Ecriture : Quand les infirmiers se racontent

| | mots clefs : , 9 réactions

Ils s’appellent William Rejault, Elisabeth Bourgois, Corinne Roche, Gisèle Pineau ou plus anonymement Mélanie, Melissa ou Dan. Tous ont en commun d’être infirmiers et de relater leur expérience actuelle ou passée à travers des récits emballés.  Écrivains confirmés ou blogueurs amateurs ils apportent une valeur ajoutée à la profession.

 

Ecriture : Quand les infirmiers se racontent

Le soin par l’écriture

Qui de mieux qu’une pour parler de son quotidien et des problèmes qu’elle rencontre ? Cette interrogation, Elisabeth Bourgois, auteur de plus de 17 romans et essais, ancienne cadre en chirurgie digestive, se l’est souvent posée. Jusqu’à ce qu’elle décide d’écrire.

« Dans un premier temps, j’ai vraiment ressenti ce besoin pour les autres. Je voulais m’adresser aux jeunes et leur parler du SIDA, de façon à ce qu’ils prennent conscience de ce fléau, sans pour autant qu’ils soient ennuyés par des termes trop techniques ou médicaux. Je me suis donc lancée dans l’aventure du roman », explique-elle.

L’écriture comme éducation thérapeutique, Mélanie, blogueuse depuis cinq ans l’a aussi expérimentée. «  En allant sur les forums dédiés à la santé, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes cherchaient des réponses à leurs problèmes de santé qu’elles ne trouvaient pas forcément. J’ai donc décidé de créer un blog pour aider les gens. Puis, au fil du temps, désireuse de partager mon quotidien, j’ai ouvert de nouvelles rubriques pour partager mon vécu et mes expériences ».

Et ces expériences plaisent. Avec plus de 40000 visites de son blog par mois, Mélanie a réussi à toucher un large public, constitué de soignants, mais aussi de non-initiés.

Les raisons du succès

L’émergence de l’ère numérique avec la diffusion et la variété des sujets qu’elle entraîne, contribue largement au succès des écrits infirmiers. Pourtant le phénomène de l’-écrivain n’est pas si nouveau. Cela fait déjà des décennies que les infirmières écrivent. Dans les années 70, Victoria Thérame défrayait la chronique avec son best-seller « Hosto Blues », où elle explique sa révolte contre le système hospitalier, répressif et oppressif, et contre la hiérarchie du personnel et la surexploitation des vocations féminines. « Tous ces écrits nous permettent de comprendre l’évolution de la condition d’infirmière à travers le temps, c’est très intéressant », pointe Christophe Debout, coordinateur de recherche infirmière à l’EHESP.

De nos jours, les infirmiers auteurs continuent de plaire. William Rejault, infirmier, blogueur, puis écrivain et journaliste, souvent invité sur les plateaux télé, en est l’exemple type. Avec ses nouvelles crues et réalistes, il décrit sans détour l’envers du décor des établissements hospitaliers. « Le métier d’infirmière nous apprend à observer l’autre, mais aussi à analyser son comportement. Les gens se reconnaissent à travers nos récits et apprécient l’authenticité que nous y apportons», explique Elisabeth Bourgois.

La reconnaissance sociale de l’infirmière resterait néanmoins à son sens un grand point faible. « En tant qu’auteur, j’ai été amenée à animer des émissions à la radio. Un jour, j’ai interrogé un médecin en m’appuyant sur mes connaissances médicales. Admiratif, il m’a considérée comme une journaliste très calée et cultivée. Quand je lui ai dit qu’en fait, j’étais infirmière, il a déchanté tout de suite », raconte-elle pour l’anecdote. Enrayer les idées reçues n’est certes pas évident et passerait peut-être par l’écriture. Alors, infirmiers, à vos plumes !

On aime:

 

Elisabeth Bourgois (son parcours, ses romans) : http://www.elisabethbourgois.com/

Dan : http://blog.infirmier.free.fr/

Mélissa : http://www.net-infirmiers.com/

William Rejault, infirmier, blogueur, écrivain et journaliste : http://william.rejault.free.fr/modules/news/

Corinne Roche, infirmière et écrivain : http://corinneroche.canalblog.com/

Le Blog d’une future infirmière (le récit d’une jeune maman de 30 ans en reconversion qui se bat pour accéder à la formation, à encourager !) : http://devenirinfirmiere.over-blog.com/

Blog d’un infirmier de bloc opératoire en BD :http://blocstories.blogspot.com/

Gisèle Pineau, infirmière de secteur psychiatrique et écrivain : http://clicnet.swarthmore.edu/litterature/moderne/pineau/

Mais aussi : Infirmière : La passion de l'hôpital(Michelle Bressand, ed Robert Laffont, 2006), Hosto-blues (Victoria Thérame, ed Des femmes, 1976 réédité en 2007)…

Malika Surbled

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

9 réponses pour “Ecriture : Quand les infirmiers se racontent”

  1. […] Ils s’appellent William Rejault, Elisabeth Bourgois, Corinne Roche, Gisèle Pineau ou plus anonymement Mélanie, Melissa ou Dan. Tous ont en commun d’être infirmiers et de relater leur expérience actuelle ou passée à travers des récits emballés.  Écrivains confirmés ou blogueurs amateurs ils apportent une valeur ajoutée à la profession.(lire la suite…) […]

  2. courez voir lire ses chroniques sur son blog…

  3. “un infirmier dans la ville” de Yann Frat

  4. je crois que je pourrais écrire ungros bouquin !

  5. tendresse dit :

    je lis toujours se que disent les infirmiéres mais pourquoi ne parler vous jamais des aides soignantes qui sont un maillon de la chaine et je pense aussi trés importante dans une équipe je suis aide soigants depuis 26ans et malgrés mon âge je travaille encore et j’aime mon métier alors s’il vous plait de temps en temps parler aussi de ses personnes qui sont un peu dans l’ombre des infirmiéres Merci

  6. Julien Leclercq dit :

    Je ne cache pas que j’aimerai bien me lancer aussi! ;o)

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
259 rq / 1,615 sec