Formation DPC : la FNI Fédération nationale des infirmiers réclame la publication du rapport de l’Igas

 La Fédération nationale des infirmiers (FNI) demande la publication "immédiate" du rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur le développement professionnel continu (DPC). La fédération s'inquiète des difficultés financières que rencontre  l'organisme gestionnaire du dispositif.

Formation DPC : la FNI fédération nationale des infirmiers réclame la publication du rapport de l'IgasLe DPC, qui fusionne les dispositifs de formation médicale continue (FMC) et d'évaluation des pratiques professionnelles (EPP), est officiellement en place depuis le 1er janvier 2013.

En juillet de la même année, la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, avait diligenté une mission à ce sujet. Les inspecteurs étaient notamment chargés de réfléchir à une simplification du dispositif et aux moyens de favoriser une meilleure adhésion des acteurs.

Le 24 mars, le Quotidien du médecin, citant un représentant du ministère, avait divulgué quelques points du rapport, qui n'était pas encore finalisé. "Le principal reproche est d'avoir investi dans un système informatique pour plusieurs centaines de milliers de professionnels de santé et d'avoir entraîné un rapport désincarné avec chacun d'eux", rapportait-il notamment.

Le 22 avril, la directrice de l'organisme gestionnaire du dispositif (OGDPC), Monique Weber, a indiqué à l'agence de presse APM que le document a été remis récemment à Marisol Touraine.

Le DPC victime de son succès

"Les récents communiqués de presse concernant le DPC mettent en lumière les difficultés financières que rencontre actuellement" l'OGDPC, affirme la FNI.

En raison d'une augmentation des adhésions plus rapide que prévu, le budget de 166 millions d'euros programmé en 2014 pour les Formations DPC des professionnels de santé de ville (libéraux ou exerçant en centre de santé) risque de ne pas suffire, selon des estimations présentées le 17 avril au conseil de gestion de l'OGDPC, rappelle-t-on. Les pouvoirs publics doivent prendre en juin des mesures pour y remédier.

"Ces difficultés sont liées à l'inadéquation entre les moyens financiers alloués et l'ambition d'une réforme menée au pas de charge sans réelle prise en compte par le gouvernement précédent des réserves émises par certaines organisations professionnelles représentatives, dont la FNI", estime cette dernière.

Elle considère qu'"aujourd'hui, la montée en charge des professionnels formés, notamment des infirmiers libéraux, démontre une adhésion certaine au système". Le syndicat dit y avoir "largement contribué".

Manque d'anticipation des pouvoirs publics

Il juge donc que ce n'est pas l'adhésion des acteurs "qui à ce stade pose problème, mais plutôt le manque d'anticipation de la part des pouvoirs publics des ressources financières nécessaires et suffisantes pour accompagner la montée en charge imposée par la loi", via l'obligation annuelle de formation par chaque professionnel.

"Faute d'avoir été entendue lors de la préparation de cette réforme, et parce que les organisations syndicales sont impliquées dans la gestion du dispositif", la FNI "demande instamment" à Marisol Touraine "de rendre public sans délai la totalité" du rapport, y compris les éléments de la phase contradictoire.

Rédaction ActuSoins, avec APM

Les orthophonistes réagissent aussi !

Consultée lors de la création de l’Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel Continu (OGDPC), la Fédération Nationale des Orthophonistes souligne "l’impossibilité de répondre à une obligation annuelle de formation et le coût énorme que cette obligation engendrerait sans en prévoir un financement suffisant".
Moins de 18 mois après la mise en œuvre effective du DPC, "le constat est dressé et il est sans appel. Le Conseil de gestion de l’OGDPC tire l’alarme dans son communiqué de presse du 18 avril : il redoute que les caisses soient vides avant la fin de l’année !", indique la FNO.

Pour aller plus loin : formation continue DPC pour les infirmières et infirmiers libéraux

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
237 rq / 1,534 sec