Docétaxel : 48 décès imputables au cytotoxique en 20 ans

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé () a dénombré 187 cas de colite ou de choc septique ayant conduit à 48 décès chez des patients traités avec l' Docétaxel depuis que la molécule est commercialisée sur le marché français et jusqu'au 7 février. 

L' enquête nationale de pharmacovigilance diligentée par l'ANSMDocétaxel : 48 décès imputables au cytotoxique en 20 ans sur le Docétaxel avait été lancée en septembre 2016 à la suite de signalements de cas d'entérocolites ayant entrainé des décès chez des patientes atteintes d'un opérable traitées par cet anticancéreux. 

L'enquête montre notamment que les cas d'effets indésirables de type colite ou choc septique sont rares dans toutes les indications. Sur la période couverte par l'enquête (1996-2017, soit plus de 20 ans), 187 cas de colites ou de chocs septiques ont été rapportés, dont 48 ont conduit à un décès. Les décès restent rares (de l'ordre de 1/10000) pour un médicament "qui a permis de réduire la dans de très nombreux cancers" indique l'étude. 

L'enquête nationale de pharmacovigilance doit se poursuivre et est étendue aux spécialités à base de paclitaxel, alternative au docétaxel. Dans l'attente d'éléments complémentaires, la recommandation d'éviter l'utilisation du docétaxel dans les cancers du sein opérables est maintenue. 

M.S

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Docétaxel : 48 décès imputables au cytotoxique en 20 ans”

  1. Aurelie Riva dit :

    Avant même de lire je pensai aux chimios . Plus j en entend plus j ai l impression que les personnes meures de leur chiomio plus rapidement que de leur cancer . Ca fait peur

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
218 rq / 1,502 sec