L’engagement de la FHF vis à vis des paramédicaux

| 787 vues | | mots clefs : 3 réactions

La Fédération hospitalière de France (FHF) publie sa déclaration liminaire lors de la séance du 9 juillet 2014 du Haut conseil des professions paramédicales (HCPP)

L'engagement de la FHF vis à vis des soignants paramédicauxLes rôles et places des soignants "doivent être précisés et valorisés, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre de véritables parcours de soins", demande la FHF.

La fédération souligne que le service territorial de santé, prévu par Marisol Touraine, un des futurs grands changements culturels du système de santé "ne pourra prendre corps que si les personnels paramédicaux y sont engagés" (...) "sans une politique volontariste des pouvoirs publics qui soutiennent et valorisent les personnels soignants". 

Parmi les changements qui nécessitent la mobilisation des soignants, la note : le choc démographique des patients comme des professionnels, le besoin réaffirmé de proximité, les contraintes économiques extrêmement fortes, les progrès médicaux, l'avènement d’une médecine personnalisée et la structuration des parcours.

"Pour ce faire, les personnels soignants disposent d’atouts considérables", précise la fédération, dont "leurs compétences en matière de coordination des parcours", leur formation "à la prise en charge du vieillissement et de la perte d’autonomie" ainsi que "leurs capacités d’adaptation et d’évolution de leurs pratiques".

La demande un nouveau cadre réglementaire pour l'exercice infirmier...

Pour la FHF, les enjeux et les leviers de transformation du système sont :

"- L’ajustement de la formation initiale des paramédicaux par la poursuite rapide des travaux de réingenierie."

- "La création d’un cadre réglementaire ambitieux pour un développement des pratiques avancées. Les soignants ont déjà prouvés leurs aptitudes à de nouvelles pratiques, au delà du cadre réglementaire de leurs exercices, par des protocoles de coopérations menés avec pertinence."

- "Le transfert de compétences médicales aux paramédicaux qui permettra l’émergence de nouvelles solidarités professionnelles. Ceci permettra tant des revalorisations attendues que des mesures d’économies efficaces." 

... et la fin de l'obligation d'adhérer à l'ONI pour les salariés

Mais "ces changements ne seront possibles que si les dossiers d’actualité qui perturbent parfois les réflexions trouvent une issue rapide :

• La demande ainsi aux pouvoirs publics de mettre fin à l’ambiguïté sur le rôle et la place de l’ONI. Notamment vis à vis des personnels hospitaliers en mettant fin à l’adhésion obligatoire pour les salariés.

• En ce qui concerne les personnels dédiés à la santé mentale, le dispositif de formation doit être ajusté en fonction des spécificités de prise en charge.

• Enfin, les lignes de stages infirmières doivent être beaucoup plus larges qu’actuellement. La formation pratique auprès des libéraux est essentielle de même que l’augmentation des lignes de stage dans les établissements publics de santé et médico-sociaux afin de ne pas reproduire la situation de prise d’otage dans laquelle les cliniques lucratives ont placé notre système il y a quelques mois."

Rédaction ActuSoins, source FHF

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “L’engagement de la FHF vis à vis des paramédicaux”

  1. eusebe dit :

    Ton ordre est plus affairé à essayer de trouver des candidats pour faire fonctionner ses comités inter-paroissiaux que de se tripoter les neurones pour élaborer un cadre réglementaire ; et on se rappelle du code de déontologie, niveau cours élémentaire…

  2. sancho dit :

    Bonjour,

    Un nouveau cadre réglementaire pour les infirmiers …
    Sans l’ONI, sans représentation nationale … Donc sans infirmier pour l’élaborer !!!
    Seulement des technocrates avec quelques médecins pour parler et règlementer un exercice professionnel qu’ils ne connaissent pas … Bonne idée refaisons les même erreur qu’avec notre décret d’actes actuel, maintenant complètement obsolète…

    Sans l’ONI et avec juste nos syndicats, tellement prompt, à défendre la profession nous allons sûrement sortir gagnant de ces évolutions…

    Cordialement

  3. eusebe dit :

    “La FHF demande ainsi aux pouvoirs publics de mettre fin à l’ambiguïté sur le rôle et la place de l’ONI. Notamment vis à vis des personnels hospitaliers en mettant fin à l’adhésion obligatoire pour les salariés.”
    Pas seulement pour les salariés, mais pour TOUS les infirmiers ! Qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec ce mauvais feuilleton !!

Réagir à cet article

retour haut de page
757 rq / 3,149 sec