Intégrer un IFSI sans le bac : c’est possible, mais méconnu

| | mots clefs : , 44 réactions

Pas le baccalauréat. Pas d’expérience dans la branche médico-sociale. Le concours d’entrée en IFSI est aussi ouvert aux candidats justifiant d’une expérience professionnelle – quelle qu’elle soit – d’au moins 5 ans. Sous certaines conditions.

Intégrer un IFSI institut de formation en soins infirmiers sans le bac : c’est possible, mais méconnuD’abord il y a ceux qui sont issus du cursus classique : bacheliers, reconvertis universitaires…

Ensuite, il y a ceux qui viennent du milieu paramédical : aides-soignantes, auxiliaires de puériculture…

Enfin, il y a ceux, issus d’une « sélection dans la sélection » qui ont eu la possibilité de devenir étudiants en soins infirmiers en marge d’un parcours conventionnel.

« Toutes les ARS sont tenues d’organiser une session du jury national de pré-selection » explique un représentant de l’ARS de Haute-Normandie, qui n’hésite pas à mettre en avant sur son site internet cette possibilité pour accéder aux études d’infirmier.

« Il s’agit d’une disposition du texte réglementaire régissant le concours d’entrée dans les IFSI. Ce dispositif est organisé a niveau régional » précise-t-il.

Les candidats non bacheliers – et non titulaires d’un diplôme d’Aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture, d’aide médico-psychologique ou d’une équivalence universitaire tel le DAEU -, doivent justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans dans le milieu médicosocial, ou de cinq années dans un autre secteur.

Ils passent devant un jury de présélection, puis, s’ils sont admis, passent le même concours d’entrée que les candidats issus du cursus traditionnel.

Aucun numerus clausus n’est réservé à ces participants. Aucune limite non plus quant au nombre de candidats pouvant passer le concours.

 La remise en question du concours infirmier

Favorable à l’intégration de tous dans les IFSI, y compris des personnes issues du milieu professionnel non titulaires d’un diplôme de l’enseignement secondaire, la Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers () remet en question ce mode d’accès au concours.

« On ajoute encore de la sélection à un système de sélection déjà anti-pédagogique à l’entrée des IFSI au lieu de se poser les bonnes questions » analyse Irving Montorier, 1ervice président en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche à la FNESI.

Pour la fédération étudiante, c’est tout le système de sélection qui est à revoir, y compris celui des bacheliers. « Dans le cadre de l’universitarisation, on souhaiterait supprimer les concours d’entrée pour les études de santé", déclare Irving Montorier.

"Quand on voit que parfois les futurs étudiants passent 10, voire 15 concours dans des régions différentes, c’est aberrant. On souhaiterait qu’il y ait plutôt une politique d’attractivité territoriale, une gestion des flux d’étudiants au sein des études de santé et qu’il y ait une priorité académique : cela permettrait d’harmoniser un peu plus le nombre d’étudiants », explique-t-il.

Alors que l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) mène actuellement une étude sur l’universitarisation des études en soins infirmiers, reste à savoir comment intégrer dans ces études, sans discrimination et en toute objectivité, les personnes ayant une expérience professionnelle et qui ne sont pas titulaires du baccalauréat.

Malika Surbled

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

44 réponses pour “Intégrer un IFSI sans le bac : c’est possible, mais méconnu”

  1. […] Intégrer un IFSI sans le bac : c’est … […]

  2. Manou Awami dit :

    Nivellement par le bas, c’est triste pour la profession infirmière qui n’est pas super reconnue…

  3. alors déjà il ne suffit pas de passer son dossier devant un jury il y a aussi une épreuve écrite… de plus je ne suis pas certaine que quelqu’un n’a pas le bac soit n’importe qui. j’ai fait mes étude sans avoir le bac, à 30 ans avec 2 enfants en bas âge et je ne pense pas avoir été plus idiote que ceux de 20 ans (avec un bac qui passaient leur temps sur leur console). ..

  4. Je crois que la question ne se trouve pas la. Je connais plusieurs supers infirmieres qui ont leur dilpome grace a la VAE. Mais que ca s arrete la.
    On se bat depuis des annees pour que notre diplome soit reconnu. Le passage par le bac est necessaire pour le systeme LMD.

  5. Par moment il faut peut être réfléchir avant de parler il y aurait beaucoup moins de pb. Pffff des personnes qui n ont pas le bac sont tout aussi professionnelle s que les autres

  6. Pardonnez moi mais il me semble que c’est vous qui avez dévié le sujet vers la revalorisation salariale, il suffit de remonter la discussion pour s’en apercevoir et par là même de discréditer (encore… ) vos propos…
    Je vous prierais d’appliquer vos propres conseils quant à l’utilisation de votre cerveau avant de nous offrir vos commentaires. Bien à vous

  7. Je suis infirmière depuis 5 ans et je n’ai pas mon bac et je ne pense pas être moins professionnelle que mes collègues. J’ai eu mon concours Ifsi sans que personne ne connaisse mon parcours donc aucun favoritisme.

  8. GR Costa dit :

    On galère après le diplôme a trouver un boulot, mais alors la… Bon courage a toutes

  9. Quand je pense qu’il y a 20 ans, j’ai passé des jours et des nuits à réviser pour décrocher mon BAC (que j’ai eu) rien que pour rentrer en ifsi…Aujourd’hui y’a de quoi pleurer !! Sans dire que mes stages n’étaient pas rémunérés ! Je bossais le soir au QUICK pour payer mes études ! Écœurée. La profession perd ses lettres de noblesse.

  10. Vous ne comprenez pas.
    Je ne dis pas qu’on ne mérite pas de gagner plus.
    Je dis que ce serait compliquer à mettre en oeuvre, que ce serait impopulaire, et que je pense qu’on peut encore vivre de manière tout à fait correcte avec notre salaire.
    Pensez à ceux qui bossent au mc do et dans les abattoirs faute de mieux…
    En revanche, revaloriser les rémunérations des étudiants ide, as mk et j’en passe me parait bien plus urgent.

  11. Rika Mat dit :

    Et la pérennité de notre profession? A l’époque de l’expertise clinique, des Master en science infirmière bravo. J’aime mon métier et je le défend.

  12. Tamara Wells dit :

    Très intelligent de donner ce tuyau quand on sait que les infirmiers ont tant de facilités à trouver un emploi *sarcasme*
    Ce message vous est offert par une infirmière diplômée en 2009, n’ayant jamais eu le BAC et étant au chômage aujourd’hui. Vive le plein emploi des IDE ! *re-sarcasme*

  13. Exact, et depuis cette revalorisation avez vous constater une hausse de salaire ? Pas moi…
    Il ne faut pas oublier que notre salaire est supérieure à la moyenne nationale d’une part, ça ne va pas vous consoler mais ce n’est pas négligeable.
    D’autre part une hausse de salaire, il faut la financer… Par les impôts. La vraie question c’est : êtes vous prêt à payer plus d’impôts ?
    De plus une revalorisation de notre salaire passera aussi par une demande similaire et légitime des autres professions paramédicales, ce qui représente à l’échelle nationale beaucoup, beaucoup d’argent…
    Mais lancez vous dans la politique si tout paraît si simple.

    • Kittycat Mel dit :

      vous vous rendez compte des responsabilités et de la charge de travail que nous avons ? On ne travaille pas à mac do ! On ne travaille pas à l’abattoir…ce sont des vies dont nous nous occupons… notre métier demande technique, savoir être, savoir faire, savoir, exige d’être à 200% tout le temps et ce malgré la fatigue, les horaires… calculez votre salaire sans les misérables primes des dimanches et jours feriés travaillés et sans les primes des fonctionnaires pour les gens comme moi en CDI sur une base de 35h semaine et vous verrez que nous ne gagnons pas plus que les autres je ne parle même pas des heures sup non payées et non rattrapées, ni des conditions de prise de nos congés

  14. Bientôt on pourra être médecin sans avoir le bac… Vive le système de soins français…

  15. Anne Louise dit :

    de toute facon maintenant ide c ‘est niveau bac +3…..

  16. @ kittycat mel :
    Commentaire stupide et gratuit, pour toutes les promotions pro qui sont aujourd’hui ide et n’ayant jamais eu le bac. Encore une occasion de vous taire.
    Des bizoux

  17. Parskon n’a pas de bac on est nimporte qui bravo! !!!

  18. Ca vt dire koi on fait entrer nimporte qui??!!!! Tchiiiiiiiipp bien souvent c gens sont plus aptes et plus professionnels que les autres! !!!

  19. Kittycat Mel dit :

    donc on fait entrer n’importe qui… cool… vive le nivellement vers le bas

  20. Faut lire l’article, qui parle des personne qui ne sont pas issus du milieu medico social !!!!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
277 rq / 2,843 sec