Avec #Balancetonhosto, le personnel dénonce les absurdités de l’hôpital

Après le #balancetonporc, voici #balancetonhosto. Ce hashtag, lancé par un médecin hospitalier, animateur de la chaîne youtube de vulgarisation médicale Primum Non Nocere, dénonce les absurdités rencontrées dans les hôpitaux. 

Avec #Balancetonhosto, le personnel dénonce les absurdités de l'hôpitalDe nombreux internautes se sont déjà emparés de ce nouveau Hashtag, créé le 12 janvier dernier. Dysfonctionnements dans les hôpitaux, conditions de travail à revoir, architecture mal conçue...Tout en humour, les internautes se livrent à la dénonciation de faits routiniers et pourtant ubuesques. 

Aperçu...

 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

22 réponses pour “Avec #Balancetonhosto, le personnel dénonce les absurdités de l’hôpital”

  1. Lau Ra dit :

    Ça fait longtps que c’est comme ça et rien ne change malgré les absurdités que l’on peu voir….

  2. Il faudrait l’utiliser correctement. Au lieu de balancer de petites histoires individuelles entre corporations, servons nous en pour les dérives institutionnelles. Soyons fort et soudé !!!!

  3. Et à côté de ça l’hôpital fait fermer et rouvrir des dossiers pour une sortie de + d’1 nuit pour une question d’argent uniquement la bêtise poussée à l’extrême

  4. wiwi dit :

    A chaque fois que nous parlons des conditions de travail dans les établissements de soins et en particulier dans la fonction publique, c’est pour faire le même constat. Et c’est toujours la même colère qui me submerge. Nous, soignants, savons ce qu’il conviendrait de faire pour travailler dans le respect et la dignité des personnes soignées. Et ce n’est pas uniquement une question d’argent. Nous avons toutes et tous plein d’idées pour mieux prendre en charge nos patients au quotidien. Que ce soit dans le public ou le privé. Mais les décisions sont prises bien trop souvent uniquement par des bureaucrates qui se réunissent entre eux autour d’une table et qui décident sans concerter les gens du terrain de ce qu’il convient de faire.
    Combien de fois ai je constaté dans mon quotidien d’infirmier les incohérences et autres aberrations des décisions prises sans nous demander ce que nous, soignants, pouvions en penser. Et quand, nos chers décideurs se rendent compte que ça ne fonctionne pas, ils nous demande de faire des propositions. Tout est fait et décidé en dépit du bon sens.

    Une propositions (parmi d’autres) : simplifier le système de santé. Trop de structures entre Ministère de la santé, HAS, ARS,……. Trop de bureaucrates qui décident de tout mais qui ne savent rien et qui surajoutent des règles et contraintes à ce qui existent déjà et qui ne fonctionnent pas.

    Par ailleurs, je suis toujours interpellé par nos politiques qui vantent la qualité du système de santé français mais qui ne se font pas soigner dans n’importe quel établissement hospitalier (Val-de-Grâce très apprécié notamment)

    Avec toute ma solidarité et empathie.

    HECAMP William

    IDE engagé.

  5. Jerome Pacot dit :

    Rassurez moi quand même. On sait bosser dans nos hôpitaux ? Pk il n’y à que des idées négatives pk personnes ne met rien sur les bonnes choses qui se passe. L’éducation thérapeutique, les bon moments passés avec nos patients. Car heureusement il y en a.

  6. Sophie Cld dit :

    Ça ne changera rien malheureusement. Les seuls qui pourront éventuellement changer quelque chose, ce sont les patients qui sont électeurs. Ou alors qu’il y ait d’énormes erreurs sur les patients, ce qui serait dramatique mais bon. Un hashtag ? Ça sera éphémère !

  7. Super de pouvoir enfin Balancer ton hosto ,pour cette Bactérie que l’ont chopent qu’es le staphylococcus aureus ….

  8. On pourrait largement dépasser le cadre des hôpitaux car il n’y a pas que la qu’il y a des énormités d’architecte, de conception, d’organisation

  9. Ce matin, notre chère ministre de la Santé est intervenue sur RTL : en gros pour elle ce n’est que quelques rares cas isolés……..

  10. David Druel dit :

    En EHPAD une aide-soignante pour deux étages j’ai vu des personnes être obligé par leurs propres moyens de se déplacer pour aller voir si quelqu’un pouvait s’occuper d’eux je vois un aide-soignant remonter les patients de la salle à manger et comme il est le seul à le faire il n’a pas d’autre choix que de les laisser seuls dans le couloir j’ai vu dans les couloirs du Chr des sonneries allumés dans 4 chambres une seule infirmière elle fait comment je l’ai vu courir j’aurais voulu me transformer en infirmier pour pouvoir l’aider j’étais moi-même hospitalisée j’ai dû attendre plus de 24 heures pour avoir une bouteille d’eau je n’en veux pas du tout au personnel j’ai simplement compris ils ne peuvent pas être partout pendant que nos milliardaires se Pavace sur des plages paradisiaques nos hôpitaux meurent à petit feu alors Monsieur Macron êtes-vous vraiment le président de tous les Français

  11. Il est grand temps depuis le temps que ça dure et empire !!!

  12. Il faut faire attention à ne jamais nommer son hôpital!

  13. Béa Thierry dit :

    Ils en ont parlé ce matin sur RMC dans l’émission « les grandes gueules »…

  14. Comme ça fait du bien. Il faut continuer. Ça parle de nous et ça libère, soulage et fait aussi sourire.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
196 rq / 1,887 sec