Gestion des pansements par les Caisses : Convergence Infirmière appelle à la vigilance des IDEL

Forte d'une recommandation de la HAS (Haute Autorité de Santé) sur les renouvellements de pansements, la Cnamts (Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs salariés) aurait émis l'idée d'envoyer des DAM (Délégués Assurance Maladie) dans les cabinets libéraux pour recommander de ne plus faire de pansement quotidien, voire même conseiller les infirmiers sur les prescriptions. Ce qui créé une polémique au sein de la profession

Gestion des pansements par les Caisses : Convergence Infirmière appelle à la vigilance des infirmiers libéraux IDEL"Mais qu'est-ce qu'elle en sait la Caisse, si c'est un AMI 4 ou un AMI 2?. Si le pansement doit être bi-quotidien, tous les 2 ou 3 jours? " s'offusque Ghislaine Sicre, présidente du syndicat Convergence Infirmière. 

Ce que reproche notamment le syndicat aux caisses, c'est  de sortir de leur rôle de "payeurs" en voulant conseiller les infirmiers sur leurs pratiques. Mais surtout, selon Convergence Infirmière, c'est de vouloir en fait "réguler le nombre d'AMI 4" chez les libérales.  

Les caisses se risqueraient ainsi, selon le syndicat,  à "l'exercice périlleux de l'expertise en soin de pansement".

"Loin de l'idée de ce que peut être une cicatrisation dirigée, loin de ce que peut vouloir dire le contrôle de l'exsudat ou la détersion, le rinçage...Toujours depuis son grand bureau et surtout au regard d'une recommandation HAS!" dénonce Convergence Infirmière. 

Un appel à la vigilance

Dans un communiqué, diffusé par voie de presse hier, le syndicat prévient : "les Délégués Assurance Maladie ne rentreront plus dans les cabinets infirmiers si ce genre de démarche est initié, et seront poursuivis pour exercice illégal de l'expertise infirmière et médicale". 

Le syndicat en appelle aussi à "la vigilance des infirmières sur la dégradation des relations entre les infirmières et les Caisses". 

"Nous allons rentrer dans le dur. Nous prévenons que la coupe est pleine" explique Ghislaine Sicre. "Nous n'entendons pas laisser l'administratif décider du soin" ajoute-t-elle. 

Et de conclure : "Qu'ils nous laissent travailler dans un climat serein et professionnel. Nous appelons tous les infirmiers libéraux à ne pas recevoir les DAM, jusqu'à nouvel ordre"

Rédaction ActuSoins (source : communiqué Convergence Infirmière)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

28 réponses pour “Gestion des pansements par les Caisses : Convergence Infirmière appelle à la vigilance des IDEL”

  1. Jack Goldfil dit :

    Dites non c’est comme pour les médecins , les technocrates sauraient mieux que nous ! l UFML regroupe tous les soignats pour dire non à ces pratiques .. rejoignez les kinés , dentistes , orthophonistes , médecins , idels , opticiens …unis nous serons plus forts .

  2. Anna Bel dit :

    P***** bientôt faudra aller bosser gratos!!! Quel honte ce boulot que j’aime tant mais de – en -.

  3. Ange Est Là dit :

    Quand une HAD (au tarif unique) coûte 190€/jour QUELQUE SOIT le soin!
    Foutage de gueule

  4. Ça à commencé autrement
    Extrait du flash informations 144 de la cpam: sur le programmePRADO ORTHOPEDIE S’ETEND A LA PRISE GLOBALE DES PATIENTS HOSPITALISES POUR FRACTURE ET A RISQUE DE FRAGILITE OSSEUSE

    Nous vous avions informé de la mise en place d’un programme d’accompagnement du retour à domicile des patients hospitalisés (PRADO) en chirurgie orthopédique, initié par l’Assurance Maladie, pour faciliter la sortie du patient après une hospitalisation.

    Début 2016, le programme orthopédie s’étend à une prise en charge globale des patients de plus de 50 ans hospitalisés pour fracture et à risque de fragilité osseuse.

    L’équipe hospitalière proposera l’éligibilité au programme PRADO « fragilité osseuse ».

    Après l’adhésion du patient, un conseiller de l’Assurance Maladie (CAM) se rendra auprès du patient hospitalisé et vous contactera afin d’organiser les rendez-vous du patient pour faciliter le retour à domicile dans de bonnes conditions.
    !!!!!!!

  5. Il faut les recevoir et leur expliquer notre façon de voir les choses!! Si on ne reçoit pas les délégués nous seront encore une fois en tort….par contre si tous les idel leur disent la même chose….il y a peut être une chance pour que ça remonte…..

  6. Hé allez !! Mais qu est ce qu on a fait pour mériter ça ?? !!!

  7. Vous avez vu les nouvelles recommandations pour les pansements ? Plus de pansement tous les jours mais ils restent en place de 2 à 7 jours …

  8. Les ik, les toilettes, les pansements… Et? Après ? Bonne chance à ceux qui restent !

  9. Sarah , faut qu’on change de job , ça devient du grand n’importe quoi !

  10. C’est 1 blague non ? Des délégués des cpam qui se prennent pour des médecins. …ce pays va de mieux en mieux ggrrr

  11. Idem je vais arrêter de faire du TLA et tt passer en dégradé. A la guerre comme à la guerre

  12. Dernièrement une déléguée cpam m’a harcelé de messages téléphonique jusqu’à ce que je me décide à lui répondre… Elle voulait m’envoyer en formation teletransmission car je fais essentiellement du dégradé…. Mdr comme dirait ma fille… Seize ans de libérale je sais ce que j’ai à faire et tant que faire du dégradé sera légal je fais la grève de la carte vitale ras le bol de faire leur boulot alors qu’ils ne respectent même pas le délai conventionnel de paiement…. Ras le bol de ce boulot d’être la vache à lait de l’urssaf de la carpimko de la banque de me faire engueuler toute la journée par les patients pas patient.. Ide depuis vingt et un ans j’ai perdu toute motivation et empathie, le libéral m’a bouffé c’est trop compliqué ça ne vaut pas le coup

  13. Est se que l’on va leur dire à eux comment travailler ? Non alors ça suffit.

  14. Tout ceci est honteux! Et bien s’ils savent si bien soigner ces bureaucrates, qu’ils fassent le même boulot que nous et horaires, qu’ils soient confrontés aux mêmes conditions d’exercice et on en reparlera! Blasé et dégoûté du libéral !

  15. Simon Cluse dit :

    Et ainsi des gens qui n’ont encore jamais touché un patient vont nous dire comment soigner…

  16. Master Thief dit :

    De mieux en mieux….et les autres syndicats ne disent, ils trouvent cela normal ?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
227 rq / 1,681 sec