Entrée en IFSI : La Fnesi condamne les actes de bizutage

A l'heure où la rentrée bat son plein dans les Instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi), la Fédération nationale des étudiant.e.s en soins infirmiers (Fnesi) condamne des actes "d'humiliation groupée" subis par des étudiants en soins infirmiers de Toulouse, pendant leur journée d'accueil, a fait savoir la fédération étudiante par voie de communiqué. 

Entrée en IFSI institut de formation en soins infirmiers : La Fnesi condamne les actes de bizutage"Par tradition, des membres des promotions supérieures ont organisé un temps d'intégration sans consultation préalable expliquant les activités menées, ni avec la direction de l'institut de formation, ni avec l'association des étudiant.e.s de l'IFSI", dénonce la Fnesi. 

Le bizutage est puni par la loi, rappelle la fédération étudiante. Il correspond "au fait pour une personne, d'amener [...] à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants ou à consommer de l'alcool de manière excessive lors de manifestations ou de réunions liées au milieu scolaire, sportif et socio-éducatif", selon l'article L225-16-1 du Code pénal. 

"Alors que nous luttons pour l'évolution des droits et du bien-être des étudiant.e.s en soins infirmiers, nous prenons très à coeur la question de l'accueil des étudiant.e.s.", explique la Fnesi. Depuis plusieurs années, la fédération étudiante a mis au coeur de ses actions la notion de "soirée responsable" avec la signature d'une charte portée par la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes) ainsi que la lutte contre le bizutage ou encore la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. 

Rédaction ActuSoins

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
423 rq / 21,517 sec