Stage infirmier (et humanitaire) au Togo : un projet motivant

| 2 053 vues | Pas de commentaire

Fin octobre, six élèves infirmiers en troisième année à Tourcoing s'envoleront pour participer à un stage de cinq semaines au Togo. Un stage ordinaire dans un hôpital différent, doublé d'une mission humanitaire, qu'ils financent par leurs propres moyens.

Stage infirmier (et humanitaire) au Togo : un projet motivantSix étudiants en soins infirmiers de l'IFSI de Tourcoing (Nord) préparent depuis plusieurs mois leur stage de l'automne prochain, qui devrait se dérouler à l'hôpital de Vogan, au Togo.

« Comme nous sommes dans une IFSI de la Croix-Rouge, nous avons la possibilité de partir à l'étranger dans le cadre de la Croix-Rouge internationale », explique Louise Tropato, 19 ans, élève de deuxième année et l'une des futures stagiaires.

Les années précédentes, le partenariat international s'est déroulé autour d'un hôpital tout neuf au Sénégal avec soins, gestion des déchets de soins et sensibilisation à la sécurité routière et fluviale.

Cette fois, le projet proposé se déroulera au Togo : un partenariat avec la Croix-Rouge togolaise offre aux étudiants l'accès à un centre d'accueil de stagiaires et la possibilité de réaliser un stage infirmier de cinq semaines dans l'hôpital de Vogan, à 50km de la capitale, Lomé.

Sur place, les ESI suivront un stage classique dans les services de soins qui sera, comme en France, « encadré par des professionnels », précise Louise Tropato, et pris en compte dans le parcours de stage et le portfolio.

Deux axes de prise en soins

En plus, « nous aurons deux axes de travail, ajoute-t-elle. Tout d'abord l'amélioration de la prise en soins des grands brûlés. Il y en a beaucoup alors qu'ils ont peu de moyens. Nous apporterons des protocoles et, si nous pouvons, des produits. » L'autre élément fort stage portera sur la prise en soins des personnes dans le coma.

Les élèves préparent aussi de leur côté, pour leur temps libre, des actions de sensibilisation à l'hygiène hospitalière et envisagent d'intervenir dans les écoles des villages voisins sur la prévention des accidents domestiques, l'hygiène bucco-dentaire, le lavage des mains, etc. « Nous ferons un état des lieux des besoins quand nous serons sur place », remarque l'étudiante.

En attendant, les étudiants doivent trouver les moyens de financer, en totalité, leurs frais d'hébergement et de déplacements sur place ainsi que leur voyage. Ils le font dans le cadre d'une association, Zygomatiques. Elle a été crée dans l'IFSI en 1996 et dont le bureau est renouvelé chaque année. Louise Tropato la préside cette année.

Les Zygomatiques en recherche de financement

Les participants au stage doivent réunir 10000€ au total. En contre-partie d'un don Lyons club, ils ont participé à l'organisation d'un vide-grenier dans une petite ville de la métropole lilloise.

Ils ont aussi organisé des soirées étudiantes, une tombola, récupéré une partie d'une quête au nom de la Croix-Rouge, vendu des sachets d’œufs de Pâques, des gâteaux lors d'événements sportifs, toujours au profit projet... Ils ont récolté à ce jour près des trois quarts de la somme.

Pour certains des participants, ce stage sera une découverte, une façon de tester si l'exercice infirmier dans un cadre différent leur plaît. Pour d'autres, il répond à un désir déjà fort de s'engager dans l'action humanitaire.

Louise Tropato est déjà partie au Sénégal, lorsqu'elle était encore au lycée, pour participer à l'organisation d'une colonie de vacances pour des enfants sénégalais. « Je fais ce stage pour confirmer mon choix professionnel, explique-t-elle. Et j'attends avec impatience cette occasion de retrouver des échanges avec la population africaine, que j'avais adorés. »

Olivia Dujardin

Retrouvez les Zygomatiques sur Facebook

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1178 rq / 5,733 sec