Formations infirmières

Détail de la formation

Master Santé Coordination de parcours complexes de soins

Revenir aux offres de formation

Le diplôme de coordinateur de parcours de soins répond aux besoins croissants dans le domaine de la santé de professionnels assurant la coordination entre les intervenants du monde sanitaire, médico social et social qui sont amenés à prendre un charge des patients atteints de maladies chroniques et complexes. Ces professionnels doivent pouvoir intervenir dans des domaines aussi divers que le soin, mais aussi l’aspect juridique du parcours, l’aspect médico économique, l’aspect sociologique ou anthropologique.

Les étudiants devront acquérir les notions essentielles à la compréhension du parcours de santé, ainsi que les bases théoriques et pratiques de la coordination, afin de pouvoir analyser dans les parcours complexes la situation de vie et les besoins pour aboutir à la programmation et la conduite de projets à l’échelon individuel ou collectif.


Présentation générale du Master

Tous les parcours du Master Santé sont à visée professionnelle. Ils s’organisent en alternance de l’activité professionnelle, afin de permettre à l’étudiant de réinvestir les compétences en cours d’acquisition dans son exercice professionnelle.

Les parcours s’articulent autour de période d’enseignements théoriques et pratiques en stage.

Pour les parcours « Sciences Infirmières » :

Le M1 permet aux étudiants d’acquérir les compétences initiales de la pratique avancée, avant leur orientation dans une des 4 spécialisations de M2. Il s’organise en 12 semaines de cours théoriques et en 4 semaines de stage dans un milieu clinique. Les enseignements s’organisent autour d’UE disciplinaires en sciences infirmières (5), d’UE contributives (3), d’UE méthodologiques (2) et d’une UE pratique (1).

Quatre spécialisations de M2 sont proposées aux étudiants (poursuite M1/M2 ou entrée directe selon les critères définis au préalable). L’objectif est de développer les compétences spécifiques de pratique avancée dans la spécialisation choisie par l’étudiant. L’année universitaire s’organise entre 8 à 10 semaines de cours (2 semaines de remise à niveau pour les étudiants en entrée directe de M2) et 10 semaines de stage en milieu clinique. Les enseignements s’organisent autour d’UE méthodologiques (mutualisées entre les 4 spécialisations), d’UE disciplinaires, d’UE contributives, d’UE pratiques et d’une UE consacrée au mémoire de Master.

Pour le parcours « Cadre dans le secteur sanitaire, médico-social et social » :

Le socle commun de première année de Master qui sera créé à compter de la rentrée 2018 permettra de proposer un cursus complet sur l’UFR Médecine. Des UE de méthodologie de recherche, de démarche qualité, d’organisation du système de santé et d’éducation thérapeutique feront partie du socle commun.

La formation de deuxième année est proposée en présentiel et en semi-présentiel. En présentiel, le dispositif est organisé sur la base de 10 semaines d’enseignement au rythme d'une semaine par mois (40 heures) de Septembre à Juin de l’année suivante, soit 400 heures, de 240 heures stages. En semi présentiel, le dispositif est organisé sur la base de 3 semaines et 3 jours d’enseignement en présentiel (144 heures) et 256 heures d’enseignement en e Learning de Septembre à Juin de l’année suivante, soit 400 heures et de 240 heures stages. Le Master 2ème année totalise 60 crédits : Unités d'Enseignement (U.E) capitalisables. Il comprend :

- Un ensemble de cours magistraux qui visent l’acquisition des connaissances théoriques et méthodologiques ;

- Des travaux de groupe qui permettent de développer des activités de conception, de mise en œuvre de projets, d’analyse, de synthèse ; de construire des stratégies d’action, à partir d’études de cas, de simulation ; de conduire des enquêtes de productions sur des thèmes dirigés ; de participer à des chantiers d’études relatives au management des systèmes de santé dans ses différents contextes ; de participer au fonctionnement et à la gestion de leur propre formation.


Publics concernés par la formation

Le public est constitué par des professionnels dans la mesure du possible issus de cursus médical ou paramédical et disposant d’un M1 notamment (mais pas exclusivement) dans le cadre du Master Santé, ou être issus du monde du travail par une VAE/VAPP avec un dossier d’admissibilité et des entretiens d’admission sur le principe de la VAE

Une expérience professionnelle préalable d’environ 5 ans dans le monde de la santé au sein d’une équipe semble préférable.

Possibilité d'accéder en master 2 par voie de VAP au regard de l'expérience professionnelle ou de candidater par voie de VAE;


Objectifs de la formation

Former des infirmiers/infirmières de pratique avancée exerçant auprès des patients et de leur entourage en synergie avec les autres membres de l'équipe interdisciplinaire et en adéquation avec les contingences du système de santé;

Professionnaliser les cadres de ces champs d'exercice et servir des fonctions d'encadrement d'équipes et/ou de services, des fonctions de médiation dans la conduite de projets de services, d’établissements.

Les coordinateurs de soins interviendront au sein de structures hospitalières ou des maisons de santé dans les territoires en lien avec les structures hospitalières qui servent de support. Les coordinateurs de projet interviendront au sein d’organismes dans tous les champs de la santé, ou dans toute structure pouvant influer sur l’organisation des soins. Ils auront un rôle essentiel dans la synthèse du médical et du social qui est devenue de nos jours indispensable.

De nombreux débouchés professionnels seront possibles à l’issue de ce cursus, quelque soit le secteur privé ou public:

  • Coordination des soins dans le handicap neurologique ou l’accompagnement des maladies chroniques au sein de structures institutionnelles, d’un réseau de soins, de maison de santé.
  • Expert dans les administrations de la santé.
  • Chargé de projet/d’expertise dans le domaine de la santé et du handicap à l’éducation nationale.
  • Chargé de mission sur le handicap.
  • Formation dans des institutions spécialisées.
  • Conseiller technique dans les administrations de la santé sanitaire et sociale.
  • Chargé de projet dans le domaine de la santé et du handicap.
  • Conseiller auprès d’associations de patients.
  • Architectes ou urbanistes spécialisés
  • Ergonome, ingénieur biomédical spécialisés
  • Conseiller dans des services d’Action Sociale

Formation continue DPC complémentaire

Etablissement formateur : Université d'Aix-Marseille

Contacter l'organisme formateur

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Les commentaires sont fermés

retour haut de page
251 rq / 3,127 sec