Un infirmière allemande travaille pendant cinq ans comme médecin en Suisse

| | mots clefs : , 15 réactions

Une infirmière bavaroise, âgée de 51 ans, a réussi à berner pendant des années cinq cliniques suisses et un cabinet médical, où elle a travaillé en tant que médecin, avant que ne soit découvert le pot aux roses, écrit vendredi le journal suisse Tages Anzeiger.

Un infirmière allemande travaille pendant cinq ans comme médecin en SuisseL'affaire a été confirmée à l'AFP par le dernier employeur de la fausse médecin, une clinique spécialisée en cardiologie et en neurologie située à Kreuzlingen, sur les rives du lac de Constance, dans le nord de la Suisse.

"Dès que nous avons été informés par les autorités, nous avons mis fin au contrat", a déclaré le responsable de la clinique, en ajoutant que la fausse médecin n'avait travaillé que neuf jours entre sa prise de fonctions début juin et son renvoi.

Présentée comme une mythomane, souffrant d'un problème d'image, la femme avait affirmé à ses employeurs en Suisse qu'elle avait fait ses études de médecine aux États-Unis. Elle a aussi déclaré avoir travaillé pour Médecins sans frontières en Irak en 2008.

Selon le Tages Anzeiger, elle était à New York le 11 septembre 2001 et a participé aux opérations de secours. Le quotidien suisse écrit aussi qu'elle était en Autriche en 2012 et a participé aux opérations pour secourir le prince néerlandais Friso d'Orange-Nassau, enseveli sous une avalanche.

Durant ses cinq années passées dans les cliniques et le cabinet suisses, la femme a disparu chaque fois que les demandes de copies de diplômes se faisaient trop insistantes. Et elle réapparaissait quelque temps plus tard ailleurs, dans une autre clinique, dans un autre canton.

Selon le journal, elle aurait provoqué la mort d'une patiente diabétique, en lui prescrivant un traitement inadapté.

Une instruction pénale contre cette femme, dont l'identité n'a pas été révélée, a été ouverte par le parquet du canton de Zoug (centre de la Suisse), où la fausse médecin a travaillé quelques mois dans une clinique en 2012.

Rédaction ActuSoins, avec AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

15 réponses pour “Un infirmière allemande travaille pendant cinq ans comme médecin en Suisse”

  1. cath dit :

    Ben moi quand je postule, on me demande une photocopie du diplôme qu’on range dans mon dossier… Je suis remplaçante, une photocopie est facile à bidouiller. Par contre, je suppose que l’enregistrement de mon diplôme à l’ARS entraîne peut-être une vérification ?

  2. leilou dit :

    Alors… si en ans elle a fait un décès seulement bravo !!! Je connais des médecins qui en font davantage mais comme ils sont médecins, on ne dit rien…on va dire, ce patient est mort des suites de sa maladie incurable…

    Deuxio : moi quand je postule, avant d’intégrer un poste, on me demande mon diplôme et si je venais à ne pas le présenter, on ne me donnerait pas mon poste… c’est pas pareil pour les médecins ?

  3. Delphine dit :

    Ça se trouve il était super compétent!!

  4. eusebe dit :

    Il y a bien des infirmiers qui se prennent pour des juges…

  5. Philippe dit :

    nooorrrmmmaaalllee, si, en europe les études durent de 8 ans à +, en Suisse c’est de + à la retraite …

  6. Maryline dit :

    Sûrement plus capable que certain médecin !!!!

  7. Circé dit :

    Elle n’était peut-être pas pire que certains médecins…

  8. Annaig dit :

    comme quoi ils n’y ont vu que du feu et que quelques infirmieres sont aussi capables que certains médecins!

  9. Coralie dit :

    c est clair c est grave d abuser ainsi c est trés grave

  10. Adeline dit :

    Ça relève de la pathologie psy plus que de vouloir outrepasser ses compétences…

  11. Alex dit :

    Les établissements n’ont qu’à vérifier les diplômes à l’embauche…

  12. Amelie dit :

    Je comprends pas les personnes qui outrepasse leurs compétences, surtout que là c’est grave, elle a mis la santé de ses patient en jeu !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
238 rq / 2,904 sec