Formations infirmières

Détail de la formation

Formation: Prévenir et gérer la violence en Etablissement de Santé

Revenir aux offres de formation

Personnes concernées par la formation


Programme de la formation

JOURNÉE 1

Définir les différentes formes de et leur matérialisation pour chacun

Les violences entre personnels

  • Bizutages, isolement, mobbing, rites initiatiques durs

Les interactions négatives de personnels à patients

  • Non-respect de la pudeur du patient, non réponse aux sonnettes, mauvaise gestion de l’incontinence
  • Violences incontrôlées, involontaires, inconscientes, souvent niées, souvent liées à un état d’épuisement professionnel du soignant

Les interactions négatives de patient à personnel liée à une exigence de rapidité toujours plus grande des usagers vis-à-vis des soignants

  • Intolérance à la frustration, à l’attente, aux dysfonctionnements ou aux hésitations techniques de soignants nouvellement embauchés
  • La spécificité des urgences avec l’ordre des soins

Le poids de l’entourage dans la prise en charge des usagers

  • Pression des familles dans les prises de décisions, en gériatrie, pédiatrie, orthogénie
  • Violence liée l’entrée de la délinquance sociale en Etablissement de Santé, amis de toxicomanes, trafics illicites, etc.

Les violences institutionnelles vécues par les personnels

  • Contraintes temporelles, tensions sur les effectifs, bâclages de certains protocoles
  • Impossibilité de respecter la demande d’écoute des patients ou des règles d’hygiènes
  • Sentiment de dévier par rapport aux valeurs de l’Institution et à ses valeurs propres : perte d’estime de soi, perte de sens. 
  • La non valorisation des compétences de chacun, le manque de reconnaissance, la déshumanisation qui en résulte, conduisant à des décompensations individuelles et collectives, à des syndromes anxiodépressifs

Les facteurs de violences institutionnelles vécues par les patients

  • Vétusté des locaux, promiscuité, horaires contraignants
  • La question des repas ne correspondant pas aux habitudes alimentaires des patients
  • Les diverses interdictions/limitations inhérentes au cadre hospitalier en contradiction avec les habitudes professionnelles, personnelles ou culturelles des patients

Cadre de la violence et la souffrance en milieu hospitalier : du constat de l’urgence aux outils de prévention

Retour sur les données du Rapport Annuel de l’Observatoire des violences en milieu de santé : analyse détaillée des statistiques

Focus sur les acteurs et de la prévention et de la prise en charge des violences

  • Les personnels et les instances internes dédiées: médecine du travail et CHSCT
  • Les autres instances internes : CLIN, EOH, Services, Pôles, Instances de Direction, etc. 
  • Les acteurs externes : police, pompiers, justice, ordre des médecins, Conseil National de l’ordre

Comprendre les aspects juridiques de la violence au travail et en Etablissement de Santé

  • Les obligations légales de l’employeur
  • Les obligations légales des personnels
  • Les droits et obligations du patient

Les outils organisationnels de la prévention de la violence en Etablissement de Santé

  • Faire du Projet d’Etablissement un levier de prévention: vision, valeurs partagées, engagements, plan de communication hospitalier
  • Les « fiches réflexes » des actions à conduire face aux situations les plus fréquentes
  • Elaborer une charte pour fédérer les acteurs externes et préparer un plan d’action préventif

Sécuriser la prise en charge des patients aux urgences

Mettre en place les conditions d’une bonne « expérience séjour hospitalier » : simplifier la vie du patient

  • L’optimisation de l’accueil administratif : pièce d’identité, carte vitale, personne de référence, renseignement du dossier administratif d’admission
  • Comprendre et assumer le rôle de l’Infirmier Organisateur de l’Accueil (IOA) : évaluer le degré d’urgence, informer des délais d’attente, l’examen médical
  • Réaliser l’examen médical : évaluation clinique, gérer l’attente des résultats
  • Suivre le séjour du patient aux urgences : le pourquoi de l’attente, la collation éventuelle, les délais s’ils sont prévisibles, rassurer le patient

S’assurer de la bonne information des patients à la sortie des urgences afin de prévenir toutes incompréhensions

  • Le retour à domicile : paiement, mode de transport, questions en suspens ou complémentaires
  • L’hospitalisation courtes, longues, les heures de visite : l’information du patient et respect de ses droits
  • Informer les accompagnants, désigner une personne de confiance, respecter le secret médical, les contraintes liées aux renseignements téléphoniques

Savoir accompagner les victimes d’actes de violence : déclaration des violences, aide psychologique et administrative

JOURNÉE 2

Mettre en œuvre la communication non violente en situation de conflit

Comprendre les différents types de communication

Apprendre à déprogrammer les modes aggravants de communication en identifiant leurs mécanismes

  • Passivité : peur et ou fatigue et fuite 
  • Agressivité : peur et ou exaspération et attaque
  • Manipulation : peur et ou malice et feinte
  • Assertivité : confiance partagée, peur maîtrisée

Durée et dates de la formation

Durée : 2 jours - 14h

En 2019 :
Du 10 au 11 septembre 2019 (Paris)

Coût de la formation

1300 € HT


Contacts

Renseignements et inscriptions

COMUNDI
39 bld Ornano - 93288 Saint-Denis cedex
Tél. 01 84 03 05 07
 
 
ODPC Comundi formation organisme de formation habilité à dispenser des programmes de DPC

Formation continue DPC complémentaire

Etablissement formateur : COMUNDI

Contacter l'organisme formateur

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Les commentaires sont fermés

retour haut de page
325 rq / 3,180 sec