Secteurs hospitaliers : “Il faut s’organiser différemment”, estime Agnès Buzyn

La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn a estimé que chaque hôpital devait se poser la question de sa réorganisation, dans un entretien publié lundi sur Libération. 

© Maya Angelsen ( copie d'écran, ministère des solidarités et de la santé)

"Il y a des secteurs hospitaliers qui sont en surchauffe comme les urgences, mais il y a aussi des secteurs en sous-activité. Regardez en hépatologie, on soigne et on guérit des hépatites  avec des médicaments sans hospitaliser les malades; il y a donc des lits qui devraient basculer", a estimé la ministre, ajoutant qu'il fallait "s'organiser différemment". 

La ministre a souligné qu'avec le passage de la chirurgie vers l'ambulatoire - 70% au moins de tous les actes chirurgicaux-, "on aura moins besoin de lits". "Chaque hôpital doit se poser la question de ce changement et de sa réorganisation. Avec, en particulier, la nécessité qu'il y ait des lits «d'aval» pour accueillir les patients qui ont besoin d'être hospitalisés". 

"Nous avons besoin d'hôpitaux flexibles", a t-elle également déclaré, pour que les établissements puissent s'adapter aux variations de l'activité dues aux pics épidémiologiques ou aux hausses d'activité saisonnière, par exemple dans les zones touristiques. 

Complémentarité entre les hôpitaux

"Oui, il y a des lieux qui dysfonctionnent", admet Agnès Buzyn. "10 à 14% des services d'urgences sont en surchauffe, mais pas tous, loin s'en faut. Partout ou presque, ce sont des lieux de soin de qualité et même des centres d'excellence. Il faut mieux les positionner et jouer la complémentarité entre les hôpitaux plutôt que la compétition. Je veux à la fois maintenir des hôpitaux de proximité (ceux qui traitent la plupart des malades) et des hôpitaux qui vont accueillir et traiter des maladies complexes, qui demandent des plateaux techniques et des compétences spécifiques. Les uns sont complémentaires des autres". 

Impliquer la médecine de ville

Au sujet des urgences, la ministre a souligné la nécessité d'impliquer davantage la médecine de ville dans la prise en charge des soins programmés pour soulager l'hôpital public."Il y a un afflux invraisemblable aux urgences de patients qui n'ont rien à y faire", a t-elle indiqué, "30% d'entre eux pourraient être pris en charge par la médecine de ville". 

Des perspectives de carrière "plus ouvertes"

La ministre des solidarités et de la santé a aussi évoqué la réflexion engagée par le gouvernement sur "l'attractivité des carrières". 

"Un groupe de travail doit nous remettre des propositions pour faire bouger les lignes aussi en matières de ressources humaines, afin de proposer des perspectives de carrières plus variées, plus ouvertes au sein de l'hôpital", a t-elle pointé. 

Rédaction ActuSoins

Pour lire l'intégralité de l'entretien avec Agnès Buzyn, sur Libération, c'est ICI

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

194 réponses pour “Secteurs hospitaliers : “Il faut s’organiser différemment”, estime Agnès Buzyn”

  1. Anonyme dit :

    C’est encore une championne celle ci….Faut sortir de sa tour la ministre ….On est pas dans un compte de fée….

  2. Anonyme dit :

    Elle est marrante elle ! #sombregouvernement

  3. Anonyme dit :

    Comment dire , elle est médecin à la base ou son diplôme est factice ?

  4. Anonyme dit :

    Les médecins sont déjà eux même surchargés et ceux qui partent à la retraite ne sont pas remplacés

  5. Anonyme dit :

    S’organiser différemment… la bonne blague!!! Ça fait des années qu’on réorganise les hôpitaux et c’est toujours un beau B_____L. Les soignants n’en peuvent plus!!!!

  6. Anonyme dit :

    Si les médecins ne font plus de domicile c est qu’ils sont débordés à leur cabinet. D autre part si les urgences sont débordées c est que les structures d accueil étant débordées, des patients restent en danger chez eux jusqu’à que ça craque avec les soins à domicile. Je suis Idel

  7. Anonyme dit :

    En gros, demerdez vous avec moin de moyens.

  8. Anonyme dit :

    Comme d’hab, elle n’a rien compris : si les gens vont aux urgences, surtout la nuit, c’est qu’il n’y a pas de médecins en ville et les services d’urgence laissent les patients sur les brancards car pas assez de lits, ce qui veut bien dire que ce sont des gens qui doivent être hospitalisés donc qui seraient quand même venus aux urg. Encore une bien déconnectée de la réalité…

  9. Anonyme dit :

    “Impliquer la médecine de ville”!!! avec quels médecins??? Il serait vraiment temps de voire la réalité en face non Buzyn, on en a eu des incapables mais des incapables méprisantes et condescendantes comme elle, la c’est du haut niveau

  10. Anonyme dit :

    Puisse que Madame la Ministre a l’air de connaître la solution aux problèmes des urgences dans les hôpitaux que ce qu’elle attend pour la mettre en application?

  11. Anonyme dit :

    Pauvre vraiment loin de la population française

  12. Anonyme dit :

    Et les medecins de ville on les trouve où ??? On marche sur la tête Tombés un peu de votre fauteil doré

  13. Anonyme dit :

    qu’elle m’explique comment avoir un médecin traitant dans le 91600

  14. Anonyme dit :

    Il n’y a plus de médecine de ville Madame, vous m’avez l’air de maîtriser parfaitement votre dossier….

  15. Anonyme dit :

    Mais elle n est pas dans la réalité là ministre.pfff

  16. Anonyme dit :

    Si les PMI continuaient à avoir des médecins pour le quotidien , l’afflux serait peut être moindre pour des non-urgences

  17. Anonyme dit :

    Les ministres de macron prennent acte. Le ministre du numérique (34 ans) hospitalisé dans un hôpital militaire où il a été transporté par SAMU pour un « début de pancréatite sans gravité ».
    Celui là n’a pas encombré les urgences (parisiennes)…

  18. Anonyme dit :

    Je commenterai même plus elle est DÉSOLANTE !!!!! On en peux plus d un tel déni!!!!

  19. Anonyme dit :

    Un best of d’évidences à chaque fois qu’elle parle…

  20. Anonyme dit :

    nous on la connait la flexibilité chez moi on brancarde des patients dans d’autres services pour remplir le nôtre qui était déjà plein. hôpital flexible ? non agents flexibles dans leurs fonctions on fait tout tout tout et contrats flexibles avec paye de merde

  21. Anonyme dit :

    Mais dans quel monde vivent les politiciens ?!!
    Si les gens vont aux urgences c est parce qu’ on ne paye pas aux urgences, c est aussi parce que les médecins de villes ne prennent plus rapidement car débordés vu qu’ ils disparaissent à vu d oeil !!

  22. Anonyme dit :

    Il est temps de trouver une solution mais encore faut-il s’intéresser à ce problème

  23. Anonyme dit :

    Nouveau métier : réorganisatrice. La ministre pense que rien était organisé avant son arrivée !! Alors on va former ces gens là, ils seront charger de réorganiser les services!!! Plutôt qu embaucher! Des trous duc qui ne connaîtront même pas le terrain !!!

  24. Anonyme dit :

    Cette dame ne doit pas savoir qu’il y a aussi une pénurie de médecin et qu’eux sont aussi débordés.

  25. Anonyme dit :

    Mdr dans le 93 c’est deja la guerre juste pour un simple renouvellement. ….ca promet

  26. Anonyme dit :

    Mais la médecine de ville est aussi saturée que l’hôpital !!!!!! Les prises en charges complexes se multiplient, plus de généralistes et encore moins qui font du domicile , des familles qui pleurent au téléphone car il n’y a personne pour assurer des soins chez des personnes âgées et des cabinets infirmiers qui tournent de 6h du matin à 21h et encore parce qu’il faut s’arrêter !!!!!!
    Tout le système est saturé !

  27. Anonyme dit :

    La faute aux médecins qui ne veulent plus faire du domicile .

  28. Anonyme dit :

    Et bien ! Merci pour cette analyse. ..
    Avec ça on va continuer s’avancer dans le mur…

  29. Anonyme dit :

    Faut faire payer , y’a que ça , et être payé

  30. Anonyme dit :

    Ce n’est pas “il faut”, mais plutôt “on aurait dû…”, merci à qui ? Agnès, Marisol…

  31. Anonyme dit :

    c’est toujours aux soignants à se réorganiser, ils nous saoulent ces politicards qui ne comprennent rien au terrain

  32. Anonyme dit :

    Levez le numerus clausus et peut-être que les gens auront un médecin généraliste attitré et iront le voir. Aujourd’hui, on se rend compte que beaucoup de médecins qui prennent leur retraite ne sont pas remplacés et laissent leur patientèle sans véritable solution.

  33. Anonyme dit :

    ” il y a un afflux invraisemblable de ministres au gouvernement qui n’ont rien à y faire ” … Voilà la vrai phrase

  34. Anonyme dit :

    Des médecins d’orientation….!!

  35. Anonyme dit :

    Mais non,vous avez rien compris, Macron a dit que c est juste un probleme de reorganisation! Y a qu a etre patient et en attendant vous donner a fond et prier pour eviter le burnout!

  36. Anonyme dit :

    Triage aux urgences et les P4…référer aux cliniques…référer…et notre cher Barette qui a coupé dans les CLSC…voilà les résultats…les ti ti bobo se ramassent aux urgences…sans parler des ambulanciers qui ne peuvent évaluer…et qui sont obligés de ramasser n’importe qui dans la rue qui lèvent le doigt et se couche par terre….Des infirmières aux ambulances…avec des portables pour référer avec rdv dans les cliniques…seraient des solutions me semble….

  37. Anonyme dit :

    Alors ça c’est de la découverte … pfff faire du neuf avec du vieux

  38. Anonyme dit :

    Il n’aurait pas fallu céder aux medecins et que le tiers payant soit obligatoire. Aux urgences on ne paye pas ça fait une sacré différence pour beaucoup

  39. Anonyme dit :

    Plus de maison médicale!!
    Et créer des maisons médicales pluridisciplinaires avec des permanences du soir pour limiter l’encombrement des urgences!!
    Il faut avancer et créer ses maisons avec des antennes gérontologiques, pédiatriques, et de médecine générale.
    Il faut que le système de santé avance avec la nouvelle société!!!
    Nous attendons beaucoup de nos têtes pensentant rendez nous fière de vos choix pour la France!

  40. Anonyme dit :

    Il faudrait faire comme pour les pharmacies, un médecins généralistes pour tant d habitants. Ils seront ainsi repartit correctement sur tout le pays

  41. Anonyme dit :

    Manque de lit et cela va s aggraver encore malheureusement

  42. Anonyme dit :

    Il faudrait déjà qu’il y ait plus de médecins de ville…
    Et que dire de tous ces patients qui utilisent mes urgences à tord…
    Le développement des CMSI serait aussi intéressant.
    Mais bon comme d’habitude ceux qui font les lois, délivrent les autorisations etc ne vivent pas dans la réalité et sont donc incapables de prendre une décision utile…

  43. Anonyme dit :

    Elle peut mettre tous les médecins libéraux les gens vont aux urgences le soir et la nuit afin d’éviter au maximum de payer…
    Dans l’hôpital où je travaillais il y a une maison médicale où il faut régler le médecin libéral de garde ….et pourtant les urgences ne désemplissent pas …toute la bobologie attend que la maison médicale soit fermée pour se présenter aux urgences…

  44. Anonyme dit :

    il faut éviter que tout le monde déboule aux urgences pour un bobo ou un rhume mais c’est souvent les médecins qui les encouragent à y aller , je sais car ça m’est arrivé

  45. Anonyme dit :

    « L’hôpital est toujours là. Quand ça va mal,il est là »
    C’est exactement ça! Parce que nous n’avons pas choisi nos carrières de soignants pour nous enrichir,pour la sécurité de l’emploi ou encore pour la tranquillité…mais bien pour aider les autres,pour soigner et secourir et pas seulement en cas d’attentat.
    Et pour nous,soignants,qui est là quand ça va mal?!?

  46. Anonyme dit :

    ??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

  47. Anonyme dit :

    Et à part sortir un tissu de conneries elle sait faire autre chose ?

  48. Anonyme dit :

    On en a eu des cons en ministre de la santé, mais alors elle…. Elle a largement sa place sur le podium !

  49. Anonyme dit :

    Mais pour impliquer la médecine de ville, il faudrait qu’il y ait des médecins en ville ! Notre ministre a t’elle entendu parler des déserts médicaux ?

  50. Anonyme dit :

    Désolant de la part d un médecin de grande qualité. La pénurie de médecins généralistes est une réalité dans de nombreux territoires avec les conséquences inévitables tant pour ceux présents sur le terrain que pour les personnels des urgences hospitalieres

  51. Anonyme dit :

    Whaou!!
    Quel scoop !
    Je reste baba devant une telle clairvoyance !
    C’est vrai que c’est nouveau…
    Les médecins arrivent tout juste à traiter leur patientèle habituelle et ils devraient consulter encore plus de patients ??!
    Et dire que cette personne est médecin à la base…

  52. Anonyme dit :

    2018, année des miracles ? Il a fallut 25 ans de saturation des services d’Urgences pour en arriver là ? Il ne nous faut donc pas désespérer et être (très, trop ?) patients ???????????????

  53. Anonyme dit :

    Huberisation de la médecine…donner les vaccins aux pharmaciens….compression des coûts à l hôpital…développer l ambulatoire au risque et péril du patient ( c est un pauvre Si il vient à l hosto) coopération avec le privé ( pour ceux qui peuvent payer ) ….mutualisation des services, glissement des tâches…bref ça promet l hosto de Mme Buzyn…..elle dévoile son plan en Mai il paraît….genre on file de la thune à mes anciens employeurs….11 vaccins obligatoires au lieu de 3….une manne financière pour Sanofi…collusion des industries agro alimentaires et pharmaceutiques ( genre l une vous file le cancer l autre vous soigne au final c est la sécu qui paie et le personnel hospitalier l armée qui fait rentrer la thune dans les poches des actionnaires (cf Bayer qui rachète Monsanto ou Nestle qui investit dans le diabète))) c est écoeurant!

  54. Anonyme dit :

    Ils nous prennent pour des cakes !!! On parle de désert médicaux, ils ferment les structures de soins et veulent impliquer des généralistes qui n existent pas ou si peu dans la gestion des urgences. ???!!!! Mais de qui se fiche t on ????? Les perdants c est les petites gens car ces chers politiques ont des rdv sans attendre chez l oph le gynécologue ou chez le pédiatre. Loin de la vraie vie tout ça. !!!!!

  55. Anonyme dit :

    Je ne sais pas si c est moi qui a un mauvais esprit mais j trouve qu il y a une belle brochette de c ….S dans ce gouvernement ÇA EN EST JUPITERIEN ……

  56. Anonyme dit :

    C’est bien beau mais il n’y a pas assez de médecine de ville

  57. Anonyme dit :

    Si Arlette Gruss recrute un clown….elle a un bel avenir !!!

  58. Anonyme dit :

    elle est trop drôle. elle fait partie du Djamel comédie club c ça? ?? . j’ai hâte de la voir en tournée dans tous les hôpitaux de France biensur.

  59. Anonyme dit :

    Elle à fait une découverte !!!!!!!!!!!!!

  60. Anonyme dit :

    à domicile ce qui ‘est plus le cas

  61. Anonyme dit :

    encore faudrait-il que les médecins se déplacent

  62. Anonyme dit :

    Encore faut-il qu’il y a des médecins de ville! Dans certaines régions, c’est le désert médical !

  63. Anonyme dit :

    on est mal organisé, c’est vrai, à 18h on devrait eteindre les lumière…LOL

  64. Anonyme dit :

    C’est à se demander sur quelle planète elle vit cette bonne femme !! Quand elle a finit de narguer des gens qui travaillent elle trouve des idées sans queue ni tête. Allô, la Buzin : le numerus closus des médecins en formation, ça vous parle ?? Les déserts médicaux dans les campagnes ça vous dit quelque chose ? Elle est de pire en pire !!!!

    • Anonyme dit :

      Ah mais ça elle a déjà une idée la télémédecine lol ?
      Numerus closus chez les médecins et zones à classement pour les infirmières libérales. Elles ne peuvent plus s’installer dans certaines zones…
      Bientôt même les pansements et les piqûres se feront à distance…. Lol

  65. Anonyme dit :

    elle a vraiment travaillé à l’hosto ??

  66. Anonyme dit :

    elle a vraiment travaillé à l’hosto ??

  67. Anonyme dit :

    Madame la ministre vit dans un monde parallèle ou il doit y avoir pletore de médecins libéraux et de cabinets.bienvenue dans la vraie vie!!!!

  68. Anonyme dit :

    Madame la ministre vit dans un monde parallèle ou il doit y avoir pletore de médecins libéraux et de cabinets.bienvenue dans la vraie vie!!!!

  69. Anonyme dit :

    Encore faut-il qu’il y ait, encore, une médecine de ville

  70. Anonyme dit :

    Encore faut-il qu’il y ait, encore, une médecine de ville

  71. Anonyme dit :

    Elle date pas d’aujourd’hui “dites moi de quoi vous avez besoin, je vous direz comment vous en passer !”

  72. Anonyme dit :

    Elle date pas d’aujourd’hui “dites moi de quoi vous avez besoin, je vous direz comment vous en passer !”

  73. Anonyme dit :

    et il lui a fallu combien de temps pour pondre un truc pareil ….‍♀️

  74. Anonyme dit :

    et il lui a fallu combien de temps pour pondre un truc pareil ….‍♀️

  75. Anonyme dit :

    Elle est mignonne… faudrait peut être prendre le problème par le début à savoir … les fac de médecine et les numerus clausus peut être et d’arrêter de dire aux étudiants de ne surtout pas faire généraliste mais spécialiste patati patata .

  76. Anonyme dit :

    Elle est mignonne… faudrait peut être prendre le problème par le début à savoir … les fac de médecine et les numerus clausus peut être et d’arrêter de dire aux étudiants de ne surtout pas faire généraliste mais spécialiste patati patata .

  77. Anonyme dit :

    L’autre….elle n’a toujours pas compris que si les patients vont par désespoir aux urgences, c’est parce que se rendre chez un medecin de ville devient un vrai parcours du combattant. Chez nous, tous les medecins qui partent en retraite ne sont pas remplacés et ceux qui exercent ne peuvent plus prendre de nouveaux patients….il faut lui dire en quelle langue !??

  78. Anonyme dit :

    Chere Agnes personne dans ce pays n’est capable d’arreter le flux massif vers les urgences la drive medcine on y est on fait venir un medcin comme on se fait livrer une pizza… On va au urgences c’est gratuit en plus le transport est assure gratuit a votre arriver on vous met un bracelet la formule all inklusive continue avec la batterie d’examen le drive tous et tous de suite bilan sang scaner Irm avis spe …. Pourquoi attendre un rdv en ville 3 semaine???? AUX URGENCES c’est gratuit pas de frais a avances est tu as tous le jour meme. BREF ARRETER DE MENTIR PERSONNE N’EST CAPABLE DE MENER LES REFORMES NECESSERAIRE POUR DESENGORGER CES SERVICES OU LES MEDCINS INFIRMIERES Aides -Soignantes SONT A L’AGONIE …

  79. Anonyme dit :

    15 jours d’attente chez le médecin traitant ici pas possible de désengorger les urgences avec la médecine de ville !

  80. Anonyme dit :

    Grève personnels soignants IGR Villejuif

  81. Anonyme dit :

    Mais elle est vraiment bête celle ci où vit elle

  82. Anonyme dit :

    Elle est “mignonne” celle là. Quand aucun médecin de libre on va voir qui ?? La sorcière du coin ? Faudrait que nos politiques prennent réellement conscience du Vrai désert médical actuel !!! Grrrrr

  83. Anonyme dit :

    On manque un peu partout de médecin pffff

  84. Anonyme dit :

    Je ne vois pas ce qu’elle entend par “soins programmés”. Ceux qui voient leur généraliste pour des renouvellements de traitement ne sont pas les gens qui se pointent aux Urgences.
    Et pour les autres, qui on besoin d’un avis médical qui ne peut attendre plusieurs jours, ils n’ont pas prévu d’avoir un souci de santé.

  85. Anonyme dit :

    Comment dire que la Médecine de ville aux urgences ne consomme pas de lit ?
    Comment dire que les crèches ne prennent pas les enfants malades ? (Ce qui veut dire certif les pour un parent)
    Comment dire que les familles dont dispersés et bcp de gens tellement seuls et fragiles qu’ on ne peut les renvoyer d un claquement de doigt?
    Comment dire…
    Bref…
    Quand on veut tuer son chien….

  86. Anonyme dit :

    L’hôpital ne se limite pas aux services des urgences…. C’est tout l’hôpital qui est à bout de souffle….

  87. Anonyme dit :

    La médecine de ville existe encore? Les déserts médicaux seraient donc une légende?

  88. Anonyme dit :

    Et les médecins, ils arrivent d où? Ils ne sont pas formés, donc ça va continuer encore et encore et ce sont ceux qui sont au premier plan qui souffrent.

  89. Anonyme dit :

    Un gros problème au sein des urgences ce sont les qui attendent de heures , qui restent la nuit sur un brancard pour avoir un lit d hospitalisation.. il faut donc arrêter de supprimer des lits d hospitalisation à des fins économiques..!!!

  90. Anonyme dit :

    De bonnes idées mais maintenant, passons aux actes

  91. Anonyme dit :

    formons des infirmiers de pratique avancée en médecine de première ligne comme les infirmières praticiennes spécialisées en premiers recours canadiennes ! élargissons les compétences déjà médicales des sage femmes libérales, etc, pour le reste, il faut aussi faciliter et motiver l installation des généralistes dans les zones blanches et favoriser la coopération en maisons de santé…

  92. Anonyme dit :

    Je crois bien qu elle n a pas mis les pieds dans un service d urgence depuis son internat

  93. Anonyme dit :

    Quand comprendra tu Agnès y a pas de médecins généralistes !!!!!!

  94. Anonyme dit :

    Ah les politiques….
    Arrêtez de tergiverser constamment avec des études, des rapports, des plans, des bilans etc….
    Sur le TERRAIN et ACTION ! allez GO GO GO

  95. Anonyme dit :

    Et si la question sur laquelle il faut se pencher était pourquoi ces gens vont aux urgences et pas dans les maisons médicales nous aurions peut être une partie des solutions….

  96. Anonyme dit :

    Elle est totalement déconnectée de la réalité !!

  97. Anonyme dit :

    Mon médecin ne consulte pas le mercredi ni le samedi matin. Quand il part en vacances. Il ne prend pas de remplaçant. Il me reste sos médecin avec à chaque fois trois ou quatre heures d’attente

  98. Anonyme dit :

    Il faudrait plus de généralistes…. et moins de gens qui n’ont pas de médecin traintant et qui ont honte de nous ennuyer avec les petits bobos… et aussi pour certains changer de mentalité….

    Bref avec des “SI” on mettrait Paris en bouteille…

  99. Anonyme dit :

    Il faudrait aussi revoir la notion de l urgence !!

  100. Anonyme dit :

    Encore faudrait il que il y ait des médecins de villes. On habite pas tous Paris ou le Sud !

  101. Anonyme dit :

    Mais ça fait 50 ans que tous les ministres disent ça, que ça paraît évident à tout le monde et que ça ne bouge pas…

  102. Anonyme dit :

    Faudrait qu’il y ait plus de généralistes. Qu’on donne envie aux jeunes de s’installer.
    C’est honteux d’attendre 1 semaine pour avoir un rdv. Ca ne m’étonne pas que les gens passent par les urgences. Tout le monde n’a pas les moyens de payer sos médecin…

  103. Anonyme dit :

    et bim vas-y que je balance des lieux communs, merci Madame !

  104. Anonyme dit :

    Pour une fois d’accord
    Les médecins de ville doivent s’impliquer d’avantage

  105. Anonyme dit :

    N’importe quoi sachant que la médecine de ville est elle aussi surbooker

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
413 rq / 2,707 sec