La pollution de l’air au 3e rang des causes de décès évitables en France

L'agence Nationale "", a publié aujourd'hui de nouveaux travaux sur l'impact de la atmosphérique sur la santé en France métropolitaine. 

La pollution de l'air au 3e rang des causes de décès évitables en FranceL'agence confirme notamment dans son rapport que les pollution atmosphérique a "des conséquences importantes en termes de santé publique en France". 

Elle serait d'ailleurs responsable "d'au moins 48 000 décès par an" en France métropolitaine, touchant à la fois des zones urbaines et rurales. 

"Elle correspond à une perte d'espérance de vie pouvant dépasser 2 ans dans les villes les plus exposées, et au-delà des grandes villes, concerne les villes moyennes et petites, et les milieux ruraux" souligne le rapport. 

Pour la mise en place d'actions contre la pollution atmosphérique

Le travail de recherche de l'agence Santé Publique France montre que la mise en place d'actions visant à réduire durablement la pollution atmosphérique permettrait d'améliorer "de façon considérable" la santé et la qualité de vie de la population.

L'agence a d'ailleurs souligné qu'elle avait lancé "une vraie réflexion" sur la nécessité de mener des travaux sur les déterminants environnementaux, en plus de son travail habituel sur les comportements individuels, comme le tabac, l'alcool ou l'activité physique. 

Son objectif : "quantifier le poids de cette exposition environnementale" a indiqué François Bourdillon, directeur général de l'agence Santé Publique France.

La pollution, troisième rang des causes de décès évitables

"La pollution apparaît ainsi au troisième rang des causes de décès évitables, après le tabac (78 000 morts par an) et l'alcool (49 000 morts par an)" a ajouté le directeur générale de l'agence. 

C'est une étude des particules fines  qui est à l'origine de ces estimations. "La pollution de l'air est un phénomène très complexe lié à des milliers de composés chimiques. Les particules fines, qui proviennent des transports, des industries, des maisons, de l'épandage agricole aussi, constituent un indicateur de pollution, le mieux étudié, avec des effets connus comme les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les cancers" a rappelé lors d'un colloque Sylvia Médina, coordinatrice du programme "air et santé" à l'

Rédaction ActuSoins (sources : Santé Publique France & APMnews)

 

A propos de Santé Publique France

En 2016, l'InVS, l'Inpes et l'Eprus se sont unis pour créer Santé publique France, la nouvelle agence de santé publique au service des populations. Etablissement public administratif sous tutelle du ministre chargé de la Santé, l’agence a été créée par le décret n° 2016-523 du 27 avril 2016 et fait partie de la loi de modernisation du système de santé (loi n°2016-41 du 26 janvier 2016).

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “La pollution de l’air au 3e rang des causes de décès évitables en France”

  1. Alors nous allons retourner vivre dans l’antiquité ; sans voiture, sans usines, sans population trop nombreuse ! Et alors nous mourrons tout bêtement de vieillesse. Parce que aujourd’hui la mort naturelle n’existe plus

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
226 rq / 1,325 sec