence pour AS

  25. C est grave ..on ne leur demande pas s il parle français des roumains donc des européens
    Pour ma part j ai des internes marocains
    Et ils parlent le français et on parfois plus de compétence que certain interne que je croise durant mes gardes
    Parfois au secours ..
    Mais où va t on ???

  26. Faut pas se voiler la face. Ils n’ont vraiment pas les meme competences….

  27. Chris Loret dit :

    Heu… Pas que les internes, ils devraient regarder aussi un peu du côté des médecins qui viennent , il y a aussi du boulot à faire. Mais bon, je dis ça j’ai rien dit lol !

  28. Lily Liliby dit :

    et …quid des compétences de certains médecins qui viennent de l’étranger ??? J’ai ,pour ma part,croisé une pneumologue qui ne savait pas faire les bronchoscopies …

  29. Mais ils ont étaient formés.validations des acquis ,mais bof ils OU elles n,aiment pas notre milieu. Alors on dit tous dégagés de là !

  30. Margaux Eychenne c’était ca dont je te parlais

  31. Ça m étonne pas
    Y en a marre de ces incompétents !!!! On connaît ça sur mon lieu de travail

  32. Minou DK dit :

    numerus clausus …. pas assez de place en France pour former nos étudiants ?? ils partent à l’étranger …(quand ils en ont la possibilité) et dans les hôpitaux et cliniques, les 3/4 des médecins sont étrangers. Où allons nous ainsi ?

  33. j’ai envie de demander: quand on va exclure les internes incompétents formés en France?

    • RK Mat dit :

      Ainsi que les étudiants infirmiers qui passent entre les mailles du filet et présentant un danger pour les patients et leurs collègues.

    • Nordi Dadys et les gens qui n’aiment pas les chats ;)?

    • Ienfant Marc dit :

      Le problème ce n’est pas tant le nombre d’internes incompétents mais la prévalence dans un sous-groupe. Comme il l’a été dit hier chez Bourdin un service avec 1-2 vilains petit canard aux niveaux fragile les équipes peuvent encore s’adapter et mieux les encadrés. Ça a toujours été le cas. Le problème c’est quand le nombre d’étudiants roumains augmente de 25% en une année et que plus de 90% sont après 7000 dont une parti non francophone. S’ils vont dans le même service bah c’est le chaos.

      Enfin c’est du bon sens quoi .. Pas de condescendance ou de méchanceté là dedans …

    • J’ai écrit mon commentaire parce que l’article présuppose que l’incompétence est liée aux études en Roumanie, ce que je conteste. J’ai travaillé avec des internes et des médecins roumains qui étaient tout aussi compétents que les français sinon plus pour certains. Je considère que l’incompétence est un fait individuel. Je réfute le lieu commun que les études en France sont meilleures qu’ailleurs. Parfois c’est le cas parfois non. Par contre les connaissances linguistiques sont indispensables mais là c’est un autre problème.

    • Lydie Seibel dit :

      oui les connaissances linguistiques, parlons-en! ‘Nous voyons arriver de plus en plus de médecins étrangers en psychiatrie, le problème étant qu’ils ne maîtrisent pas la langue française pour la plupart, cela rend les entretiens avec les patients parfois surréalistes, il est très délicat de tenter d’expliquer à un médecin qu’il a mal compris le discours du patient, erreurs aussi dans les termes médicaux EEG avec ECG etc Certains médecins acceptent volontiers notre aide, d’autres se braquent et cela devient dangereux pour les patients et pour les infirmiers aussi (responsabilité professionnelle)?

    • De ma pratique professionnelle nos médecins formés en France sont bien plus compétents que ceux qui sortent de Roumanie
      C est un fait
      Ce n est pas discriminatoire
      Certainement que certains sont très doués mais pas dans mon lieu de travail
      Problème avec la langue aussi par contre les gros mots sont bien retenue
      Quand dans le bloc opératoire on entend des ” putain merde fait chier …… ” hum
      Véridique
      On se pose la question de pourquoi ces gros mots je vous laisse y réfléchir ………..
      Et oui il faut connaître sont travail et bien le faire

    • votre expérience ne permet pas une généralisation, ce n’est pas un fait, c’est juste une expérience, comme vous dites. Quand aux “gros” mots, vous ne les avez jamais entendu dans la bouche des chirurgiens français? Comment les interprétez-vous alors?

    • Mailys Dlg dit :

      Généralisation quand tu nous tiens!!! Ce que trouve de surprenant c’est cette notion que la médecine est mieux étudié en France qu’ailleurs!! Quand meme sortez de chez vous… Perso moi les australiens sont les seuls qui m’ont complètement subjugué dans leur professionnalisme… Apres faut y etre et sortir de son trou pour le savoir! Tant qu’à la langue… Si je puis me permettre pour un pays où meme le président de la république ne sait pas faire une phrase en anglais sans interprète! Laissez moi rire! On est complètement NUL en langue en France!!! Alors au lieu de critiquer je vous y verrais bien moi!!! Certes ils peuvent faire des progrès et nous alors!!!???

    • Chris Loret dit :

      J’ai un tas d’anecdotes sur les incompétences des médecins ayant fait leur études en France et bien français. Juste un exemple: méconnaissance de la prescription du teralithe en fonction de la lithiemie et le médecin ne connaissais même pas le délai entre la prise et le bilan sanguin, ne parlons même pas de la concentration plasmatique qu’il est sensé connaître pour sa prescription. Pourtant il en prescrit à la pelle. Il était pas étranger ce médecin. J’ai vu des incompétences chez des médecins étrangers mais bien plus chez les médecins français probablement Parce-que j’ai plus travaillé avec eux. L’incompétence est un fait individuel je le confirme. On a tous vu passer des étudiants, médecins ou infirmiers français, et bien moi, ça m’est arrivé de me dire ” pourvu que personne de ma famille ne se retrouve un jour patient de cette personne ” ça craint parfois ! Ça ne vous est jamais arrivé ? Et pourtant ce sont bien des futurs professionnels français. Essayons de regarder le bazar que nous avons dans les études ici de nos jours avant de critiquer ailleurs et de généraliser, c’est un déplacement du problème.

  34. Tu m’étonnes !!!! Quand tu vois que certains posent les questions aux externes qui en savent plus qu’eux

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
336 rq / 1,933 sec