Noyades : la vigilance reste de mise

En 2018, le nombre de noyades entre le mois de Juin et le mois d'Août a doublé par rapport à 2015, rapporte Santé Publique France. 

© CC bmerle

L'agence rapporte ainsi 1758 noyades cet été (vs 858 en 2015) dont 373 ont été suivies de décès (Vs 329 en 2015). 

Ces 1758 noyades se répartissent en 902 noyades accidentelles, 84 noyades intentionnelles (suicide, tentative de suicide, agression) et 772 d'origine encore indéterminée en cours d'investigation. 

Sur les 902 noyades accidentelles enregistrées, 329 (36%° ont eu lieu en mer, 278 (31%) en piscine tous types confondus, 118 (13%) en cours d'eau, 126 (14%) en plan d'eau et 27 (3%) dans d'autres lieux (baignoires, bassins...)

"Les noyades concernent tous les âges et tous les lieux", indique Santé Publique France. 

Chez les moins de 6 ans, l'agence observe une augmentation des noyades accidentelles en 2018 par rapport à 2015 (255 Vs 137) mais pas des noyades suivies de décès (20 Vs 19). La majorité de ces décès a lieu en piscine privée familiale. 

La prévention avant tout

Santé Publique rappelle ainsi qu'"à tous les âges, la baignade comporte des risques" et qu'il faut "adopter les bons réflexes de prévention". 

"La plupart des accidents impliquant des enfants est due à un manque de surveillance ou à un défaut du dispositif de sécurité concernant les piscines privées enterrées qui peut être à l'origine d'une chute" (pour rappel, la loi relative à la sécurité des piscines a rendu obligatoire, à partir du 1er janvier 2006, l'équipement d'un dispositif de sécurité normalisé autour de toutes les piscines privées enterrées).

Pour les adultes, ils se produisent principalement suite à un malaise, à une imprudence ou tout simplement au fait de ne pas bien savoir nager. "La prévention reste le premier moyen de protection contre les noyades accidentelles, des gestes simples peuvent permettre de les éviter". 

Apprendre à nager, ne pas quitter des yeux la baignade des enfants, choisir des zones de baignade surveillées, tenir compte de la forme physique, ne pas surestimer son niveau de natation... telles sont les mesures de prévention rappelées par Santé Publique France. 

En savoir plus sur le site de Santé Publique France. 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
201 rq / 1,460 sec