Angleterre : Budget de la santé baissé, mortalité en excès

En Angleterre, les coupes de dépenses sociales et de santé réalisées depuis 2010 auraient entrainé 45 000 décès en excès entre 2012 et 2014, révèle une étude publiée le 15 novembre dans le British Medical Journal. 

Depuis 2010, l'Angleterre a connu des contraintes relatives aux dépenses publiques de santé. Dans une étude, des chercheurs britanniques ont tenté de déterminer si ces contraintes affectaient les taux de . Les résultats, parus le 15 novembre, montrent qu'elles ont été associées à un nombre de décès supplémentaire estimé à 45 368. 

Ces décès concernaient davantage des personnes de plus de 60 ans bénéficiant de soins à domicile. Le nombre de décès à l'hôpital ne semble pas avoir été affecté. 

L'étude révèle notamment que chaque baisse de prise en charge de 10 £ par habitant était associée à une augmentation des décès dans les maisons de soins et qu'une baisse de l'espérance de vie a également et observée : environ 4 mois pour les hommes et 5 mois pour les femmes. 

Quand le nombre d'infirmières baisse, la mortalité augmente aussi

Une étude publiée dans la revue médicale The Lancet en 2014 avait déjà démontré la corrélation entre hausse de mortalité et charge de travail trop importante pour les infirmières. L'étude publiée dans le British Medical Journal confirme cette donnée, en relativisant toutefois. "En 2012, le nombre d'infirmières a diminué d'environ 6000, ce qui, selon nos analyses, se traduit par environ 10% des décès supplémentaires de cette période. Par conséquent, les changements d'effectif infirmiers ne doivent être que partiellement responsables de la relation entre les dépenses et la mortalité", explique l'étude. 

Les chercheurs n'ont pas identifié la nature de ces décès en excès. Ils précisent que ceux-ci pourraient aussi être liés à "d'autres ressources et comportements complexes émergents, qui ne dépendent pas uniquement des composantes du système de santé et de protection sociale, mais plutôt de leurs interactions réciproques". 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

27 réponses pour “Angleterre : Budget de la santé baissé, mortalité en excès”

  1. Vittoria TruisiMathilde WtrsHààN’iif LaFranfreluche

  2. c’est pour ça qu’en France on baisse le nombre d’infirmière !! sans déconner c’est évident que le nombre d’infirmières est important pour qu’elles aient le temps de faire leur travail correctement et en toute sécurité pour les patirnts. elles ne peuvent pas être partout a la fois vu le nombre de lits qu’elles doivent gérer…

  3. Hugo Nlt dit :

    Guillaume Srgt ta théorie tient de plus en plus la route

  4. Ç est le manque d interactions réciproques entre les différentes composantes qui tuent les plus de 60 ans à domicile. On laisse les gens âgées et les autres cas compliqués crevés chez eux par négligence par négation par épuisement de tenter de trouver une solution avec une structure par mutisme des dispositifs ça me dégoûte

  5. Claire Omt dit :

    Ophélie Dumond on devrait montrer ça pour l’ouverture des lits

  6. Ils ne changeront rien ! Moins de personnes âgées, moins de retraites à verser ! C’est sinistre mais c’est la réalité ! Travailler toute une vie à verser des cotisations qu’on ne vous reversera pas !!!!! Où va cet argent ?

  7. Deja chez nous et avec les plans de restrucuration qu’annonce Agnès buzin ca va etre pire

  8. J’aime bien quand ils relativisent le nombre de décès, en corrélation avec le début de la baisse des effectifs, qui sous-entend que le soucis est à prendre avec des pincettes… On voit que les statisticiens ne traînent pas dans les services au moment de l’annonce des réorganisations, etc… Parce qu’on peut prendre aussi le niveau de moral des soignants à ce moment-là, et il n’est jamais génial étant donné qu’à la base… Cà fait combien de temps qu’on est au bout du rouleau rien qu’avec la charge qui a augmenté! L’Angleterre ont en plus, a priori, pris de l’avance de plusieurs années sur nous à en croire plusieurs articles que j’ai lu sur leur fonctionnement. Bref, payer des gens pour comptabiliser des évidences…

  9. et une petite étude sur m’etat de santé des soignants serait sympas aussi ^.^

  10. Annik Ott dit :

    Pourquoi faire des études poussées et coûteuses pour prouver des évidences. Quand est ce que le bon sens sera à nouveau à l’ordre du jour ?

  11. Étudions la mobimirtalité entre les grandes villes et les campagnes puis parlons du système de santé français.

  12. Clem Ence dit :

    Et il leur faut 2 études pour le comprendre…

  13. Anne Marie Cook c’est pas comme ci c’était déjà la merde votre système de santé lol

  14. Faire tourner un établissement de soins est identique à celui d’une conserverie, de toute façon ça se terminera en boîtes !
    Sérieux, j’ai connu des directeurs, directrice d’établissement issus de l’industrie (dont une ancienne directrice d’une conserverie )… Comment alors se faire comprendre ! ?

  15. David Clerc dit :

    CQFD! Pas besoin d’une étude pour le comprendre..
    Mais si ça peut décider nos autorités à changer les choses….

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
214 rq / 1,166 sec