Vaccins par les IDE : l’ONI demande une extension du champ de compétence

Alors qu'une expérimentation est en cours dans deux régions pour étendre la vaccination contre la grippe aux pharmaciens, l'Ordre National des Infirmiers demande aussi une extension du champ de compétence des infirmiers en matière de vaccins. 

Vaccins par les infirmiers : l'Ordre Infirmier demande une extension du champ de compétenceDepuis 2008, les infirmiers peuvent vacciner contre la grippe sans prescription médicale préalable. Cette mesure est limitée aux personnes âgées de plus de 65 ans et aux personnes atteintes de certaines pathologies chroniques. Dans un communiqué diffusé à la presse la semaine dernière, l'Ordre National de Infirmiers demande l'élargissement des la vaccination antigrippale à "tous les adultes", ainsi que l'élargissement à d'autres vaccins (contre le ROR, le DT polio, la coqueluche, l'hépatite B, le papillomavirus humain, le méningocoque C ou encore la varicelle). 

"Pourquoi brider artificiellement notre profession, parfaitement formée pour exercer cet acte de soin? s'interroge Patrick Chamboredon, président de l'ONI. L'élargissement de la couverture vaccinale est un sujet important qui mérite de dépasser les logiques corporatistes. Les infirmiers sont un vecteur idéal pour éduquer la population et vaincre l'hésitation vaccinale". 

Les pharmaciens : seuls leviers pour améliorer la couverture vaccinale ?

Cette demande intervient alors qu'une expérimentation est menée actuellement dans deux régions pilotes en vue d'étendre la vaccination contre la grippe aux pharmaciens. Si la mesure a pour objectif de lever les freins à la vaccination et d'étendre la couverture vaccinale, elle n'est pas toujours vue d'un bon oeil par les infirmiers libéraux qui aimeraient que leur rôle en termes de vaccination soit aussi mis en lumière. 

152 000 vaccins antigrippaux auraient déjà été administrés en officine , selon l'Ordre National des Pharmaciens. 

L'Ordre infirmier, de son côté, se dit "concerné par l'enjeu de santé publique que constitue l'extension de la couverture vaccinale" et souhaite rappeler le rôle que jouent aujourd'hui les infirmiers en termes de vaccination. "Chaque année, les infirmières et infirmiers libéraux qui exercent sur le territoire vaccinent plus de 1,2 million de personnes. Et c'est sans compter les milliers d'infirmiers salariés qui vaccinent aussi. Au quotidien, outre le geste vaccinal réalisé par un professionnel compétent, l'infirmier prend le temps d'informer, de dialoguer et de convaincre pour améliorer la couverture vaccinale", rappelle Patrick Chamboredon. 

Agnès Buzyn, consciente des enjeux

La ministre des solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, s'est déclarée la semaine dernière "plutôt favorable" à une extension de la vaccination contre la grippe par des pharmaciens. "J'attends le bilan de cette expérimentation. Il faut vérifier qu'il n'y a pas eu de dysfonctionnements ou de problèmes" a-t-elle déclaré sur l'antenne de RTL. 

Elle dit ne pas oublier pour autant, les autres professionnels de santé. "J'attends le bilan et je verrai avec les pharmaciens, avec les médecins mais aussi avec les infirmières qui sont impactés par cette mesure comment nous nous organisons pour qu'il n'y ait pas une profession qui puisse se sentir malmenée par cette extension". 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

18 réponses pour “Vaccins par les IDE : l’ONI demande une extension du champ de compétence”

  1. Médecins et IDE n’ont qu’à vendre des médicaments ! Pourquoi pas, dans la mesure où ils connaissent les effets de ceux-ci, puisque les uns prescrivent (médecins) et les ide injectent des produits dont ils sont censés connaître leurs dits effets ! Donc CQFD !

  2. Paul Boyer dit :

    l’ONI demande… il est poli l’ONI pour les IDE il menace, il exige mais pour les autres il arrive avec ses petits chaussons et il demande

  3. Hugo Lien dit :

    ou alors, vendons des cosmétiques, échange de bons procédés…

  4. C bien mais qu’est il des honoraires et prise en charge? Vu q ce sont les personnes fragiles et âges qui sont visé par le vaccin et qui du coup on moins de revenus??

  5. Les IDEet IPDE vaccinnent déjà dans les hôpitaux!

  6. L’ONI pourrait il se battre un peu plus pour qu’on améliore nos conditions de travail et l’augmentation des effectifs dans les services au lieu d’alourdir un peu plus nos responsabilités ?!
    Merci et bonsoir

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
290 rq / 1,562 sec