Assurance Maladie : les dépenses augmentent pour les soins de ville

Dans un rapport diffusé sur son site internet, l' a expliqué que les remboursements de soins du régime général avaient progressé de 2,1 % ces douze derniers mois. 


Assurance Maladie : les dépenses augmentent pour les soins de ville

Forte progression des remboursements des soins infirmiers

La progression annonce des remboursements de soins d'auxiliaires médicaux de 7,6 % par rapport au mois de février 2015. "Cette dynamique trouve son origine dans l'évolution des soins infirmiers (+ 8,7 % en mois sur mois et + 5,8 % en rythme annuel)" explique l'Assurance Maladie. La progression des soins de masso-kinésithérapie est plus modérée (+5,4% en mois sur mois et +3,4% en rythme annuel).

Autres chiffres

En février 2016, les dépenses de soins de ville progressent de 3,1 % (en CVS CJO, données corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières) par rapport au mois de février 2015. 

Alors que les remboursements de soins médicaux et dentaires augmentent de 1,4% (CVS CJO) par rapport au mois de février 2015, les remboursements d'analyses médicales augment de 5,6 % et les indemnités journalières de 6,6%. 

L'évolution des médicaments délivrés en ville est toujours modérée (1,4%). Les remboursements de médicaments rétrocédés diminuent de - 13,6 % par rapport à février 2015 et de 5,5 % en rythme annuel. L'ensemble des remboursements de médicaments (rétrocession incluse) recule de -0,8% en février 2016 par rapport à février 2015 et de -1% sur les douez derniers mois.

Les versements aux établissements de santé publics progressent de 2,3% sur les douze derniers mois. La progression des versements aux établissements médico-sociaux augmente elle de 1,6%.

"Au total, les dépenses du régime général augmentent de 2,1% en rythme annuel et en données CJO" explique l'Assurance Maladie.

Rédaction ActuSoins

Les données publiées par la CNAMTS ne concernent que les remboursements des soins des patients du régime général et non pas tous les régimes intégrés à l'ONDAM (Objectif national des dépenses de l'Assurance Maladie).

Les données n'intègrent que les prestations de soins de ville et sont des données en date de remboursement.

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

18 réponses pour “Assurance Maladie : les dépenses augmentent pour les soins de ville”

  1. On peut faire dire ce que l on veut au chiffre il faut mettre ça en parallèle avec le nombre de journee d hospitalisation évitée ( raccourcissement des durées d hospitalisation …) l une des premières causes d hospitalisation des personnes âgées ç est l erreur dans la prise des médicaments il vaut mieux parfois qu un ide se déplace pour 7€..
    La population vieillit il me semble donc ç est un petit peu logique que les dépenses de sante augmentent
    Bizarrement on ne parle jamais tellement des coûts prohibitifs des traitements
    Ou des Had qui juste pour faire leur chiffre prennent des patients qui n ont rien à faire en Had ….et j en passe!!

  2. Seve Trf dit :

    Les dépenses de santé liés aux IDE lib représente environ 6 pour cent des dépenses de santé

  3. Bien sur que les soins infirmiers a domicile ont augmenté puisqu’on ferme des lits dans les hopitaux, les soins sont dipensés en ville…CQFD : les nombre de malades n’allaient pas diminuer juste parce que les ARS décidaient la fermeture de services hospitaliers!!!!

  4. Pas étonnant vu le nombre d installations

  5. Et quand on voit le recopiage d’ordonnances sans consultations des stocks et des besoins, ça a un prix aussi.

  6. Et tous les médicaments qu il faut préparer et aller donner 2voire3fois par jours!

  7. J aimerais tant que les articles aillent jusqu’au bout de leur argumentation

    • ActuSoins dit :

      Bonjour Fabienne Pallier-Audiot. Il y a en effet plusieurs interprétations possibles pour ces chiffres. Virage ambulatoire, maintien à domicile des personnes âgées…L’idée de l’article n’était pas de “condamner” les IDEL! Nous avons relayé ces chiffres fournis par l’Assurance Maladie simplement pour montrer que l’activité en ville pour les professionnels de santé était croissante. Merci pour votre intérêt.

    • Aucun souci mais cela est notamment dû aux hospitalisations plus courtes et donc coûts réduits ce que les cpam omettent de dire. Volontairement ? En aucun cas je pense que vous condamnez les idels. J espère seulement que les choses évoluent et que de vrais dialogues naissent mais. ………

  8. Hospitalisation de plus en plus courte donc augmentation prise en charge à domicile donc oui augmentation du coût des soins en ville mais diminution du coût des soins en hôpital cela est logique

  9. Patrick Prou dit :

    Sa Majesté est mal informé , il est de plus en plus difficile d’obtenir un transport sanitaire , même lorsque c’est justifié …..

  10. Et les transports en ambulance pour aller dans 36 services différents dans la même semaine pour la même personne, ça ne coûte pas cher ça ?!

  11. Eric Fuentes dit :

    Les conneries gouvernementales augmentent bien aussi ! Pourtant on ne les taxes pas ?!?!

  12. Gaël Beulz dit :

    Comment les soins en ville pourraient diminuer avec des durées d’hospitalisation diminuées et la chirurgie qui ambulatoire croît exponentiellement ?

  13. Patrick Prou dit :

    La moyenne d’âge des personnes prises en charge , augmente aussi !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
333 rq / 2,738 sec