L’ARS Ile-de-France booste l’ambulatoire

| 492 vues | | mots clefs : , , 2 réactions

A l’issue d’un appel à projets lancé en décembre 2013 par l’Agence Régionale de Santé (ARS) Ile-de-France, cinq établissements ont été sélectionnés pour mettre en œuvre "des gestes innovants" en chirurgie ambulatoire.

Capture d’écran 2014-03-04 à 21.18.56Le nombre important de candidatures  - 36 équipes ont répondu à l’appel à projets - montre "le dynamisme des équipes franciliennes pour développer des gestes innovants en chirurgie ambulatoire", indique l'ARS dans un communiqué.

Les établissements de la région bénéficieront du retour d’expérience issu de cette démarche.

Les cinq projets retenus concernent  la prothèse totale de hanche (Clinique Claude Bernard – Capio), l'anévrisme de l’aorte (Hôpital Henri Mondor – AP-HP), le sphincter artificiel en urologie (Hôpital Tenon – AP-HP), les hernies discales (Hôpital Bicêtre – AP-HP) et la chirurgie pédiatrique ambulatoire (Hôpital Robert Debré – AP-HP)

Une somme de 100 000€ a été répartie entre ces cinq projets pour permettre aux équipes de mettre en œuvre ces nouvelles pratiques.

l'ARS cite parmi les bénéfices de la chirurgie ambulatoire "une limitation de l’exposition aux infections nosocomiales", "l’efficience de l’organisation et des ressources des plateaux techniques de chirurgie" et "la réduction des coûts pour les établissements de santé et l’assurance maladie".


Avec près de 44 % des actes de chirurgie réalisés en ambulatoire, l’Ile-de-France conforte sa deuxième place des régions françaises métropolitaines. En parallèle, les 33 établissements accompagnés par l’ARS ont vu leur taux de chirurgie ambulatoire progresser plus vite que la tendance naturelle régionale (+4,5% contre +3% entre 2010 et 2012).

Rédaction ActuSoins

 

 

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “L’ARS Ile-de-France booste l’ambulatoire”

  1. c’est pas l’ambulatoire que ça devrait s’appeler, mais l’usine à soins

  2. c’est pas l’ambulatoire que ça devrait s’appeler, mais l’usine à soins

Réagir à cet article

retour haut de page
915 rq / 11,428 sec