L’exaspération des Ibode contre l’emploi de faux infirmiers dans les blocs.

| 730 vues | | mots clefs : , 9 réactions

Alors que la Ministre des Affaires sociales et de la Santé présentait la future Loi de Santé, on apprenait que l'Ordre Infirmier venait de déposer 6 plaintes le matin même pour exercice illégal de la profession d'infirmière.

L'exaspération des Ibode contre l'emploi de faux infirmiers dans les blocs.Dans 6 établissements privés et publics étaient encore employés dans les blocs opératoires des ... aides-soignants. l'UNAIBODE et l'AEEIBO qui avaient lancé le même cri d'alarme en octobre 2012, notamment à l'occasion du salon Infirmier, que la Ministre était venue inaugurer, que rien n'ait été fait depuis cette date par les pouvoirs publics

A plusieurs reprises, l'UNAIBODE et l'AEEIBO ont alerté la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, et son cabinet sur la question de la sécurité des blocs opératoire, dont les infirmières de  sont un des acteurs essentiels.

Les deux organisations, qui soutiennent l'action de l' dans ce domaine, n'ont à ce jour reçu le moindre signe de la part du Ministère

Faudra-t-il que des Evénements Indésirables Graves éclatent au grand jour dans un hôpital ou une  pour qu'on s'en préoccupe enfin ?

Rédaction ActuSoins (source communiqué de presse)


 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

9 réponses pour “L’exaspération des Ibode contre l’emploi de faux infirmiers dans les blocs.”

  1. nous coutons trop cher alors que nous sommes sous payés alors j’imagine bien la colère des IBODE…pourquoi les AS disent oui ? Par peur je pense et parce que c’est valorisant pour elles

  2. eusebe dit :

    Rappelons que l’UNAIBODE et l’AEEIBO étaient membres du tristement célèbre groupe Sainte-Anne, à l’origine de cet ordre plus que jamais gesticulant dans l’agonie…
    http://ailles.fr/index.php/2007/11/20/73-qu-est-ce-que-le-groupe-sainte-anne

  3. syndicat RESILIENCE dit :

    communiqué RESILIENCE : désordre infirmier !

    comme suite aux nouvelles plaintes déposées honteusement par l’ordre infirmier pour exercice illégal de la profession et à l’emballement médiatique qui a suivi dans la presse nationale et infirmière,

    RESILIENCE syndicat national infirmier remarque, une fois de plus, que l’ordre infirmier attire l’attention de la population sur des sujets négatifs et équivoques visant à déconsidérer l’image des infirmières au sein des professions de la Santé, au seul profit de son hypothétique maintien contre la volonté de 80% des infirmières qui refusent de se soumettre à la bêtise ordinale.

    RESILIENCE syndicat national infirmier rappelle que plus de 75% des 150 000 inscrites à l’ordre le sont sous la contrainte via les menaces d’un déconventionnement, par les CPAM en exercice libéral, ou, le chantage à la titularisation, en exercice salarié.

    RESILIENCE syndicat national infirmier répète que plus de 78% des infirmières inscrites à l’ordre ont refusé de cautionner la mascarade électorale d’avril 2014 en s’abstenant, obligeant l’ordre à organiser un second premier tour en octobre 2014 et à reporter les élections régionales de juillet 2011 à février 2015. Les chambres disciplinaires étant prolongées à vie par un décret de novembre 2011 faute d’avoir été renouvelées démocratiquement.

    RESILIENCE syndicat national infirmier souligne que les problèmes soulevés par l’ordre infirmier relèvent de la seule responsablilité juridique des employeurs et en aucun cas des personnels dénoncés abusivement par l’oni et jetés en pâture à l’opinion publique.

    RESILIENCE syndicat national infirmier dénonce les méthodes de l’ordre visant à envoyer les listes d’infirmières non inscrites aux procureurs de la République ayant pour conséquences des convocations dans les brigades de gendarmerie.

    RESILIENCE syndicat national infirmier déplore la prodution intellectuelle ordinale nulle en 8 années d’existence et insiste sur le fait que l’ordre surendetté n’a toujours pas publié ses comptes et bilans financiers 2013, soutenu abusivement par sa banque.

    RESILIENCE syndicat national infirmier demande au Gouvernement et aux Parlementaires de prendre leurs responsablilités en abrogeant, comme promis, l’ordre infirmier plus nuisible que bénéfique à une profession infirmière déjà bien affaiblie par les multiples coups portés en matière salariale, de prise en compte de la pénibilité, entre autre.

    RESILIENCE – 20 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg.

  4. Elles défendent la vie des patients ,et non la rentabilité de ces pseudo établissements de soins … (

  5. moutarde dit :

    Ces 2 associations connaissent elles le droit de grève, de retrait…etc ?

    Et plutôt que de couvrir des EIG, il faudrait penser à agir…

    Et plutôt que de faire l’aumône pour l’exclusivité de quelques actes, elles pourraient exiger l’exclusivité de compétences comme leurs collègues IADE…

    Elles peuvent aussi demander quelques tuyaux aux sage-femmes…

    Parce que pleurer dans le giron de borniche et Cie, dans le giron de l’ordre infirmier détesté et rejeté par l’immense majorité des IDE, ne va pas faire avancer le schmilblick ?
    Par ailleurs, les 5 plaintes d’il y a 20 mois au même motif ont donné quoi ?

    3 à l’instruction paraît-il et les 2 autres ?

  6. En tant qu’aide soignante, je me suis retrouvé une fois au bloc…je ne suis pas resté, je suis partie de suite, ce n’est pas ma place.Il serait aussi temps que les aides soignantes osent dire non!!!! Qu’elles arrêtent de courber l’échine.
    Oui je soutien les ibode

Réagir à cet article

retour haut de page
813 rq / 3,305 sec