Douleur : le CNRD très inquiet sur son avenir

| | mots clefs : 1 réaction

Le centre national de ressources de lutte contre la s’inquiète de l’arrêt de son financement par le ministère de la Santé dès janvier 2015. Son responsable, le Dr Frédéric Maillard, déplore l’absence de concertation et de dialogue avec les pouvoirs publics.

Douleur : le CNRD très inquiet sur son avenirLe centre national de ressources de lutte contre la douleur (CNRD) mène depuis plusieurs jours une  large campagne pour protester contre l’annonce  de l’arrêt de son financement que lui a notifié le ministère de la Santé le 17 novembre.

Le CNRD, financé sur les fonds MIG (mission d’intérêt général) de l’APHP (le centre est situé dans les locaux de l’hôpital Trousseau, à Paris), pourrait donc ne plus être financé à partir du 1er janvier.

La DGOS nous a dit, relate le Dr Frédéric Maillard, responsable du centre, que, sous sa forme actuelle, le centre ne serait plus financé, sans qu’on ait la possibilité d’en discuter. Ni qu’on sache par quoi il sera remplacé. On nous a juste informé qu’il y aurait un appel à projet et qu’on pourrait y postuler.

Selon lui, cette décision du ministère serait la conséquence d’un audit réalisé fin 2012 par une société privée dans le cadre de la préparation du quatrième plan douleur et dont le CNRD a eu connaissance à l’été 2013.

Un rapport à charge

Un rapport clairement à charge, selon le médecin. “On nous a notamment reproché, explique-t-il, de nous être cantonnés à la douleur provoquée par les soins alors cela avait été décidé lors de la concertation qui a eu lieu à la création du centre, en 2002. Et alors que ce sujet permet de s’intéresser à des sujets beaucoup plus larges.”

Le CNRD a produit une réponse à cet audit qui aurait selon lui du être contradictoire. Mais, regrette Frédéric Maillard, qui voudrait “discuter sur le fond” et réclame une concertation, “il n’y a pas eu aucun échange avec le ministère” à ce sujet.

Le CNRD,dans un communiqué , défend le travail réalisé par une “structure innovante, unique en son genre, qui allie l’accompagnement des équipes, la production de données, la documentation, la valorisation d’initiatives pilotes”.

Sur FB : "nous avons tellement besoin de vous"

Le Dr Frédéric Maillard, revendique la production d’études “de grande qualité”, la diffusion par de nombreux canaux d’outils et d’informations à destination des professionnels de santé et le dynamisme de son centre de documentation.

Sur la page Facebook du CNRD, des messages de soutien sont publiés. “C’est une aberration”, s’insurge une “amie” du centre, qui loue la “qualité du site, qualité des ressources, aussi bien pour les patients que pour les professionnels…

“C’est n’importe quoi”, déplore un autre. Une pédiatre salue la richesse des études soutenues par le CNRD et la diffusion d’outils utiles à sa pratique. De son côté, une infirmière ressource sur la douleur “ne peut croire à la fermeture” du centre et lance : “nous avons tellement besoin de vous !”.

Olivia Dujardin

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Douleur : le CNRD très inquiet sur son avenir”

  1. Il y a effectivement de quoi s’inquiéter…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
218 rq / 1,719 sec