Coeur artificiel : vers une étude élargie

| 111 vues | | mots clefs : , Pas de commentaire

Carmat, qui développe un  envisage de procéder à une vingtaine de greffes supplémentaires. La mise en application du projet dépend toutefois du résultat des essais en cours, a indiqué ce mardi 21 octobre le groupe.

Coeur artificiel : vers une étude élargieCette deuxième phase du développement du de Carmat devrait toutefois prendre six mois de retard par rapport au calendrier envisagé initialement par la société.

L'entreprise française est actuellement engagée dans une phase dite de "faisabilité" prévoyant la greffe de son sur quatre patients souffrant d'insuffisance cardiaque terminale.

Deux malades en cours de recrutement

Une première prothèse avait été implantée le 18 décembre à Paris. Le patient était décédé de 74 jours plus tard, alors que l'objectif initial de l'opération était de permettre une survie à 30 jours.

Un deuxième patient - toujours hospitalisé - a fait l'objet d'une greffe le 5 août au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nantes.

Les deux derniers malades devant faire l'objet d'une greffe sont en cours de recrutement.


Si les résultats de ces quatre opérations devaient être jugés satisfaisants, Carmat "pourra proposer aux autorités de tutelle, en France et dans d'autres pays, le protocole d'une nouvelle étude élargie à une vingtaine de patients suivis à plus long terme comme, par exemple, 180 jours", annonce le groupe.

Rédaction ActuSoins (avec AFP)

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
799 rq / 3,311 sec