Le risque d’escarre mieux maîtrisé en Ile-de-France

| 970 vues | | mots clefs : , , , 1 réaction

Selon l'ARS Ile-de-France, la campagne « Sauve ma peau » a évité à plus de 16 000 patients de ne pas développer d'escarres ces six derniers mois. Le risque d'escarre mieux maîtrisé en Ile-de-France En 2013, l'ARS Ile-de-France a lancé la campagne « Sauve ma peau, maîtriser le risque escarre » auprès d’établissements sanitaires et médico-sociaux. 220 établissements sanitaires ou médico-sociaux de la région se sont engagés dans ce programme qui vise à éviter les escarres graves. Les établissements se sont engagés à mettre en œuvre cinq bonnes pratiques :

  • Traiter tôt l’escarre dès la rougeur ;
  • Former les professionnels et éduquer les patients et leur entourage ;
  • Assurer une prise en charge pluridisciplinaire (infirmières, médecins, aide soignantes, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciennes, diététiciennes, etc.) ;
  • Evaluer et réévaluer le risque d’escarre au sein des établissements ;
  • Pour le patient à risque d'escarres : changer de position régulièrement et utiliser les supports adaptés. Parce que l'immobilisation prolongée d'un patient peut entraîner des complications,

Sur un secteur, les établissements volontaires identifient les patients à risque d’escarre, surveillent leur état cutané et alimentent des compteurs :

  • Compteur 1 : nombre de patients dépistés à risque ;
  • Compteur 2 : nombre de patients n’ayant pas développé d’escarre ;
  • Compteur 3 : nombre de patients ayant développé une escarre dès la rougeur ;
  • Compteur 4 : nombre de patients ayant développé une escarre à un stade plus avancé.

A l’hôpital, le surcoût du séjour d’un patient ayant acquis une escarre est estimé à 4 500 €, et l’allongement de la durée de séjour à 9,8 jours (étude Irdes). D’après les compteurs, on estime que 1 386 000 € sont économisés chaque mois, portant à 8 316 000 € les économies réalisées ces 6 derniers mois (estimation).

Rédaction ActuSoins, avec ARS IdF

Pour aller plus loin : 
Synthèse des recommandations 2013 sur la prise en charge des escarres
La prise en charge des escarres chez la personne âgée
Les téléconsultations en Ehpad efficaces pour la prise en charge des escarres
Le risque d'escarre mieux maîtrisé en Ile-de-France
Prévention d'escarre : le rôle essentiel du dépistage
Prévenir et soigner les escarres : nouvelles recommandations

Pour aller plus loin : formation continue DPC prise en charge des escarres pour les infirmières et infirmiers libéraux

L'Agence nationale du DPC vient d'annoncer début mai 2021 que plus des 2/3 du budget annuel dédié à la formation des infirmiers libéraux étaient déjà consommés. D'ici quelques semaines, il ne sera plus possible de se former.
Avez-vous bien utilisé votre forfait annuel de 14h de formation prises en charge par le DPC ?
En partenariat avec Actusoins, vous vous proposons 8 formations DPC en Elearning avec une session débutant le 15 juin (mardi prochain) :
Prado IC & BPCO
Plaies, pansements et cicatrisation
Prise en charge du patient diabétique
BSI & DSI
Hypnose conversationnelle et hypnoanalgésie
PICC-line, CCI, stomies et autres soins techniques
Prise en charge du patient atteint d'Alzheimer
Oncologie, Prise en charge de la douleur à domicile

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Le risque d’escarre mieux maîtrisé en Ile-de-France”

  1. les solutions ne sont pas nouvelles mais pas assez souvent appliquées… malheureusement je constate que bcp d’usagers reviennent d’hospi avec des escarres alors que allités chez eux ils n’en avaient pas…

Réagir à cet article

retour haut de page
233 rq / 2,590 sec