Le Sniil veut créer le buzz en interpellant Emmanuel Macron sur la toile

A l'occasion de la journée nationale des infirmiers, le 12 mai, le Sniil - Syndicat National des infirmières et - appelle les à interpeller le nouveau président de la République, Emmanuel Macron. Objectif : attirer l'attention sur la profession de santé libérale "la plus nombreuse et la plus accessible de France", mais aussi "la seule à être soumise à une continuité des soins 24h/24. 

Le Sniil Syndicat National des infirmières et infirmiers libéraux veut créer le buzz en interpellant Emmanuel Macron sur la toileL'action symbolique est destinée à créer le buzz tant "sur la Toile" que "dans le plus petit village de France", explique le Sniil. 

Pour y participer, le Sniil propose aux libéraux d'apposer sur son caducée un bandeau appelant le nouveau président à les écouter. Il s'agira aussi "d'inonder les réseaux sociaux et boîtes mails de cette même revendication."

"L'opération «Macron, écoutez les infirmières libérales!» vient compléter le travail que le Sniil a initié depuis le début de l'élection présidentielle", souligne le syndicat.  Une contribution avait ainsi été envoyée à tous les candidats. Elle se concluait par 19 propositions "pour un meilleur équilibre efficacité/coût pour l'Assurance Maladie tout en renforçant l'accès aux soins pour tous."

Rédaction ActuSoins 

Les 5 mesures prioritaires - selon le Sniil - à prendre "rapidemment". 

Réviser le décret de compétences infirmières

Impliquer les infirmières libérales dans la prévention

Créer la notion d'infirmière référente

Faire de l' le pivot de la sortie d'hôpital

Prise en compte de la pénibilité et du burn-out. 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
190 rq / 1,560 sec