AP-HM : agression contre une patiente et des infirmiers

| | mots clefs : , , 13 réactions

Le personnel du service de chirurgie digestive de l'Hôpital nord est encore sous le choc. Des membres de la famille d'une patiente opérée s'en sont pris à une autre patiente, Christelle, une jeune femme accompagnée de sa mère.

AP-HM : agression contre une patiente et des infirmiersL'affaire a débuté la veille, à la cafétéria de l'hôpital, après une bousculade entre Christelle et une autre patiente hospitalisée. Une vive altercation s'ensuit, qui sera arrêtée par l'intervention de la police.

Mais la famille de l'autre patiente n'en reste pas là. Ce jeudi, elle est revenue en nombre et est montée directement au 5 ème étage, où est hospitalisée Christelle, qui recevait aujourd'hui la visite de sa mère. Les deux femmes ont été immédiatement prises à parti par les membres de l'autre famille.

Bousculades et coups de pieds ont fusé, forçant le personnel, y compris l'un des chefs du service, à s'interposer pour protéger Christelle et sa mère. Dans la tourmente, les hospitaliers ont été également molestés et ont reçus des coups.

La police est intervenue et a dû sécuriser le service situé au 5 ème étage de l'hôpital. Une personne a été interpellée et placée en garde à vue.

Des psychologues se sont rendus sur place pour accompagner la patiente et sa mère, mais aussi le personnel de l'hôpital, encore en émoi à la suite de cette scène de violence.

Ce n'est pas la première fois que le personnel de l'hôpital nord de est confronté à des scènes de violence. De plus en plus d'actes répréhensibles sont commis dans l'enceinte dédiée aux soins de cet établissement hospitalier, situé dans les quartiers nord de .

Le mois dernier, des coups de feu avaient été tirés à travers la porte des urgences.

Source France 3

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

13 réponses pour “AP-HM : agression contre une patiente et des infirmiers”

  1. Evidanse dit :

    La dégradation générale des rapports humains et la montée globale de l’agressivité que nous constatons dans notre société,font que ça déborde, par ricochet, jusqu’au sein des établissements de soins. Et je dirai même que compte-tenu des nombreuses angoisses qu’engendre la maladie de façon globale, la violence peut être encore plus exacerbée sur nos lieux de travail dans le monde de la santé. Ces réactions extrêmes ont toujours existé, peut-être y sommes-nous plus sensibles parce que nous avons des Médias qui se gargarisent de tout ça et qui finissent par induire une peur continuelle et un sentiment d’insécurité quasi constant? Je ne minimise pas ces actes inadmissibles mais il me plairait de connaitre des statistiques afin qu’objectivement nous puissions dire si l’augmentation de ces actes est vraiment dramatiques ou si ils se confondent avec la masse de faits divers plus ou moins scabreux dont les quotidiens se repaissent…

  2. c’est lamentable….mais tellement banal de nos jours. On attend la mort d’un soignant pour sécuriser les hopitaux ?

  3. solange granier dit :

    Allo ? Il est où monsieur le président de l’ordre infirmier ? Il fait quoi pour protéger les infirmières contre les violences ? Trop occupé à menacer et à faire chanter celles qui refusent de cotiser au truc qui ne sert à tien ?

  4. infirmier masque dit :

    La réaction opportuniste de l’Ordre des infirmiers se fait attendre ! Ils sont déjà en congés de Noël ? A quoi sert l’observatoire de la violence créé par l’Ordre des infirmiers ? Que fait donc son chef de la police, l’inspecteur en chef Boularand ?

  5. Kittycat Mel dit :

    ça les cas soc ça pulule dans les hôpitaux… on les laisse faire, faut surtout rien leur dire…

  6. Putain mais les gens ils ont quoi dans le crâne sérieux???

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
240 rq / 1,926 sec