Durée de séjour en réanimation : trouver une juste moyenne

| | mots clefs : , 3 réactions

Selon une étude suédoise présentée au congrès de l'European Society of Intensive Care Medicine (ESICM), le taux d’occupation des lits en a un impact sur la mortalité des patients.

Durée de séjour en réanimation : trouver une juste moyenneA un taux d’occupation élevé, correspond une durée de séjour en réanimation significativement raccourcie (20,5 heures contre 23,7 en moyenne), des sorties réalisées pendant la nuit deux fois plus fréquentes et donc une mortalité à trente jours plus élevée (13,8% contre 11,8%), soulignent les auteurs qui ont analysé 29.723 séjours en réanimation dans 16 hôpitaux suédois.

L’étude suggère ainsi “qu'une taille insuffisante pour une unité de réanimation peut avoir des effets délétères sur l'évolution des patients".

En revanche, retarder la sortie du patient de réanimation, faute de place dans les services médicaux en aval par exemple, a également un effet délétère sur l’évolution des patients, selon une étude britannique.

Alors que les hôpitaux recherchent à la fois un taux d’occupation maximum et un taux de disponibilité élevé – deux objectifs contradictoires – une juste moyenne de séjour en réanimation aurait un impact positif sur l’état de santé ultérieur des patients.

(Avec APM)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Durée de séjour en réanimation : trouver une juste moyenne”

  1. Leon Docte dit :

    et le ratio de personnel qualifié en réa ? y a une étude ?

  2. AnneSophie dit :

    Et une source pour crediter les auteurs et le journal qui publie l’etude, ça se fait, non? Ne serait-ce que pour être pris au sérieux… -_-‘

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
206 rq / 1,615 sec