Aides-soignants cherchent statut libéral

| 23 848 vues | | mots clefs : , 85 réactions

« On partage le même malaise que les infirmiers diplômés d’Etat mais on n’a pas la même reconnaissance ». Voici, en résumé, ce qui anime Christine Duclut, secrétaire de la Fédération Nationale des Associations d’Aides-Soignants (FNAAS). Son combat : obtenir l’autorisation pour les "AS" d’exercer en libéral ; comme leurs grandes sœurs infirmières.

Aides-soignants cherchent statut libéral

Pour faire bouger les lignes, la FNAAS fait comme tout le monde : du lobbying. « En 2009 nous avons déposé un projet de décret, au ministère de la santé, sur les compétences des aides-soignantes avec tous les actes répertoriés » raconte Christine Duclut.

Trois ans que le texte est entre les mains des hautes instances…Mais rien ne vient. « C’est normal, le texte doit passer par plusieurs niveaux du ministère ».

C’est à ce moment-là que l’activité de lobby prend tout son sens ; pour maintenir le contact, « comme lors de nos assises nationales, où nous avons reçu une représentante », tout en s’assurant de l’avancée du dossier.

Un vide

Mais les lenteurs de la bureaucratie ne sont pas le véritable ennemi de Christine Duclut. L’enfer, « c’est ce vide qui entoure notre profession » confesse l’aide-soignante. Diplômée depuis 1984, elle a « vu la profession évoluer. »

Notamment la formation, aujourd’hui sanctionnée par un diplôme d’Etat. Mais pour l’étape du libéral, il reste encore du travail : « Notre statut n’est pas clairement défini. On dépende de l’Ide. Nous en pouvons donc pas exercer en tant que tels, sauf dans des centres de soins…Sous le contrôle d’un infirmier coordinateur ».


Des guerres de clocher

Des infirmiers qui sont pour partie leur deuxième épine au pied : « beaucoup d’infirmiers libéraux ne sont pas d’accord pour que les aides-soignantes puissent exercer en libéral. Certains s’imaginent que nous pourrions leur voler leur clientèle. De plus, notre tarification ne serait pas la même. Ils craignent un certain manque à gagner » affirme Christine Duclut.

Effectivement du côté des infirmiers, l’opposition semble franche : « Nous sommes catégoriquement contre, pour plusieurs raisons. Premièrement, à l’hôpital, les AS travaillent sous la responsabilité des infirmiers, qui assumera cette responsabilité en libéral ? » s’interroge Béatrice Galvan de l’ONSIL. « Ensuite, les actes qui leur seraient attribués constituent le infirmier. Nous avons fait trois ans d’étude pour avoir le droit de l’exercer ! Hors de question d’en être spolié » rajoute-t-elle.

Chacun dans son coin ? Pas question !

Un scénario que la secrétaire de la FNAAS veut tailler en pièces : « Le binôme Aide-soignante/infirmière est primordial. C’est ensemble que nous devons bosser. Ce n’est pas notre but de nous démarquer et travailler dans notre coin. » Un travail est effectué dans ce sens par la fédération.

Mais le chemin reste encore long et Christine Duclut le sait, même si elle reste optimiste et espère, un jour, obtenir  gain de cause pour un statut libéral des aides-soignants : « Les contacts avec le ministère depuis l’été dernier nous donnent beaucoup d’espoir. Nous savons bien que ce processus sera encore long. Une chose est sure, ce n’est pas en 2012 que nous trouverons une issue ».

Joël IGNASSE


Nomenclature infirmier - Formez-vous sur les nouveautés 2022

Cette formation, réalisé par un infirmier libéral formateur expérimenté, apportera des données théoriques et pratiques indispensables pour optimiser l’application de la NGAP en respectant les règles conventionnelles.

NGAP Infirmier et Avenants 6, 7 et 8. Edition 2022 (mise à jour) - Formation gratuite pour les IDEL titulaires et remplaçantes.

S'inscrire gratuitement

Prochaines sessions : Immédiatement, 1er juillet ou 1er août

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

85 réponses pour “Aides-soignants cherchent statut libéral”

  1. judu29 dit :

    Pas d’accord du tout. Pour exercer en libéral, direction l’IFSI!! diplôme d’état infirmier, point barre.

  2. lilas dit :

    bonsoir,moi je pense que surtout les ides ont peur qu’ on leurs prennent le travail à domicile.c’est dommage qu’il y a des abus de la part d ide.un exemple,ma grand mere vivait chez mes parents et ine ide notait une toilette tous les alors qu ‘elle venait 3 fois par semaine.nous sommes capables de faire beaucoup de choses à l’hôpital mais par contre en libérale nous sommes pas compétentes,c’est un non sens,alors mesdames la revanche des as à sonné…..

    • la fouaise dit :

      lilas ,il est possible que l’ idel qui faisait la toilette de ta grand-mère en comptait une tous les jours alors qu’elle venait seulement 3fois /sem,mais le lui avez-vous fait remarquer?si oui qu’a-t-elle répondu?
      n’auriez-vous pas pu en choisir une autre ,de meilleure réputation?
      n’y avait-il aucune autre solution? c’est bien sûr?
      pourquoi mettre ce problème des nursing sur un plan conflictuel?
      veux-tu relire mon post du 21 avril?on ne va pas se battre,tout de même….

  3. leilou dit :

    Pour moi les AS ont choisi de evenir AS et de ne faire qu’une année d’étude… si elles veulent être à leur compte…passez le diplome IDE

  4. Nadine dit :

    d’accord, j’aimerais me mettre a mon compte avec une collegue mais voila………………………………………………………..

  5. la fouaise dit :

    Bonjour ,je suis IDEL et je dis:
    évidemment que non,une AS ne peut pas tirer l’équivalent d’un salaire en libéral,cf la démonstration de Christophe
    5 euros net de l’heure pour une IDEL ! vous imaginez?
    la différence ,c’est qu’une IDEL a une palette de soins moins fatigants,mieux rémunérés pour sortir un revenu acceptable,sans se la couler douce pour autant !!
    Une AS,qui ferait 10h de nursing /jr ,soit 50 euros net,devrait bosser 30 jrs pour avoir 1500 euros!
    L’arrêt maladie menacera vite ,et là ,c’est une autre histoire : l’assurance maladie en libéral n’indemnise qu’à partir du 90 ème,pardon : 91 ièmè jour !…
    Avec 1500 euros/mois,c’est trop peu pour se payer une couverture indemnité journalière qui tienne la route,alors on fait quoi?
    Pour moi,celles qui veulent exercer le métier à domicile sont vraiment les bienvenues ,mais en tant que salariées d’une structure( type SSIAD),auxquelles je fais régulièrement appel pour mes patients
    Je ne suis absolument pas jalouse des nursings car je n’en ai que trop fait dans ma carrière (DE en 1976),bien au contraire car les AS les font bien mieux que moi qui n’ai pas le temps
    Je trouve dommage qu’un certain nombre AS se laissent aveugler par des individus trouvant leur intêret à entretenir cette polémique ;
    c’est uniquement destiné à faire baisser encore plus le prix du nursing,avec tout le bénéfice politique qu’un ministre de la santé ,des affaires sociales ,de la dépendance etc.. peut tirer d’une augmentation du nombre des personnes maintenues à domicile
    Ouvrez les yeux,la manipulation est évidente,n’alimentez pas un conflit inutile entre 2 professions!
    L’AS est indispensable à domicile,mais les conditions ne sont pas réunies pour que le mode d’exercice en libéral soit satisfaisant pour elles;

  6. Nathalie dit :

    Quelle chance !! Christine, de refuser des soins tous les jours . Ce n’est pas mon cas, je serais bien en peine et de continuer mon activité sans nursing et d’employer des A.S .

  7. Jean dit :

    Et pourquoi pas ? Si c’est cadré ? Après la question : est-ce que c’est le nursing qui fait vivre certains IDEL ?

  8. leilou dit :

    Le libéral signifie plus personne pour encadrer les AS… moi je suis contre. Elles sont sous la responsabilité d’IDE en général. Comment alors imaginer des AS en libéral ? Les SSIAD sont bien je trouve.

    En même temps les auxiliaires de vie et aides ménagères sont bien aussi à leur compte… je suis donc partagée en fait.

  9. coco dit :

    ho ho arréter de vous critiqué les un des autres comme ca respecter vous il faut etre solidaire un peu si les medecin le sont alors pourquoi pas vous!!!

  10. Viviane dit :

    bravo Christine…!

  11. Christophe dit :

    Quand je lis Christine que tu bosses quasi 365 jours par an, 16 heures… mon sang se glace!!! bon courage sincèrement, et trouver une colaboratrice à temps partiel là aussi pas moyen?

  12. Christine dit :

    Oui aujourd’ hui je suis seule. Et c est très difficile de trouver une remplaçante ou un remplaçant si tu veux te faire remplacer. Et on à tous le même problème aussi bien à Monaco que pour mes collèges qui sont sur la zone est des Alpes Maritimes.

  13. Christophe dit :

    tu travailles seule sans associée Christine?

  14. Julie dit :

    Quand j etais AS j etais pour, maintenant que je suisIDE je suis contre!Et oui 3 ans d etudes ou j ai bien galere m ont ouvert les yeux!Et meme en ayant ete AS en stage j avais enormement de choses a apprendre!!!

  15. danlili dit :

    j ai du mal a comprendre cette demande ; suis je trop terre a terre, logique et ….. consterne il me parait illogique qu une AS soit liberale en tant que telle puisque ces soins meme en liberal sont sous la responsabilité d’un IDE puisque en delegation si il en etait different ce serait un grave precedent . Si les AS veulent exercer en liberal independant, faudrait faire la formation inf!!!! Serieusement il y a de l abus dans les demandes, il y a des glissements des taches qui parait prejudiciables pour les inf mais aussi pour les patients . pourquoi pas faire des injections pansements on leur donnerait des protocoles de refections!!! n importe quoi!! decidement on se fait vraiment « ennuyer de toute part, la joie d’etre infirmier (ere)

  16. danlili dit :

    j ai du mal a comprendre cette demande ; suis je trop terre a terre, logique et ….. consterner il me parait illogique une AS liberale en tant que tel puisque ces soins meme en liberal sont sous la responsabilité d’un IDE puisque en delegation si il en etait different ce serait un grave precedent . Si les AS veulent exercer en liberal independant, faugdrait fa

  17. Christine dit :

    Il est vrai que je suis à Monaco et que la fiscalité et les charges sociales personnelles et le coût du travail salarié et moins lourd qu’ en France avec des prestations bien meilleures. Mais pour le moment comme nous suivons la réglementation française il n’est pas possible pour une IDÉL d’ employér une AS.

  18. Christine dit :

    En réponse à Christophe en ce qui me concerne je refuse tout les jours des soins de nursing car je suis déjà surbooker et que je ne peux pas les assumer . À 16 h de boulot par jours 365 j par an plus les appels d urgences de nuit je n aurais pas de souci à embaucher une AS demain et lui donner un salaire très attractif si affinités si on m en donnait la possibilité .

  19. Marie Francoise dit :

    oui!

  20. Christophe dit :

    L’idée d’une AS en collaboratrice est séduisante sur le papier… mais j’en reviens toujours au même problème… dégager un salaire décent. sur mon secteur je ne vois pas comment un cabinet qui tourne entre 50 et 70 patients jour pourrait se dégager un temps de nursing suffisant ou de travail en collaboration (HAD, fin de vie) qui permette de rémunérer correctement l’AS. Franchement si un jour c’est viable je serai heureux de le faire, mais à l’heure actuelle….

  21. Nicolas dit :

    Globalement l’argumentaire de Christophe Marquet tient la route, tant que la valorisation des soins de confort, de nursing… ne sera pas valorisé ce sera difficile de vivre de son art en Libéral pour les AS

  22. Christine dit :

    je suis IDE depuis 30 ans libérale depuis 25 ce qui pourrais réconcilier tous le monde c’est que les IDE libérales puisse embaucher des aides soignantes et que l’on bossent réellement en binôme chez les patients . 1 IDE libérale + une AS collaboratrice comme le fond les dentistes qui ont leur assistantes ou les vétérinaires.cela serai un autre exercice de la fonction pour les ‘AS….

  23. Elisabeth dit :

    Quand elle EST faite par 1 IDE SOYONS FRANCHE ET DEMANDONS NS QUELLE NOTE ON AURAIT OBTENU POUR CETTE DITE TOILETTE LORS D 1 PLAN DE SOIN NOTE.IDE/AS NS SAVONS TOUTES QUE LE PROBLEME NE concerne pas la toilette en elle même ………alors que vs dit votre réflexion ?

    • sos119 dit :

      Une As fait « mieux » une toilette qu’un IDE?
      Si c’est ça l’argumentaire, alors, allons-y, fonçons…..
      Si on peut avoir du personnel payé moins cher pour un même travail, ça va plaire!
      …..

  24. Isabelle dit :

    On ne devrait même pas se poser de questions : Il y a certes le problème de la responsabilité et quelle AS fera une toilette pour moins de 4 € net (les 30 minutes) ? Si elles doivent être payées plus que nous, alors je n’y comprends rien !! A l’heure actuelle, notre rôle propre est très mal considéré, vu la rémunération d’une séance de soin en AIS 3. 3 ans d’études pour moins de 5 € net , alors 1 AS dont les études durent 10 mois : no comment ! De plus, sans vouloir vexer les aides-soignant(e)s, dans leur titre il y a le mot : aide, c’est à dire, qu’ils sont formés pour aider à soigner, pour seconder. Désolée, mais ce n’est que la réalité. cette spécificité se retrouve dans pleins de métiers : aide-comptable, aide-vétérinaire (ou assistant peu importe le mot)

  25. Sylvie dit :

    oui y a t-il une place !!! ???

  26. Nicolas dit :

    Quand aux toilettes qui sont ici le cœur du débat à lire tous les commentaires, elles font partit de notre rôle propre et il est bien rare qu’une Ide puisse les effectuer quand elle a plus de 20 patients à gérer sur ses 7h30 de travail. Entre les constantes, dextro, s/cut, perfusions, pansements, les médecins qui les interpellent pour un oui ou un non, les familles à gérer, les sonnettes (et oui ont répond aussi aux sonnettes pour les pipi/popo), les reprises de visite médicales et j’en passe. Il faudra me dire comment faire à moins de se dédoubler (ce qui arrangerait bien les administrations). Ce n’est pas pour rien que le statut d’AIDE soignant existe! Et personnellement je ne pense pas que le statut libéral soit viable pour les AS qui ne seront cantonnés qu’au nursing!

  27. Josée dit :

    Bien sur que oui !!

  28. Christophe dit :

    roh Julie je n’aime pas lire les IDE sont supérieurs… on a un diplome différent on bosse ensembles . c’est ce type de ressenti qui est souvent à l’origine des tensions.

  29. Christophe dit :

    voilà des chiffres qui vous aideront à comprendre mes propos de ce matin la nomencalture qui nous est imposée en libéral nous autorise à facturer 7.95 euros par 30mn de nursing avec un maximum de 60mn + 2.30 euros de déplacement. Ces chiffres sont exprimés en brut et pour rappel les charges en libéral sont à hauteur de 50% du montant total des soins facturés. dans les charges est compris le véhicule et ses frais, la cotisation retraite obligatoire, l’URSSAF une complémentaire retraite (c’est conseillé après a chacun de voir) une cotisation prévoyance pour compléter le régime obligatoire en cas d’arrêt de travail (vivement conseillé). aujourd’hui une AS voulant vivre de sa profession en libéral et avoir des revenus voisins de 1500/1600 euros mensuels devra effectuer par jour travaillé 20 cotations AIS3. considérant qu’elle travaillerait 15 jours par mois 2 week end compris et qu’une collègue travaillerait les 15 jours restants. c’est beau de partir dans la même argumentation à chaque fois vous faites de la qualité de soins et pas nous (alors qu’en fait nombreux sont les gens à travailler dans le soin avec leurs tripes et pas que pour les thunes…) mais il ne faut pas monter de suite au créneau quand on parle de chiffre. n’importe quelle artisan souhaitant vivre de son art va tenter de déterminer si son activité va lui permettre de faire vivre sa famille. les chiffres avancés ici le sont dans cet unique but pour vous aider à mesurer la masse de boulot à abattre par jour pour vivre de votre activité en libéral. coter 20 AIS3 par jour faut déjà envoyer du bois sur votre tournée, c’est réalisable compte tenu des soins du soir pour les changes et les aides au coucher mais il vous faut envisager des horaires coupés chaque jour répartis en gros comme suit 6h/12h et 16h/20h . bosser comme ça pour 1500/1600 euros sans certitude de réaliser cette rémunération tous les mois en raison de la fluctuation de l’activité liée tout simplement aux hospitalisations, décès et arrivées de nouveaux patients. Sachant qu’en matière de nursing à domicile nombreuses sont les personnes à avoir des exigences horaires très très rigides. l’argument visant à leur faire comprendre que vous avez beaucoup de travail … y s’en foutent… je vous appelle juste à être réalistes et à regarder les choses en face. de plus vous vous trompez encore et encore de cibles mesdames les AS, ce sont les associations qui interviennent à domicile pour environ 18 euros de l’heure et qui effectuent les toilettes et aides même de la sphère intime qui vous plombent. Les AVS tournent pour 18 euros brut de l’heure… Roh ben merde alors nous les IDE avec 3 ans à choper des escarres sur des chaises en bois aussi!!! Ces AVS sont polyvalentes car réalisant le ménage et les aides aux courses des personnes chez qui elles interviennent. Ces intervenantes ne sont pas financées par les CPAM et c’est la le point névralgique du dossier!!! Pourquoi la sécu irait dépenser de l’argent alors que d’autres paient…??? Loin d’être un coup de gueule de ma part (j’ai bien d’autres choses à faire d’ailleurs ben j’y vais lol) il était je pense intéressant d’aborder la question des chiffres en essayant de rester hors des polémiques habituelles qui ne font rien avancer du tout. internet c’est bien mais comme je le dis on serait plus à l’aise et on se comprendrait mieux autour d’une bonne tablée. Allez bonne journée

  30. Julie dit :

    Je bosse dans un SSIAD donc AS + IDE eh bien le glissement de tâches ont le subit tous les jours (nous les AS) ! Pour le bien des patients nous devons travailler en équipe, nos qualifications se complètent donc pourquoi cette « guerre guerre » ? Les IDE sont nos supérieurs mais c’est pas pour autant que l’on doit s’écraser devant eux, le respect doit aller dans les 2 sens !

  31. Valerie dit :

    Et pourquoi des toilettes faites par des as seraient elles mieux payées que celles faites par des ide? C’est tout aussi injuste que les trajets des médecins mieux payés que ceux des infirmiers. Je ne suis pas libérale, mais certaines choses me paraissent injustes…

  32. Valerie dit :

    Non mais en restant logique-on parle de libéral, pas de conflit IDE/AS-: comment une as pourrait elle se faire un salaire en libéral qd on sait ce que rapportent les soins de nursing? Et faire des toilettes en pleine journée, ça relève de l’utopie, c’est juste irréalisable.

  33. Mathilde dit :

    totalement OK avec l’ONSIL !!!

  34. Caroline dit :

    Je suis IDE libérale, je fais des toilettes et j’aime ça. Ayant bosser 7 ans en medecine j’adorai travailler en binome, mais g fait un choix. Il est vrai que pour certains patients il serai intéressant de travailler à deux car ils peuvent être difficile à manipuler seule, et parfois le feeling passe mieux avec une autre (AS), à deux c mieux!!! Alors pourquoi pas? Dans une certaine mesure.

  35. Samuel dit :

    @ Julie : Je suis infirmier libéral depuis près d’un an, et je fais des toilettes (ce n’est pas le cas de tout le monde, je le sais bien)… C’est un choix…et cela fait partie du rôle propre de l’IDE… De plus, la toilette est souvent associée à d’autres soins (administration de médicaments, réfection de pansements…) Dans de nombreuses régions, il existe déjà les SSIAD…

  36. Mathieu dit :

    non, chacun à sa place! marre des glissements de tâches et de la déqualification du travail au détriment des patients!

  37. Julie dit :

    Je suis AS et je vois pas en quoi on prendrais le boulot des IDE en libéral !! C’est peut être votre rôle propre les toilettes mais en attendant c’est pas vous qui le faites !!! Vous aimez déléguer de telles tâches mais quand nous demandons un peu de reconnaissance rien ne va plus ! Et je vois pas pourquoi certains se permettent de dire que l’on serait bien incapable de gérer, avec de la volonté et de la logique tout le monde y arrive !

  38. Sandrine dit :

    Non non et non !!!!

  39. Sophie dit :

    Noooon !!!!

  40. Estelle dit :

    C’est quoi ces commentaires ! Je pensais lire des choses constructives ici …. Peine perdue ….. Je dirai même pitoyable !!!! Je n’en dirai pas plus …..

  41. Anne-laure dit :

    Heu non

  42. Mélaine dit :

    Punaise… Moi j’hallucine de lire tout ça!! Je trouve bien dommage qu’il y ai un tel conflit iDE/AS… IDE 8 ans en Hémato, j’ai aimé bosser en binôme… Maintenant en libéral, je trouverai ça plutôt bien de pouvoir prendre en charge en binôme certains patients que nous ne pouvons pas gérer actuellement par manque de temps… Avec bien sur une revalorisation des actes de nursings, primordiaux!
    Pr moi nous sommes complémentaires et pas rivales!! Mais bon… Je vis peut être ds le monde des bisounours…!! 😉

  43. peggy dit :

    dans tous les cas, ces sentiments ne ressortent pas dans vos discours !! faites comme bon vous semble finallement puisque vous êtes si convaincue de votre légitimité, … la decision ne nous revient pas de toute manière mais chacun a de bonnes raison de defendre son casse croûte ! c’est un dialogue de sourds à chaque thème, c’est deprimant …

  44. Saida dit :

    Tout ca est navrant!!!!
    c ‘est pour ca que l on avance pas dans notre metier car on ne travaille pas main dans la main , on ne fait que se critiquer. Voyez les medecins comment ils sont solidaire et quand ils font des revendications a l état ,c’est ensemble…….
    Moi j ‘ai été AS pendant 4ans et la je suis en école ide en 2eme année. Je pense que AS en liberal .c est risqué car beaucoup de responsabilitès,
    MAis que voulez vous ,juste liberal pour des soins de nursings? Cela dit je suis fiere d avoir ete AS et je le suis encore.
    A bon entendeur Salut

  45. moi dit :

    quel interet d’un travaille liberal je me pose la question? on nous payerais moins chers que les ide donc combien de toilette a la chaine pour un salaire normal?on as pas de role propre?qui appeler pour faire un mechant pansement d’escarre ou un hgt avec une injection d’insuline ??si je suis une patiente je me dis que je prendrais plutôt un ide pour faire tout plutot que de voir plein de monde chez moi….je suis as et j’aime MON metier!

  46. Viviane dit :

    et oui ….pas de discours anti I.D.E. mais de la MODERNITE de l’AVANT moi aussi je suis « AS » et ne changerai pour rien au monde et j’adore mes collègues I.D.E. (je ne les envie pas je les admire) et je dis chacun son job avec son temps!

  47. peggy dit :

    il ne faut pas generaliser alors … il est evident , comme dans tout corps de métiers, qu’il y a des abus ou des derives, mais en general, les as et ide traviellent ensemble, en binome, dans un même but ! les faits sont que hierarchiquement, l’ide est au dessus de l’as et c’est tout ! Je ne travaille pas avec des as dans mon service mais je leur reconnait toutes leurs qualités et leur courage !!

  48. Stéphanie dit :

    ET CERTAINS L OUBLIE AU PROFIT DU CHIFFRE ET CA ME DERANGE PERSO

  49. Viviane dit :

    bla bla …bla…vive le liberal pour les « AS »!!!!et les I.D.E. va falloir se former pour etre plus « Technique » à domicile (c’est à dire faire 1 travail qui vous re-valorise et que les « AS » ne peuvent pas faire (ce qui est tout à fait normal) et 3 ans d’études …et alors?… un diplome reste un diplome et ça n’est pas de la JALOUSIE envers les I.D.E. »arretez de vous « BRAN… » sans etre agressive ni vulgaire et vivons notre temps avant c’était un certificat pour les « as » maintenant c’est un diplome quant aux I.D.E.effectivement pourquoi pas un statut médical? ça justifierait « 3 ans d’études »… les choses changent , les mentalités ne suivent pas toujours ….par contre « les ringards presistent!

  50. Stéphanie dit :

    piou PIOU.. j en ete sure que vs diriez une chose pareille lool mais je suis as et le resterais a vie !!! et aucune frustration à revendiquer mais alors arrêter de vouloir ns traiter en incapable !! surtout quand on lit les comm ci dessus moi je suis sur le terrain et je racontes ce QUE JE CONSTATE ET JE NE SUIS PAS FRUSTRÉE PAR MON DIPLÔME MAIS FRUSTRÉE PAR CERTAINES ATTITUDES ETRE IDE NE SIGNIFIE PAS CE LA PETER MAIS ETRE AUX CONTACTS DES PATIENTS

  51. peggy dit :

    c’est encore un discours d’anti IDE ça … Décidement !! C’est de la frustration ça ni plus ni moins … passez le diplome et ensuite on reparle du travail ide libéral ou non !!

  52. Stéphanie dit :

    des anecdotes vous en voulez j en ai une patiente stade terminal cancer généralisé pas un seul cabinet est intervenu a domicile car soi disant pas de temps mais je sais que le problème c’est plutôt perte de temps une fin de vie à s’occuper pour la toilette il faut en moyenne 3/4 H et 1H et pour eux pas intéressant ça paie pas assez alors arrêter de revendiquer un soi disant statut et faites votre travail bon sang

    • danlili dit :

      ce sont des propos etonnants, je trouve ca deplorable cette histoire mais ca me prete a sourire que l IDE ne veuille pas le faire il est vrai que l AS le ferait plus volontiers , ce sont des propos vraiment idiots car L AS aurait surement la meme reaction! sauf si sous la responsabilité de l IDE!

  53. peggy dit :

    les soins de nursing effectués pas le ssiad est une très bonne chose

  54. peggy dit :

    Stephanie, il faudrait que tu relises le premier commentaire de Christophe…

  55. Delph'ine dit :

    par chez moi , les soins de nursing sont effectués par les as ssiad ou les aides à domicile ! pas par les ide ..

  56. Stéphanie dit :

    lol c normal que vs dites non vous avez peur de quoi qu on prenne votre travail laissez moi rire je connais plusieurs ide a domicile qui ne pratique pas les toilette par manque de temps et j en passe moi je dis on pourrait tellement ce compléter si certains ouvraient les yeux et voyait plutôt la réalité du domicile je sais par avance que je vais me faire « massacrer  » par mes propos mais moi je dis pensez aux patients plutôt qu’a notre nombril ça serait un pas en avant!

  57. Delph'ine dit :

    oula je vois qu’on est de suite dénigrée !!!!!!!!! ça fait plaisir !!!!!!!

  58. moi dit :

    cela ne m’intéresserais pas de travailler en liberal mais que l’on revalorise notre métier oui!

    • leilou dit :

      ben fais 3 ans d’études si tu veux être reconnue comme IDE ! Je comprends pas ce on veut plus en en ayant moins fait !!! trop facile !

      • JAQ dit :

        L’aide-soignant n’a pas de rôle propre, mais des compétences qui ont été validées par un diplôme d’Etat. Les soins de nursing entre autres en font partis.
        Le DEAS est aujourd’hui un peu plus complexe que ce que certains pourraient l’imaginer. Les premières AS avaient un rôle qui se limitait à « donner à manger » aux personnes, « les laver », un travail de « surveillance » et elles étaient également employées pour entretenir l’ensemble des locaux.
        Aujourd’hui, bien heureusement, tout ceci a changé. L’AS a, sous la responsabilité de l’IDE, des compétences qu’elle a acquise durant ses 10 mois de formation en IFAS. Je ne vais pas les énumérer ici. Mais aujourd’hui on ne « lave » pas, on ne « donne pas à manger », on ne « surveille » pas et ne fais pas du ménage. On contribue au maintien et à l’équilibre physique, physiologique et psychique de la personne en tenant compte de son état général, ses croyances, ses origines, son âge…etc. Un des modules nous enseigne également ce qui nous incombe au niveau de la désinfection du ou des matériels qui entourent les personnes. Nous nous occupons uniquement de l’environnement proche des personnes. C’est-à-dire : literie, lit, table de nuit et adapte table. Pour le reste ça n’est pas de notre ressort. Je le précise car je vois trop souvent, surtout en maison de retraite, ces vieilles mentalités et surtout l’image de l’AS d’il était une fois qui servait à tout . Pratique et économique.
        Je suis diplômée depuis bientôt 2 ans et je vois trop souvent des conflits naître. Je pense que si l’on a conscience de ce que l’on fait, pourquoi on le fait, et surtout conscience de son rôle et de son importance, il ne devrait pas y avoir tant de problèmes de ce type. Je dis bien rôle et non rôle propre car je le redit « nous n’avons pas de rôle propre ».
        J’aime mon métier et j’en suis fier. J’espère pouvoir progresser et ne me sens pas complexée. Chacun de nous fais parti de cette grande chaîne de soins. Nous avons tous besoin les uns des autres.
        Lorsque certains pensent qu’ils seraient spoliés laissant des AS faire du nursing à domicile, pretextant qu’ils n’ont pas fait 3 ans d’études pour se retrouver au même niveau, je ne comprends pas ?!!!
        J’espère qu’ils ont appris un peu plus que des soins de nursing durant ces 3 années !

      • leilou dit :

        pour moi les AS sont nos yeux et nos oreilles (enfin pour celles qui connaissent leur métier – comme y a des tires au flanc chez les IDE) là où je bosse y a une équipe d’AS qui nous ont reproché de leur demander de surveiller l’hydratation des résidents… elles ont même osé nous demander pourquoi on ne les perfusait pas directement… et ces AS osent en plus affirmer que ce n’est pas à elle qu’on va leur apprendre leur taf !

        Le boulot d’AS est assez riche comme ça je trouve puique c’est le même que le nôtre (14 besoins de VH…) et c’est déjà un sacré taf que de les maintenir en + du nursing.

        Les AS devraient être fiers de leur boulot au lieu parfois d’enier celui des IDE et de toute façon y a un concours pour évoluer.

  59. Marie dit :

    À quoi servent nos 3 ans d études infirmières si les AS s installent en libéral sans difficultés??!! Moi je dis non!

    • Pierrick22 dit :

      Bonsoir Mme Marie,
      Que de prétentions en parlant de vos trois ans d’études ! ! !
      Je vous informe que beaucoup d’aides-soignants (es) ont un bac + 5 et devraient être Cadre A, mais vu la conjoncture actuelle, ils, elles ne trouvent pas forcement de travail, on leur reproche d’être trop diplômée ou n’ont pas assez d’expérience.
      Dire NON aux AS dans le libéral est une réponse qui frustre les IDE, elles ont peur qu’on leur prennent le nursing qui n’est ni fait ni à faire……….. Beaucoup d’IDE ne connaissent pas les préventions d’escarres et ne parlons pas des toilettes ! C’est un scandale de voir l’état des patients qui arrivent aux urgences.

      • danlili dit :

        je pense que tu ne dois pas connaitre notre métier et faire des raccourcis et des jugements bien hatives des AS bac +5 c ‘est sur que c est la generalité!!! Les IDE ne connaissent pas la preventions d escarres , c est grave ce que tu dis de plus en regle general les inf a defaut les plus compliqués de temps ont souvent les soins de nursing, comptemple les urgences t auras toujours quelques a voir pour critiquer!

  60. Christophe dit :

    tiens dans la journée pour le fun je vais compter le nombre de patients qu’il faudrait par jour pour une AS libérale pour vivre de son activité au regard de la nomenclature libérale existante… 30mn par nursing on pars sur cette base (c’est aussi dans la nomenclature les 30mn c’est 1 AIS3 par tranche de 30mn pour que vous compreniez le calcul)

  61. Brice dit :

    Et infirmier statut médical !

  62. Paul dit :

    Oui en tant qu’infirmier libéral je dis qu’il y a de la place pour les AS

    • danlili dit :

      qu est ce que t es drole ou consternant, tu dois bien etre eloigné dans ton libéral sur la qualité des soins et preoccupations de notre profession manquerait plus que tu fasses partie de l ONI ce serait le bouquet!

  63. Christophe dit :

    Alors bonne chance mesdames les AS dans vos démarches administratives une fois rentrées de votre tournée de travail car la facturation ne se fait pas par l’opération du saint esprit. je constate beaucoup d’envie voire de jalousie envers la profession d’infirmier et ce depuis fort longtemps. eh bien moi je vous prends aux mots. bossez 220 heures par mois tout compris tenez le coup plusieurs années et ensuite on seretrouve autour d’une bonne table de resto pour faire le point et évaluer vos retour d’expérience.

  64. Christophe dit :

    il ya quand même de sacrés distorsions au sein de la profession d’AS entre les personnes qui ne veulent absolument pas sortir de leur rôle de nursing en refusant leur aide à l’infirmier en situations d’urgence (cas vécu personnellement plusieurs fois!!! aller chercher le chariot d’urgence ne faisant pas partie de ses compétences …) et des personnes qui veulent se lancer dans le libéral avec le seul diplome d’AS… Mesdames vous avez rigolé quand les associations et les CCAS se sont lancés à corps perdu dans le nursing avec les AVS , vous avez rigolé car cela piquait du boulot aux libéraux et c’était bien fait… on refusait du nursing les libéraux et c’était honteux etc… mais savez vous ce que nous touchons pour une toilette de 30mn déplacement compris… ? cherchez dans la nomenclature des actes. pensez vous décement pouvoir mener une activité concentrée sur vos compétences professionnelles à même de vous dégager un revenu décent. en libéral mesdames les AS, les charges sont globalment à 50 % du « chiffre d’affaire » réalisé. Pour en vivre vous allez devoir réaliser des soins dans des conditions encore plus limite qu’en structure ou il faut bien dire l’ergonomie minimale est au rendez vous même si des lève malade ne sont pas encore partout disponibles. comment faire à domicile quand la personne habite dans une vieille ferme dors à l’étage et n’a pas de salle d’eau? bonne chance pour être dans les temps… Personellement je refuse le nursing dans mon cabinet quand je ne suis pas en mesure de l’effecter dans des conditions correctes au regard de la charge de travail représenté par le reste de ma tournée. il est hors de question pour moi d’accepter un nursing même accompagné de soins dits rémunérateurs si c’est pour bacler en terme de qualité (sachez que l’on ne peut coter que le nursing ou les soins techniques)

  65. peggy dit :

    On voit beaucoup de derives dans les centres, telles que des AS qui distribuent les traitements des patients et c’est déjà grave, qu’en serait il en libéral ?

  66. Coco dit :

    ouep alors n’oubiez surtout pas un de vos roles propres en services hummmm nursing nursing quand tu nous tiens !

  67. peggy dit :

    Il est clair qu’en centre (public ou privé) , l’aide soignant etabli des actes sous la responsablilité des ide ! Il n’est donc pas possible qu’il travail en libéral. Je connais des aides soignants qui voulaient être reconnus et qui ont donc passé les concours pour l’ifsi… Les etudes sont faites pour ça !

  68. Delph'ine dit :

    avec de l’expérience moi je dis que si !!on nous délègue bcp de choses !! là on voudrait juste se contenter de faire notre travail !

  69. Géraldine dit :

    on aimerait bien …

  70. Francoise dit :

    exercer en SSIAD est l’idéal car nous sommes sous la responsabilité de notre cadre IDE…………

  71. Julie dit :

    Non, pour toutes les raisons données dans l’article 😉

Réagir à cet article

retour haut de page
1178 rq / 3,787 sec