Réforme des professions réglementées : les mesures dans la santé

| 903 vues | Pas de commentaire

Le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique, Emmanuel Macron, a annoncé les mesures issues de son sur la des professions réglementées. La partie santé de son projet de loi "pour l'activité" sera finalement intégrée dans le projet de loi de santé de Marisol Touraine.

Lors de la conférence de presse, à Bercy, le 15 octobre 2014.

Lors de la conférence de presse, à Bercy, le 15 octobre 2014.

Dans la santé, il s'agit de simplifier les conditions d'installation des pharmacies, de procéder à une ouverture du capital des officines, de mieux organiser la vente sur internet et de rendre plus transparents les tarifs des dentaires.

Bercy souhaite notamment permettre une plus grande ouverture du capital "entre professionnels", expression qui laisse de côté les fonds de pension ou les industriels, note-t-on.

Sur la vente de médicaments en ligne, Emmanuel Macron a jugé que les "critères sont très rigides. Une pharmacie doit pouvoir vendre plus facilement des médicaments sur internet, parce que c'est aussi un bon service. Il faut ouvrir ces règles, pour leur permettre de moderniser la profession, leur permettre d'aller vers plus de digital et d'être plus efficaces", a-t-il commenté.

Le ministre a souligné qu'il avait décidé de "ne pas revenir sur l'exclusivité des tâches" dans les professions réglementées visées par le projet de loi.

Interrogé, il a assuré qu'il ne lèverait pas le monopole officinal sur la vente de médicaments et qu'il ne procéderait pas "à la commercialisation de médicaments en grande surface".

Rédaction ActuSoins, avec APM

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
789 rq / 3,327 sec