Un collectif contre la disparition de l’hôpital Bichat, à Paris

| 1 033 vues | | mots clefs : , , , 4 réactions

Le projet de création d'un grand hôpital universitaire au Nord de Paris d'ici 2025 ne plaît pas à tout le monde. Il impliquerait entre autres la fermeture partielle de l'hôpital Bichat. Samedi dernier, citoyens, soignants et syndicats se sont rassemblés contre ce plan.

© Twitter © Elie Jousselin, sur la page du collectif Bichat

© Twitter © Elie Jousselin, sur la page du collectif Bichat

Le futur hôpital universitaire est destiné à pallier la vétusté et la non-conformité aux normes de sécurité des hôpitaux Bichat-Claude-Bernard (dans le 18e arrondissement à Paris) et Beaujon (Clichy).

Pour contrer ce projet de fusion, un collectif de professionnels, habitants, usagers et syndicats, a organisé samedi 25 avril une votation sur la place Jules Joffrin à Paris. Plus de 750 votes de soutien ont été recueillis, via des feuilles d'émargement.

Le collectif Bichat estime que ce futur "grand hôpital" est "une machine ingérable, avec près de 100000 urgences par an". Il s'inquiète également du démantèlement potentiel de l'offre de santé de proximité que le nouveau CHU entraînerait.

"600 lits de moins et la disparition d'un hôpital de proximité" accusait le collectif lors du rassemblement. Si le choix du site d'implantation du futur hôpital reste à trancher entre Clichy et Saint Ouen, il est en tout cas certain que Bichat ne gardera une activité médicale que sur son site Claude Bernard.


Rédaction ActuSoins

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Un collectif contre la disparition de l’hôpital Bichat, à Paris”

  1. Morgan Ou dit :

    Mais en 2025 la planète ne sera plus , écrasé par la pollution et le dérèglement climatique et peut etre aussi par l’invasion des marsiens !

  2. Bichat et beaujon vont se regrouper dans un hôpital unique

Réagir à cet article

retour haut de page
363 rq / 5,480 sec