Elèves & étudiants paramédicaux : la recherche d’un stage hospitalier

Que vous soyez à la recherche d’un parce que votre institut de formation vous l’impose ou parce que vous souhaitez changer de région pendant quelques semaines, ou encore mieux, vous cherchez un pour compléter votre acquisition de connaissances et de compétences par une expérience dans un secteur en particulier, vous devrez savoir vous vendre et vous adresser aux bonnes personnes.


Elèves & étudiants paramédicaux : la recherche d’un stage hospitalierLa recherche d’un terrain de stage n’est pas chose facile quand on ne met pas toutes les chances de son coté. Le plus simple serait certainement de  jouer la carte du réseau et des relations pour obtenir une place de stage, mais tout le monde n’a pas cette carte dans son jeu.

Pour cette raison il est plus prudent d’envoyer des demandes à plusieurs établissements et de toujours s’assurer un plan B.

A qui s’adresser ?

Dans la fonction publique hospitalière le directeur des soins a toute autorité pour accepter ou non un stagiaire en service de soins. Il est "responsable des étudiants lors de leurs stages au sein de l'établissement » (Décret n°2002-550 du 19 avril 2002 portant statut particulier du corps de directeur des soins de la fonction publique hospitalière). C’est donc au directeur des soins que votre demande devra le plus souvent être adressée.

De nombreux établissements hospitaliers disposent d’un site internet sur lequel vous trouverez le nom du directeur des soins et si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours contacter la direction des soins de l’établissement en question pour obtenir l’information.

Certains établissements confient la gestion d’une partie des places de stage au directeur d’un institut de formation, ou au directeur des ressources humaines  et au responsable de formation de l’établissement dans ce cas renseignez vous pour savoir à qui adresser votre demande de stage.

Quand faire la demande ?

Les demandes de stages sont à faire plusieurs mois à l’avance. Pour vous accueillir, l’établissement demande un dossier qui peut être long à constituer. En plus du certificat médical d’aptitude, du certificat de vaccination, de l’attestation d’assurance, il faudra établir une convention entre le stagiaire, l’hôpital, et l’institut de formation.

Comment faire la demande ?

Votre demande est traditionnellement composée de quatre documents ; la lettre de motivation, les objectifs de stage, le récapitulatif des notes et évaluations, et enfin le C.V.. Sur chacun de ces documents doivent figurer votre nom et votre prénom.

La demande se fait généralement par courrier ou par e-mail. Bien évidemment la présentation de votre dossier de candidature (car c’est une candidature) doit être exemplaire pour qu’il soit remarqué au milieu de dizaines ou de centaines d’autres dossiers de candidatures. Travailler et retravailler la mise en page du dossier prend  beaucoup de temps.

La lettre de motivation n’est pas obligatoirement manuscrite. Ce courrier doit être clair, facile à lire, et mettre en avant les éléments importants de votre demande.  Ainsi le lecteur devra trouver lors d’une lecture rapide ; le type de stage (observation en soins, pratique de soins infirmiers…), le lieu (service de réanimation, bloc opératoire, service de médecine interne…), votre établissement de formation (I.F.S.I. de l’hôpital…, DTS-IMRT du lycée…), et les dates de début et de fin du stage. Certains candidats mettent ces éléments en gras ou les soulignent pour plus de visibilité.

L’objet de la lettre de motivation est une « demande de stage ». Dans le souci de visibilité, vous pouvez y ajouter le type de stage et le service souhaité (par exemple : pré-professionnel en réanimation, ou optionnel en psychiatrie…). Le contenu de votre lettre de motivation doit exposer vos objectifs de stage et permettre à la personne qui le lit d’avoir une raison de vous accueillir dans son établissement.

Vous aider à développer des compétences dans votre parcours de formation peut être une raison de vous accueillir, mais si vous envisagez de postuler à la fin de votre formation, ou si vous demandez un service en particulier dans le cadre d’un projet construit tel que la rédaction d’un travail de fin d’études, écrivez le car c’est une encore meilleure raison de vous accorder ce stage.

De même si vous n’êtes pas domicilié à proximité de l’établissement, précisez que vous avez une possibilité d’hébergement pendant le stage car si la personne qui vous lit accorde les stages en fonction des perspectives de recrutement futur, il faudra pour la convaincre qu’elle se dise que vous avez des raisons de venir vivre dans la région.

Si vous avez des conditions particulières pour ce stage, précisez les aussi (ex : mise en situation professionnelle, rédaction d’un rapport de stage, qualification du tuteur, horaires…). Le niveau de rémunération ou la mention « stage non rémunéré » doit aussi figurer dans la lettre de demande de stage.

Evitez les formulations pompeuses telles que « je sollicite votre grande bonté afin d’obtenir un stage compte tenu du fait que je suis très impressionné par le prestige et la renommée internationale de votre établissement… ». Trop c’est trop ! Contentez vous de phrases courtes, limitez l’utilisation des superlatifs, et restez simple.

La coutume veut que l’on s’adresse avec respect à un directeur, et vous tiendrez compte de cela lorsque vous choisirez la formule de politesse qui clôturera votre courrier de demande de stage. Il n’est pas possible d’adresser de simples salutations ou des salutations cordiales à un directeur.

les objectifs de stage, c’est l’élément qui doit ne pas laisser indifférent. Un lecteur sensibilisé à la pédagogie appréciera des objectifs correctement formulés et organisés, et un cadre de santé responsable d’unité de soins doit pouvoir se dire qu’il a le service idéal pour vous aider à répondre parfaitement à vos objectifs.

Il existe deux types d’objectifs ; les objectifs globaux ou généraux et les objectifs spécifiques ou détaillés. Les objectifs globaux sont souvent liés à la découverte d’une structure, à l’observation et la participation à la prise en charge d’un type de pathologie. Les objectifs détaillés listent les soins que vous souhaitez réaliser, le nombre de patients que vous comptez prendre en charge, les situations aux quelles vous espérez être confronté.

Les objectifs sont rédigés avec des verbes d’action (ex : réaliser, observer et être capable de décrire…).

Le relevé de notes et d’appréciations doit être exhaustif et concis. Si l’établissement dans lequel vous demandez à faire un stage veut un dossier complet avec des photocopies de vos feuilles d’évaluations, il vous le fera savoir dans un second temps, mais c’est peu probable. Gardez en tête que votre dossier doit être lisible, clair et concis. Vous pouvez très bien présenter un relevé de notes synthétique sur une page.

Le curriculum-vitae doit lui aussi rester simple et facile à lire. Il commence par votre état civil et vos coordonnées. Après cela viennent votre parcours scolaire et de formation, vos diplômes, votre parcours professionnel (si il y a lieu).  Fréquemment les candidats retracent l’ensemble du parcours de stage, quoiqu’il en soit votre C.V. doit se limiter à une page.

Les éléments sans rapport avec le domaine professionnel ne sont pas nécessaires à moins d’avoir une importance majeure dans votre carrière  et de répondre à une question que le lecteur pourrait se poser à la vue de votre dossier (ex : secrétaire pendant 20 ans… alors que le lecteur pourrait se poser la question « qu’a t il (elle) fait avant pour suivre cette formation à son âge ? »).

Une fois votre courrier envoyé vous pouvez attendre une bonne dizaine de jours avant de vous déplacer ou d’essayer de connaître par téléphone la suite donnée à votre demande de stage. Vous recevrez parfois un courrier réponse favorable ou non,  ou un appel téléphonique pour vous informer, mais ce n’est pas systématique.

Julien Pouvesle - Cadre de santé

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “Elèves & étudiants paramédicaux : la recherche d’un stage hospitalier”

  1. dagets dit :

    Bonjour,
    Je suis ESI entrant en 3em et dernière année et j’ai eu la chance d’être affecter un a un lieu de stage que j’avais demander. Dans le cas contraire j’aurai fait la démarche d’une recherche de stage hospitalier, mais la raiponce de la formatrice qui s’occupe des recherche et de l’attribution des lieu de stage m’a répondu que j’empiéterais surement sur un lieu de stage d’un autre IFSI …

    Donc malgré la motivation des ESI a devenir acteur de leur formation en ce prenant en main et en allant chercher les lieux de stages qui leur sont nécessaire, il manque cruellement de ces dernier!

  2. orion59 dit :

    Bonjour, je suis ESI entrant en seconde année en septembre, je voudrais juste spécifier une chose, dans l’IFSI où j’étudie, les stage nous son fournis jusqu’au stage prépro que l’on doit trouver nous même en 3ème année.
    Dans l’IFSI où j’étudie il existe toujours des travaux pratiques et un enseignement pratique, pour la plupart des actes de soins, il sont néanmoins enseignés en stage et validé par les soignants de terrain.

    je voulais aussi dire au sujet du nouveau référentiel de formation qu’il est difficile pour les équipes soignantes de terrain de s’y adapter et chacun d’entre nous peut le comprendre car on leur demande beaucoup, mais il est très difficile pour les étudiants d’intégrer des services de soins qui ne veulent pas d’eux sous prétexte que la formation est “nulle” et les étudiants qui en sortiront, de piètres infirmiers…
    Alors aidez nous aussi, nous devons faire nos armes comme vous les avez tous fait

  3. pseudo80 dit :

    et si on revenait à l’enseignement de la pratique en abandonnant la conceptualisation des soins. Si on reparlais de dexterite plutot que de competences. Les EIDE que je rencontre sont stupefait s de voir le peu de place à la pratique en IFSI et ont l’impression de perdre leur temps à modeliser, conceptualiser et disserter sur un soin de base.

  4. VB dit :

    Formatrice référente dans la gestion des stages pour la promotion 2009-2012 qui a la joie de participer à la mise en place du nouveau référentiel de formation de juillet 2009, je vous remercie d’avoir ici listé l’ensemble des conseils que nous donnons à nos étudiants, d’autant plus depuis la raréfaction des places de stages. J’ai moi-même été formée dans cet IFSI il y a 21 ans…je ne me sens pas “has-been” mais force est de constater que le contexte a beaucoup changé. Il faut s’y adapter et les démarches entreprises par les EI à notre demande pour permettre à chacun d’être en stage sont devenues essentielles. Cela les responsabilise, les encourage à se vendre (certains découvrent totalement cette pratique), à identifier leurs points forts et à être clairs avec leurs objectifs. Seule ombre au tableau : il existe des circuits plus faciles que d’autres quand les réseaux sont possibles (quid de l’équité d’accessibilité ?)

    • chouette dit :

      j’aurai apprécié que vous pensiez à mettre des guillemets autour de:”cela les encourage à se vendre”.
      mais de ma part il s’agit d’appliquer une certaine éthique. que l’expression soit moderne c’est sans conteste mais elle reste choquante à mes yeux.

  5. Scalpel dit :

    Fichtre,

    “De mon temps” (ça fait vieux con mais tant pis), nul besoin de postuler pour un stage.
    L’IFSI disposait d’un certains nombre de places dans les hôpitaux de la région. Et la formatrice nous affectait à l’un d’eux.
    Sauf quand on souhaitait “voir du pays”, et aller dans un établissement en bord de mer ou à la montagne 🙂
    Et ils n’aimaient pas trop qu’on prenne la poudre d’escampette: ils perdaient des places de stage l’année suivante pour ne pas les avoir remplies.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
309 rq / 2,037 sec