CHU d’Angers : améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées.

| | mots clefs : Pas de commentaire
A partir de septembre, chaque unité des Urgences sera équipée d'un répertoire de pictogrammes et d'iconographies pour faciliter l'échange avec les personnes souffrant de troubles du langage ou de la compréhension. Photo CHU d'Angers

A partir de septembre, chaque unité des Urgences sera équipée d'un répertoire de pictogrammes et d'iconographies pour faciliter l'échange avec les personnes souffrant de troubles du langage ou de la compréhension. Photo CHU d'Angers

Pour répondre du mieux possible à toutes les natures de handicap, le CHU d'Angers s'attache d'abord à former son personnel.

« Les professionnels ne sont souvent pas assez préparés à l'accueil des personnes handicapées », observe Yann Bubien.

Ainsi, chaque formation destinée aux professionnels du CHU comportera un volet consacré au handicap.

Certains sont d'ailleurs déjà formés au langage des signes.La préoccupation de l'hôpital concerne aussi les déplacements sur la trentaine d'hectares du site et entre chaque unité de soin.

Dans le cadre du Projet d'Etablissement CHU "Horizons 2018", un audit a été réalisé afin d'apporter les améliorations à court et moyen termes en matière de signalisation et de déplacement. L'établissement prépare également une "charte d'accueil de la personne handicapée et de son entourage" .

Parmi les principales mesures on retiendra :

- La formation-sensibilisation du personnel avec et pour les personnes en situation de handicap expertes de leur propre situation. Plusieurs groupes de travail associant des personnes handicapées en tant que formateurs préparent les sessions. Par ailleurs, le thème du handicap sera intégré au plan de formation de l'établissement pour l'ensemble des professionnels.

- Le renforcement de la représentation des personnes handicapées au sein des instances avec la présence d’un de leurs représentants au sein des instances de l'établissement comme par exemple la Commission des Soins Infirmiers, de Rééducation et Médico Techniques (CSIRMT).

Améliorations concernant l'information des personnes handicapées : le CHU va adapter ses modes et supports de communication afin d’aider la personne handicapée à comprendre le soin qui lui est proposé et son déroulement.

- Dans le " passeport santé", le patient handicapé ou son accompagnant indique, à l'aide d'images figurant dans le répertoire de photos et de pictogrammes" notamment, ses besoins particuliers de prises en charge. Chaque unité des urgences sera équipée de ce support dès septembre.

- "Le kit de communication universel", pour améliorer le dialogue entre les équipes soignantes et les patients au cours du parcours de soin de la personne handicapée. Ce document sera élaboré en concertation avec des associations et plébiscité par les agents des services.

Parmi les actions pérennes :

L'éducation thérapeutique du patient  : pour aider la personne handicapée à être coacteur et acteur de la prise en charge de sa santé, des séances de formation sont organisées dans lesquelles personnels soignants et médecins enseignent un maximum d'éléments au patient et/ou son proche pour une meilleure autonomie possible : savoir faire son soin, adapter son régime alimentaire, prendre ses traitements, adopter les bons gestes…

L'amélioration de l'accès aux soins aux urgences et dans les unités pour les aidants  :  les aidants, les familles et les proches sont parfois exclus du monde du soin. Le CHU d'Angers  a la volonté de développer lors d'une admission aux Urgences ou au cours des soins (avec l'autorisation de la personne handicapée) l'autorisation pour les aidants d'accompagner et de rester auprès de leur proche et d'accéder à l'information nécessaire.

Le CHU va également déployer un dossier patient spécifique à la personne handicapée pour une meilleure cohérence de son parcours hospitalier, médico-social et social.

Enfin Angers va aussi s’engager dans le développement de la recherche pluriprofessionnelle pour la personne handicapée dans ses dimensions humaines, sociales et éthiques. Ces études devant déboucher sur des solutions innovantes organisationnelles, thérapeutiques et technologiques à visée d'autonomie.

Rédaction ActuSoins, avec Ouest France et CHU d'Angers

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
209 rq / 1,766 sec