Hôtels hospitaliers : une quinzaine de projets seront retenus

La DGOS a annoncé le lancement d' une expérimentation sur les hôtels hospitaliers qui devrait démarrer au premier trimestre 2016.
H pour hôpital ou H pour hôtels ?

H pour hôpital ou H pour hôtels ?

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 prévoit, à l’article 53, la possibilité pour les établissements de santé de proposer à leurs patients une prestation d’hébergement temporaire non médicalisé, en amont ou en aval de l'hospitalisation.

"Cette expérimentation sera bientôt possible, après la publication du décret d’application", précise la FHF, sollicitée pour participer à la rédaction du texte. La DGOS compte retenir une quinzaine de projets, dotant chaque établissement d’une enveloppe globale d’environ 75 000 €/an.

Selon le calendrier prévisionnel, le dépôt des candidatures est attendu au quatrième trimestre 2015, suivi par un avis des ARS. L'arrêté portant désignation des établissements concernés sera publié début 2016.

Selon l'agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France qui a organisé un groupe de travail sur le sujet depuis 2012, les trois premiers périmètres pour la notion d’hôtel hospitalier concernent les structures hôtelières non médicalisées, des structures intra-hospitalières privilégiées et l'intégration de l’hébergement non médicalisé dans les parcours  de soins : en chirurgie conventionnelle, ambulatoire , médecine, obstétrique (courts séjours).

"Ceci, à terme, doit permettre d’améliorer la prise en charge des patients, de dégager des marges de manœuvre pour les établissements tout en générant des économies pour l’Assurance Maladie", indique l'ARS.

L'ARS IdF a annoncé à l'agence APM qu'elle avait sélectionné cinq établissements parmi les 22 établissements candidats :
- l'hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt [Hauts-de-Seine], AP-HP)
- l'hôpital Robert-Debré (Paris, AP-HP)
- le centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts (Paris)
- le centre hospitalier privé non lucratif spécialisé dans la prise en charge des affections cardio-vasculaires, respiratoires, onco-hématologiques et infectieuse Bligny à Briis-sous-Forges (Essonne)
- la clinique Pasteur (45 lits et 16 places spécialisés en MCO-SSR) et le centre de radiothérapie de Ris-Orangis (Essonne) (groupe Domus Cliniques).

Un document d'évaluation des besoins, publié par l'ARS IdF, estime à 30 % le taux d'éligibilité des patients à cette solution d'hôtels hospitaliers non médicalisés.

Rédaction ActuSoins, avec APM, FHF, ARS IdF

Pour en savoir plus : Evaluation des besoins/hébergement non médicalisé à l'hôpital ; les hôtels hospitaliers : une alternative d'avenir

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
243 rq / 3,386 sec