Iphone, Android… Les applications qui facilitent le soin

, Blackberry, ... Qui aurait pu imaginer il y a quelques années une telle évolution technologique ? Quelles sont les applications qui peuvent simplifier notre activité professionnelle ? 

Medcalc permet de calculer rapidement débit, perfusions, et contient plusieurs dizaines de scores médicaux

Pour un certain nombre de soignants, le téléphone est bien plus qu’un accessoire rangé au fond du sac. Selon un sondage réalisé sur notre site ActuSoins. com, 64% des lecteurs interrogés possèdent un téléphone de dernière génération.

Fait marquant, il « reste toujours dans la poche » de 51 % d’entre eux, tandis que la même proportion déclare pouvoir « difficilement pouvoir s’en passer une journée».

Si, comme le souligne en commentaire un libéral, le téléphone « sert pour les plannings, communiquer avec mes collègues, recherche de thérapeutique, suivi des patients,?avec les hôpitaux...», quelle peut être la valeur ajoutée d’un smartphone dans l’exercice professionnel infirmier?

Des applications variées, une gratuité qui disparaît

Si l’offre médicale sur iPhone ou Androïd ne cesse de s’étoffer, les applications françaises spécifiquement dédiées à l’exercice infirmier restent rares et la gratuité tend à disparaître.

Difficile de commencer un tour d’horizon des meilleures applications smartphone sans citer MedCalc, vétéran des calculateurs de scores médicaux. Si elle a abandonné la gratuité, l’application reste accessible (1,59 euros) et en français.

MedCalc sur iOS regroupe un nombre impressionnant de scores et formules diverses. Parmi ceux utiles aux infirmiers, on retrouve notamment le score de Glasgow, l’échelle de Ramsay, l’autonomie d’une bouteille d’oxygène, débits et vitesse de perfusion... Il est possible de regrouper les éléments les plus souvent utilisés dans une liste de favoris, permettant de les retrouver rapidement.

Les utilisateurs d’un téléphone sous Androïd ou d’un Blackberry pourront eux utiliser son équivalent gratuit Calculate by QxMD, en anglais. Plus limité mais pratique et gratuit, Débit de perfusion sur Androïd permet de calculer rapidement dilutions et vitesses de perfusions ou de seringues électriques.

Comment dire « Montrez-moi où vous avez mal » en mandarin ? Universal Doctor Speaker, s’il ne permet pas de longues conversations, laissera la possibilité au soignant de créer un contact au moyen de quelques phrases simples. Sont disponibles l’anglais, l’espagnol, le chinois, l’allemand et le portugais. Si la version texte est gratuite, il faudra en revanche débourser quelques euros pour la version audio. Il ne semble pas exister d’équivalent de bonne qualité sur les autres systèmes qu’ iOS. Il reste cependant toujours possible d’utiliser les systèmes en ligne, comme Google Translate.

Impossible de se souvenir de ce qu’est un Blépharochalasis ou des signes de la Leishmaniose? MédicoPédia contient 10000 définitions médicales. Ce n’est pas une application à proprement parler, puisque la base de données est hébergée sur un serveur et nécessite donc une couverture réseau. Elle est accessible de n’importe quel smartphone à l’adresse http://iphone.medicopedia.net.

Référence incontournable des postes de soins, le Vidal est disponible depuis 2011 sur iOS, Androïd et Blackberry. Sont prix particulièrement élevé (29 euros) lui feront toutefois préférer son concurrent Médicaments (5,99 euros), malheureusement disponible uniquement sur iPhone et iPad. Sur Androïd, l’alternative gratuite Medscape ne manque pas d’intérêt, même si elle impose un anglais courant et une connaissance de la Dénomination Commune Internationale (DCI) des molécules recherchées.

Des applications spécifiquement dédiées aux IDE

Rares sont les applications spécifiquement conçues pour les infirmiers francophones. Exception notable, Albus, éditeur de logiciel de gestion pour les infirmières libérales, propose une application gratuite.

Moyennant une inscription rapide, on retrouve des outils utiles de pratique courante, comme la conversion de glycémie entre mmol/l et g/l, l'échelle de Braden, le débit de pompes à perfusion ou les principales normes biologiques.

Les professionnels libéraux clients d'Albus retrouveront également leur interface de gestion patient et leur agenda.

L’éditeur Médicilline propose également IDE Protocoles sur iPhone, une application reprenant pour 9.90 euros quelques 110 gestes techniques en textes et photos, de la pose de canule de guedel aux gaz du sang.

Trouver un défibrillateur près de chez soi, se remémorer l’algorithme de réanimation cardio-pulmonaire, déterminer les équi- valences entre morphiniques... Les applications ne manquent pas. Reste que faire preuve d’une confiance aveugle aux informations délivrées est un pari dangereux, tant la qualité de l’apport médical reste hétérogène.

 Sébastien Bondi

Un écosystème mobile

Au cœur de la lutte contre les infections, on trouve le lavage des mains, et les solutions hydro alcooliques, nouvelle star des salles de soins mais aussi des sacs à main.

Mais on oublie bien souvent les objets du quotidien, au premier rang desquels le téléphone portable.

À l’occasion de la dernière Journée mondiale du lavage des mains (14 octobre), l’École de Médecine Tropicale et d’Hygiène de Londres a ainsi révélé une étude alarmante : en Grande-Bretagne, 92% des téléphones portables sont couverts de bactéries, et même 16 % de germes fécaux type E. coli!

Une bactérie dont on sait qu’elle peut être à l’origine d’intoxications graves. L’étude a aussi montré qu’il existe un lien entre le niveau de contamination des mains et celui des téléphones.

Par leur présence constante dans nos poches, la proximité avec nos mains et nos bouches, la chaleur qu’ils dégagent, les mobiles constituent un vecteur idéal pour les infections. Une bombe microbienne en puissance!

Dans les hôpitaux, où la lutte contre les infections nosocomiales est une priorité de santé publique, la contamination des téléphones portables est encore plus inquiétante: des chercheurs turcs de l’université d’Ondokuz Mayis ont ainsi montré que plus de 50 % des téléphones des médecins et des infirmiers étaient porteurs du redoutable staphylocoque doré, notamment de souches résistantes !

Décontaminer régulièrement son téléphone portable est donc une mesure à adopter de toute urgence.

Emilie Gillet

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

29 réponses pour “Iphone, Android… Les applications qui facilitent le soin”

  1. Viass dit :

    moi j’ai rien compris… ^_^ un délire d’infirmier je pense…

  2. Said dit :

    b9ay ri kaddiri F j’aime les pages rahom 3aaaamRin b ls virus

  3. Laila dit :

    SA7A WZIDK ??????? ?????? ??? ????? ??????? ?????? ???? ??? 17 ????? ???? ??????? ?????? ?????? ????? 200 ???? ????? ???? ??? ???? ??????
    ?????? ??? ??? ??????? ???? ???
    —> http://bit.ly/Q4fquX
    ?? ????? ??????
    —> http://y2u.be/v_BGI5UM_Co

  4. Anonyme dit :

    @ Aurélie Guerrier : Bonjour Aurélie, si vous avez des difficultés avec l’installation de l’appli d’Albus, adressez-moi votre mail par MP, on se fera un plaisir de vous aider.

  5. Anonyme dit :

    Mais on a le droit d’avoir le téléphone dans la poche ? Est ce que l’Iphone supporte bien la desinfection ? 😉

  6. Aurélie dit :

    j’ai essayé de l’installé et il me dit que je n’existe pas et pourtant j’ai reçu et un identifiant et un mot de passe. Deux choses soit j’ai la poisse soit encore un truc qui fonctionne quand ça veut…

  7. Edouard dit :

    a quand une application pour windows phone?

  8. Anonyme dit :

    @ Coralie : Parce que la science évolue, parce que le Mediator est passé par là, parce que qu’un certain nombre de médicaments (toujours en vente, eux) n’ont JAMAIS fait la preuve d’une quelconque supériorité par rapport à leurs prédécesseurs moins chers… Et ne vous inquiétez pas trop pour les pharmacies 😉

  9. Coralie dit :

    je change de sujet mes c est un sujet important fin pour moi en tout cas.pourquoi ya t il autant de suppréssion de médicament si ca continu c est les pharmacie qui vont fermé.pourtant les médicament sont testé avant la mise sur le marché puis pouf d un coup c est supprimer pourquoi? merci de vos réponse slvp

  10. Adam dit :

    C’est pas un scandale d’avoir un téléphone portable surtout quand dedans j’ai tout le vidal 🙂 Là où les choses peuvent être inquiétantes c’est quand on parle d’hygiène hospitalière et d’infections nosocomiales. Des chercheurs anglais ont montré que les téléphones portables étaient vecteurs d’infections nosocomiales. Un mobile porterait 500 fois plus de bactéries que sur la cuvette des chiottes et que presque la totalité des téléphones portables était contaminée par des bactéries comme le staph doré, E Coli, salmonelles… Encore une fois en matière d’hygiène, nous soignants, on a certainement des efforts à faire. Et les docs encore plus, ils sont bien dégueu en règle générale.

  11. Nurse dit :

    Nous avons des produits qui permettent de nettoyer nos telephone tout comme les tensiometres et thermometre qui font le tour des chambres ….

  12. Coralie dit :

    n importe quoi bientot on auras des camisole si ca continue les bacterie sont partout portable ou pas donc c est bon la.

  13. Laramy dit :

    À quand l’appli Actusoins?

  14. Sophie dit :

    ……. Et ça empêche pas de se laver les mains ….. Téléphone ou pas …….

  15. Sophie dit :

    Suis Ide à dom et smartphone très pratique : application “torche” qui est ma lampe électrique ds les coins sombres ou pour éclairer les serrures !!! Application tensiomètre , calculatrice qd le lecteur glycémie indique une unité et que le protocole insuline est ds une autre ….. Bref les exemples ne manquent pas et j aurais du mal à m en passer !!!

  16. Aurore dit :

    À domicile je comprends, en service non, on peut attendre la fin du poste pour lire ses mails…

  17. Laetitia dit :

    Et ça , c’est pas révolutionnaire, peut-être ! J’en rêve dans mon service … Pour 129€ seulement ! http://www.withings.fr/fr/tensiometre

  18. Dehlia dit :

    D’autant plus qu’il y a bien d’autres accessoires de la vie courante autant ou beaucoup plus contaminés …
    Mais l’e.coli sur nos téléphone c’est quand même fou !!! À se demander si il n’y aurai pas de plus en plus de BMR

  19. Vous avez bien un stylo et une montre en poche, alors pourquoi pas un portable? A domicile c’est un outil de travail incontournable. Et avant chaque soin tout bon soignant se lave les mains et ne manipule pas son telephone donc je vois pas pourquoi se serait un scandale…

  20. Graziella dit :

    oui c est vrai , et l hygiene on en fait quoi !!! n importe quoi!!!

  21. Aurore dit :

    dans la poche? Y a rien de plus infesté de bactéries qu un portable, alors non!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
291 rq / 1,684 sec