Etudiants infirmiers : de la santé dans vos assiettes.

| 1 689 vues | | mots clefs : , 21 réactions

Manque de temps et d’argent : les étudiants mangent mal et grignotent. Si la conclusion d’une  étude parue en 2010 sur les habitudes de vie des étudiants en France est sans équivoque, tout pourrait changer pour les étudiants en soins infirmiers  grâce au projet « Aubergine » mis en place par la FNESI (Fédération Française des Etudiants en Soins Infirmiers). L’idée est simple : proposer des paniers de fruits et légumes à prix réduit dans les IFSI.

Etudiants infirmiers : de la santé dans vos assiettes

Les étudiants infirmiers de Nancy, 1er IFSI à bénéficier du "Projet Aubergine" - DR

Favoriser un circuit court pour un prix raisonnable et raisonné

L’idée n’est pas nouvelle. Elle est même appliquée un peu partout en France dans les AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) : acheter directement des paniers de fruits et légumes à un producteur local, en neutralisant la marge de la grande distribution et du transport pour garantir du travail sans gaspillage aux agriculteurs, tout en faisant d’énormes économies sur ses achats.

Ce concept gagnant-gagnant dont s’est inspiré la FNESI pour son projet Aubergine a été réalisé pour la première fois à l’IFSI de Nancy-Laxou fin avril. 75 paniers ont été vendus, en présence du producteur.

À l’intérieur, les étudiants ont trouvé 3 courgettes, 1 aubergine, des pommes de terre, 4 œufs, 1 botte de radis, 1 salade verte, 2 pommes et 2 poires  «  Le tout pour 5 euros pour les étudiants. L’opération sera renouvelée toutes les 2 semaines ou tous les mois » explique Claire Goetsch, responsable du projet à Nancy.


Vers une mobilisation nationale

Si pour l’instant 1 seul IFSI a franchi le pas, la FNESI invite toutes les associations à prendre connaissance de ce projet. « En général, les étudiants qui font leurs courses se contentent de pâtes et de jambon. Ce que l’on retrouve dans les questionnaires que nous avons envoyés pour la mise en place de cette initiative, c’est qu’ils aimeraient juste avoir des légumes à moindre prix. D’autre part, il faut savoir que les n’ont que très rarement accès aux restaurants universitaires. Au mieux, ils peuvent bénéficier de la cantine de leur centre hospitalier, qui reste coûteuse pour leur budget », explique Martin Bonté, vice-président, en charge de la prévention, de la solidarité et de la citoyenneté à la FNESI.

La FNESI propose donc aux différentes associations d’IFSI une aide pour monter les dossiers nécessaires à l’organisation de cette vente. Des partenariats nationaux ont déjà été trouvés pour réduire au maximum le coût des paniers.

Malika Surbled

L'enquête de l’USEM (Union nationale des mutuelles étudiantes régionales) révèle qu’un étudiant sur cinq ne prend que deux repas par jour. Si pour la plupart des étudiants c'est parce qu'ils n'ont pas faim ou pas le temps (60%), 12% d'entre eux se privent car ils rencontrent des problèmes financiers.

Selon les enquêtes de l'Observatoire de la Vie Etudiante (OVE),  44,4 % des étudiants sautent le petit-déjeuner en semaine et 34 % le week-end.

95% des étudiants déclarent qu'il leur arrive de grignoter entre les repas.

24% des étudiants ne mangent pas de fruits tous les jours.

35% des étudiants ne mangent pas de légumes tous les jours

14% des étudiants ne mangent ni fruits ni légumes tous les jours.

Chaque jour, plus de 315 000 étudiants ne mangent ni fruits, ni légumes.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

21 réponses pour “Etudiants infirmiers : de la santé dans vos assiettes.”

  1. griri mouna dit :

    aussi moi mais moi je suis bachelier comment sa ce fait!

  2. griri mouna dit :

    pofffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

  3. Cathi dit :

    Bonjour, je suis aide soignante depuis 5ans mais je n ais pas le bac et souhaite poursuivre en tant que infirmière en Belgique. Cela est il possible ?Comment se déroule les modalités pour s’inscrire et ou me renseigner. Et aussi avoir les dates d’ inscription merci, cordialement.

  4. heretik56 dit :

    ah ouaih super initiative lol c’est sur que cela fait partie des priorités de la plupart des ESI !! y a pas d’autres problèmes plus urgent et plus important dans la nouvelle réforme .

  5. romain118333 dit :

    Superbe initiative de la part de cette asso d’étudiant et de la FNESI !!!

    Je ne comprends pas que des professionnels de santé puisse critiquer cette action !!!

  6. Mathieu dit :

    oui, et là il va y avoir du travail!!! ^^

  7. Anonyme dit :

    Certes, mais ça y’est nous avons refermé la parenthèse, retour aux affaires…

  8. Mathieu dit :

    vous comprendrez donc cette référence bien à propos!!

  9. Anonyme dit :

    Mathieu Guyon Ne nous chauffez pas trop sur la Cité de la Peur, vous trouverez à qui parler 😉

  10. Anne dit :

    C’est une excellente initiative, bravo aux ESI qui ont eu l’idée. Ce projet en lien avec la compétence 5 c’est super

  11. Matthieu dit :

    C’est quoi ce déversement de haine sur une asso étudiante qui essaye juste d’aider les étudiants à bien manger! C’est de la promotion de la santé, c’est votre coeur de métier! ça fait vivre la vie associative dans nos ifsi, c’est une excellente initiative. Merci actusoins de nous en faire part!

  12. Magali dit :

    Très bonne initiative mais qui devrait être généralisée à tous les étudiants et même les personnes à bas revenu. Arrêtons la mondialisation et revenons à du commerce de proximité.

  13. Clairelise dit :

    cool les accro du big mac ont des legumes frais ( aucunement pejoratif mais plutot par rapport a la tranche d’age plus pizza malbouffe que mitonnage de repas equilibrés!) et nous ??? 5 fruits et legumes par jour…laissez moi rire au prix chez le primeur!!!mais bon mangeons bien en etant etudiant , quand on bosse douze heures et qu’on a a peine 10 minutes pour se poser ca parait utopique….

  14. Jeremy dit :

    métier qui se dégrade de plus en plus ! on ferait justement mieux d’en parler des conditions, et surtout dans le liberal…mais tout le monde se tait…. milieu d’hypocrites.

  15. Anonyme dit :

    Disons que ça nous change des grèves, des manifs et des programmes présidentiels 🙂 Mais on n’oublie pas notre coeur de métier, rassurez-vous !

  16. Mathieu dit :

    c’est quoi ce sujet?? quel rapport avec actusoins?? lol

  17. Jeremy dit :

    complètement ridicule….. nan mais il y a pas autre chose a faire la? j’hallucine…..

Réagir à cet article

retour haut de page
845 rq / 2,033 sec