AP-HM : deux internes en médecine agressées au début du mois dans l’internat de l’hôpital de la Timone

Deux jeunes femmes internes des hôpitaux de Marseille ont été victimes d'une violente agression au centre hospitalier de la Timone (Assistance publique-hôpitaux de Marseille), ont rapporté mardi le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) et la direction de l'institution dans des communiqués distincts. 

Les internes de l'hôpital de la Timone sont en colère. Le 9 juillet, vers 18h, deux jeunes femmes ont été victimes de "très violentes agressions" dans l'enceinte même du bâtiment, indique l'

L'une de victimes "souffre, en plus du traumatisme psychique, de multiples plaies de la face, fractures des os du crâne et d'une hémorragie intracrânnienne", détaille le syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille. L'agresseur, qui aurait tenté de violer la jeune femme, serait connu des services de police. Interpellé en flagrant délit, il a été déferré. Des vérifications sont en cours pour d'autres faits similaires. 

L'autre victime a été violemment bousculée et a réussi à s'échapper. 

Une porte cassée depuis des mois

Chez les internes, le choc initial a progressivement laissé place à l'inquiétude et l'amertume, relate France Info. Car l'agresseur a pu s'introduire par la porte cassée de l'internat, que les étudiants appellent à réparer depuis des mois. Pour rentrer dans l'enceinte de l'hôpital de la Timone, nul besoin de badge, il suffit de passer par la porte principale. 

Cela fait plus de six mois que l'on demande à ce que la porte soit réparée. Notre dernier mail à la direction date de la semaine avant l'agression", s'agace Isabelle Chang, responsable de l'internat, contactée par France Info. Elle est la première à avoir trouvé la victime dans sa chambre, où elle avait réussi à se réfugier, alors que son assaillant prenait la fuite. "Je me suis dit qu'à deux minutes près, c'était moi aussi", se souvient-elle.

Rédaction ActuSoins (avec APM, France Info et l'Express)

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

11 réponses pour “AP-HM : deux internes en médecine agressées au début du mois dans l’internat de l’hôpital de la Timone”

  1. je ne comprends pas il est connu par la police toujours en liberté il faut un crime pour que la justice ouvre une enquête et l’interne

  2. La ministre de la santé ? ou le ministre de l’intérieur !
    des tentatives de viol, sur qui que ce soit, médecin ou non médecin, relève de l’ordre public, pas de la santé.

  3. solidarite absolue avec ces deux internes. Peut on armer les personnesl feminins la nuit ? on aimerait la “ministre ” de la sante sur place……

  4. Qu elles portent plainte contre la direction de l hôpital pour non assistance car la porte de l internat est cassée depuis deux mois , bien entendu cela a été signalé mais on s en branle à Marseille comme ailleurs … ce ne sont que des internes pas des “pop stars” qui viennent donner un concert pour les cassos et que l on va loger dans des 4 étoiles avec une sécurité absolu à l entrée bref ce pays me dégoûte …

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
199 rq / 1,345 sec