SALON INFIRMIER : Directives anticipées : de l’importance de bien informer le patient 

Dans le cadre du , qui se déroule du 16 au 18 mai, l'équipe d'ActuSoins (stand S76)  a sélectionné quelques conférences. Jeudi : Les

 « La mort reste un sujet tabou à l’hôpital. Les directives anticipées peuvent faire peur aux patients, mais il est très important de les informer de cette possibilité » explique Valérie Hoffmann-Bretteville, cadre de département au Centre François-Baclesse (Caen). En 2014, une équipe de ce centre de lutte contre le cancer a mis au point une carte intitulée « J’ai rédigé mes directives anticipées » qui a fait l’objet d’un prix innovation Unicancer 2016.  

Conçue sur le modèle de la carte de donneur d’organe, elle représente un vecteur de communication entre les soignants et les patients. « Cette carte facilite le recueil de données. Grâce à elle, on peut savoir si un patient a rédigé des directives et si oui, où et quand et surtout à qui il les a données » souligne Valérie Hoffmann-Bretteville. Dans son intervention, cette dernière parlera de cette carte, mais aussi des directives anticipées en général, ainsi que de la personne de confiance et sa désignation. « Le plus souvent, les soignants ont bien connaissance de ces mesures et ont compris l’enjeu. En revanche, ils ne savent pas comment en parler ouvertement avec leurs patients » explique-t-elle.  

Quand aborder le sujet ? Comment l’équipe soignante peut-elle avoir connaissance de directives déjà rédigées ? Comment augmenter le nombre de patients qui rédigent ce document ? Telles seront les questions abordées autour de la table ronde relative aux droits des patients. Valérie Hoffmann-Bretteville viendra accompagnée d’une juriste spécialisée dans le droit médical de son établissement pour que les questions d’ordre juridique puissent être également évoquées. 

M.S

Participer à cette table ronde  

Droits des patients et place des usagers à l’hôpital 

Comment parler des directives anticipées à l’hôpital ?  

Jeudi 18 mai, de 9 h 30 à 11 h 45 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
218 rq / 1,547 sec