Un pilulier connecté et sécurisé, une aide pour l’infirmière

| 2 676 vues | | mots clefs : 13 réactions

Un des quatre objets primés lors de la 7ème édition des Objets de la nouvelle France industrielle est une innovation utile pour les patients : un pilulier communiquant pour sécuriser la prise de médicaments, conçu par la start-up française Medissimo. 

Un pilulier connecté et sécurisé, une aide pour l'infirmièreObjectif : améliorer l'observance et éviter "le gaspillage liés au médicament et aux erreurs médicamenteuses", précise Caroline Blochet, présidente de Medissimo et inventeur de ce produit.

Cette dernière, ancienne pharmacienne d'officine, a pu observer que les patients "les prennent plus ou moins bien, plus ou moins régulièrement, au point que certains décident de ne plus les prendre".

Les erreurs de médicaments sont à la cause de "130 000 hospitalisations pour effets indésirables dont 13 000 ne ressortiront pas de l'hôpital, deux fois  plus de décès que les accidents de la route", précise-t-elle.

Le Imedipac, pilulier intelligent et connecté aide le patient à prendre ses médicaments sûrement et régulièrement, à respecter les horaires de prise grâce à des alertes sonores et visuelles.

Un pilulier intelligent et connecté


D’apparence volontairement épurée, l’Imedipac est truffé de capteurs et de composants. Les capteurs optiques calculent les variations volumétriques et détectent ainsi quelle case pilulier a été prise. Des LED montrent au patient quelle case prendre afin d’éviter l’erreur de prise.

La plateforme e-santé sécurisée de Medissimo supervise et permet au patient de partager ses données d’observance en temps réel avec son médecin, son pharmacien, son infirmière ou ses proches. La start-up a fait appel à un des hébergeurs agréés par le gouvernement pour manipuler ces informations si sensibles.

Lors premier semestre 2014, ce pilulier sera commercialisé auprès des particuliers au prix d'environ 250 euros. Il est déjà disponible sur internet et a commencé à percer aux Etats-Unis, mais il est produit... à Grenoble.

De quoi réjouir le ministre redressement productif, Arnaud Montebourg, qui présentait cette septième édition des Objets de la nouvelle France industrielle.

Il permet "d'améliorer l'observance de 60 à 70 %", souligne Caroline Blochet. S'il peux plaire aux jeunes de la geek generation, atteints de pathologies chroniques, il est aussi destiné aux aînés. Simple d'utilisation, ce pilulier nomade, se branche avec une charge qui tient huit jours.

Cyrienne Clerc


 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

13 réponses pour “Un pilulier connecté et sécurisé, une aide pour l’infirmière”

  1. moutarde dit :

    Si on peut saluer la prouesse technologique, on ne peut qu’être circonspect quant à son (in)utilisation par les PA dont les nombreux qui présent(eront) des troubles cognitifs/ de la mémoire/psychiatriques…etc.

    Par ailleurs, pilulier connecté à qui et en particulier si patient isolé ? Qui le remplit, évalue, réévalue…etc.

  2. Et quand ça ne fonctionne plus …. On voit les gens pour changer les piles ….mdr

  3. je trouve dommage qu’on invente pas des choses pour la sécurité des patients plus défavorisés ! bonne idée certes mais c’est un produits qui n’est réserver qu’a une classe de patients, ils y a beaucoup de gens chez qui je vais qui n’ont déjà pas les moyens de payer leur médicaments !!!!!! alors que ferai t il de cette boite intelligentes ?

  4. Axelle Poivre dit :

    La ça va faciliter la préparation du pilulier pour éviter les erreurs mais du y’a besoin d’avoir une visite pour la prise réelle du ttt ça change rien je pense

  5. Oui mais au final c est pour que les patients n ai plus la visite de l infirmière ou de l auxiliaire de vie pour la distribution donc c est pas le pilulier qui va s apercevoir que le frigo est vide, ou si il y a une plaie qq part … On arrive dans une déshumanisation du système
    Et si la personne à pas pris pour quoi ?
    Cette visite pour certain qu elle soit journalière ou hebdomadaire est la seule de la journée ou de la semaine le seul contact avec l extérieur alors le pilulier va faire la conversation ??

  6. Adeline Broc dit :

    Muriel, qu’il soit électronique ou en plastique, le contact entre le pilulier et le patient ça reste froid non?

  7. Adeline Broc dit :

    hé mais il se créé des choses bien dans ma ville !

  8. Et le contact avec le patient !!!!!! Il est virtuel aussi

  9. 250 euros quand même …. pas accessible pour tout le monde 🙁

  10. Lors du premier semestre 2014, ce pilulier sera commercialisé auprès des particuliers au prix d’environ 250 euros. Il est déjà disponible sur internet et a commencé à percer aux Etats-Unis, mais il est produit… à Grenoble.

  11. hors de prix pour les particuliers 250 € !!! « la pilule est dure à avaler « !!!!

Réagir à cet article

retour haut de page
846 rq / 2,725 sec