La HAS se mobilise contre les interruptions de tâches

| | mots clefs : , , , , 108 réactions

Selon la Haute Autorité de Santé, une infirmière est interrompue 6,7 fois par heure. Ce qui augmentent le risque d'erreurs médicamenteuses. Une fiche d’aide à la gestion de l’interruption de tâches lors de l’administration des médicaments va être mise à disposition des professionnels de santé au début de l’année 2016.

Infirmière ne pas déranger le soin qu'elle réalise nécessite toute son attentionCette fiche sera également accompagnée d’une boite à outils clé en main permettant de sensibiliser les professionnels à partir d’un film, mis à leur disposition, ainsi que les supports pour conduire un audit. La fiche et les outils seront ensuite  testés par des équipes volontaires et feront l’objet d’un partage d’expérience.

Ces interruptions de tâches "sont inhérentes au travail en équipe qui s’appuie sur la coordination et la communication entre les différentes personnes". Cependant "elles affectent l’attention, peuvent générer du et donc générer des erreurs. Il est difficile de reprendre une tâche interrompue, augmentant ainsi le risque d’erreurs médicamenteuses", souligne la .

"Certaines actions – comme le marquage au sol d’une zone protégée, une salle dédiée à la préparation des piluliers, le blocage du téléphone et des appels ou encore la présence de trois personnes maximum dans la salle de préparation des médicaments – ont démontré leur efficacité pour réduire les erreurs médicamenteuses", ajoute la HAS.

Rédaction ActuSoins (source HAS)

Les études disponibles montrent :

  • le taux d’interruptions moyen est de 6,7 par heure par infirmier
  • chaque interruption est associée à une augmentation du risque d’environ 13 % d’erreurs (par exemple, ne pas enregistrer l’administration d’un médicament dans le dossier patient, ou administrer le mauvais médicament) ;
  • les interruptions sont dues à des conversations déclenchées par les infirmières elles-mêmes dans 22 % à 36,5 % des cas, aux sollicitations de la part des patients dans 4,7 % à 26,4 % des cas, mais qu’elles sont aussi liées à l’environnement de travail dans 4,5 % à 13 % des cas (par exemple, la pharmacie n’a pas en stock les doses nécessaires de médicaments, une alarme de monitorage se déclenche) ;
  • sur 4 271 doses de médicaments administrés, l’interruption de tâche est constatée dans 53 % des doses administrées.

caducees_gratuit_infirmiere

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

108 réponses pour “La HAS se mobilise contre les interruptions de tâches”

  1. C’est dans une autre vie que l’on pourra faire un soins sans interruption. N’importe quoi on est toujours entrain de gérer 5 chose en même temps.

  2. couper le téléphone ou embaucher quelqu’un pour répondre à notre place

  3. Cil Veine dit :

    Tellement tellement vrai mais que faire

  4. oui la concentration est difficile!!! Enfin l’ARS se pose des questions;;;;

  5. si la HAS veut mener à bien ce projet, va falloir qu’elle enlève les oursins qu’elle a dans les poches…. c’est quand même cette instance qui réduit les subventions et par là même les effectifs, alors on fait quoi??? facile de se donner bonne conscience derrière un bureau en nous demandant de faire avec ce qu’il y a . De plus, je ne me vois pas remplir une fiche à chaque fois que je suis interrompue… Comment peuvent-ils continuer à faire semblant de croire qu’on a le temps pour faire tout ça….. et encore et encore.

  6. Claire Bba dit :

    Le monde des Bisournours devrait venir sur le terrain. … internes, seniors, famille, patient, téléphone, brancardiers, téléphone…. A part ca, l infirmière n est jamais dérangé. ….

  7. Nathalie Rey dit :

    Aide soignante depuis 1981. Un beau métier, oui je l’ai aimé. Mais l’exès de polyvalence. Comme on dit on n’Est pas Mike guiver…psychologue, policier, informaticienne, gestion des commandes alimentaire ou de la pharmacie…et j’en passe des pires et des meilleurs… attention.n’hésitez pas à échanger avec les collègues sauf si c’est trop tard et la c’est toi le patient face au psychiatre avec beaucoup de.repos et médoc. C probablement l’ occasion de me reclasser… bon courage à tous

  8. fpesty dit :

    « Ne pas déranger – Le soin qu’elle réalise nécessite toute son attention » : Il faudrait rajouter « d’autant plus que l’infirmière est le professionnel de santé impliqué sur le circuit du médicament le plus exposé au risque d’erreur et le moins aidé sur le plan logiciel pour la préparation des doses à administrer (tracer et contrôler les étapes de préparation : aide au calcul de dose, reconstitution des injectables en poudre…) et leur étiquetage ! Voir l’article : http://optimiz-sih-circ-med.fr/Pages/Actu.aspx#27

  9. 6fois seulement: Vaut mieux dire des milliers de fois par heure ……idem pour les aide soignant….

  10. Chers bureaucrates venez dans nos services voir la réalité du terrain si bien de jour que de nuit…Je suis seule Ide dans mon service la nuit si on ne peut pas me déranger on dérange qui??????????????Faut arrêter avec vos inepties

  11. Claireuhh dit :

    comme si l HAS pouvait aussi apprendre à tout ce petit monde à devenir civilisé et respectueux . J entends par la, quànd le médecin ou une famille ou n importe qui vient te couper dans ton activité ou que t es déjà au tel , genre ce que tu fais n est pas important , ce qui compte c est moi. Si chacun avait conscience de l autre , au lieu de ne voir que son nombril. Pas plus tard qu hier je distribue les médicaments, un médecin vient car veut voir un autre médecin du service donc déjà c est à moi d appeler pour trouver un qui veuille bien se déplacer, le téléphone sonne , pendant ce temps une famille se poste a côté de moi ( qui est encore en ligne ) . Ou encore l autre jour, l ambulancier qui carrément me coupe pendant une conversation téléphonique car il faut que je me dépêche pour lui donner les papiers de sortie car il a du boulot !!!! Bref avant de nous armer de gilet ou que sais je, considérons nous et regardons un peu autour de nous car notre nombril brille sacrément

  12. ils ont également mis en évidence les risques liés aux effectifs : on le savait déjà mais il s’agit d’une étude publiée dans le Lancet datant de 2014 qui dit que économiser en réduisant le personnel infirmier met en danger la vie des patients

  13. on viens de discuter de ça avec le juriste du sou médical. Je tiens aussi a dire que nous aussi on est continuellement interrompus pdt nos prescriptions et que ça fait perdre du temps et le fil de nos pensées et source d’erreur

  14. Oui et j’en passe sans compter le téléphone les familles les collègues……

  15. Ahahah !! Laissez moi rire!! Ils en ont rien a foutre les médecins, s’il veulent quelque chose c’est maintenant tout de suite rien q foutre que tu es entrain de préparer tes injection ou tes médoc !!!!!!!!!!

  16. Dérangée 6 7 fois par heure???? ah! où? Dérangée en permanence.

  17. Sarah Veyron dit :

    Ils arrivent avec leur grandes théories !! Ils me vendent du rêves … Ses bureaucrates !! On dirait qu’ils viennent de s en apercevoir c est à mourir de rire ! Lol

  18. C’est beau la ”mobilisation” du haut de son observatoire …

  19. Aman Dine dit :

    Si seulement nous pouvions nous en débarrasser ^^
    L’humour est en effet très important pour supporter notre quotidien et relativiser également 😉
    Bonne retraite à vous.

  20. Apparemment la HAS n’a jamais mis les pieds en psy. Lol

  21. alors la c’est se foutre de la goule du monde quand on voit chez nous en gériatrie la charge de travail administrative que les cadres de santés leurs donne en plus de leurs soins et on peut ce demander mais que font nos cadres?,quand on voit le sous effectifs qu’elles subissent ect…il est bien temps de s’en inquiéter HAS

  22. Extra ! 😂
    Gardez votre humour ! A lire beaucoup de commentaires je me rends compte que les infirmières sont en danger en mettant les malades aussi en danger…. Casser vos téléphones !
    Bon courage et prenez bien du pq ! Une ide à la retraite !

  23. C drôle je viens de faire 2jrs de formation sur securisation de la prise en charge medicamenteuse du patient et c’était très intéressant

  24. Ambre on pourrait envoyer la HAS en physique? Lol

  25. De toute façon le jour où le téléphone ne sonne pas c’est qu’il est en panne !!!!
    Que dire des interruptions incessantes des chirurgiens qui ne savent pas patienter 5 min car eux ils bossent, eux ils opèrent, eux ils consultent….. Et nous on boit le café toute la journée c’est bien connu ………

  26. Aman Dine dit :

    Quand tu sais que même aux toilettes (quand tu as le temps d’y aller) on t’appelle et que comme tu réponds pas on crie dans les couloirs pour t’appeler ^^ bon le risque d’erreur dans le soin dans ce cas là n’est pas présent mais attention à ne pas s’essuyer avec le téléphone 😀

  27. Little_asa dit :

    (et juste pour savoir, rapport à la photo, depuis quand on prépare des injectables dans un couloir? 🙂 )

  28. Little_asa dit :

    “Certaines actions – comme le marquage au sol d’une zone protégée, une salle dédiée à la préparation des piluliers, le blocage du téléphone et des appels ou encore la présence de trois personnes maximum dans la salle de préparation des médicaments – ont démontré leur efficacité pour réduire les erreurs médicamenteuses”, ajoute la HAS.
    ============================================

    Là, pour le coup, je vais dire lol.
    Le marquage au sol, on voit bien dans toutes les administrations qui l’utilisent que ça ne marche pas.
    La salle dédiée à la prépa des piluliers, ça implique de revoir l’agencement des services. Lolilol, c’est vrai qu’on a le budget pour ça hein.
    Le blocage des téléphones et des appels, si j’ai le malheur de le faire, je me fais incendier par la cadre, parce que je “DOIS répondre au téléphone”.
    Quant au fait d’être 3max dans la pièce, quand on est seule ou 2, c’est la même chose, il y a toujours quelqu’un qui vient nous déranger parce que “comme vous êtes en salle de soins, c’est que vous êtes pas la chambre d’un patient donc c’est que vous êtes pas occupée”.

    La seule solution potable que je vois, c’est de mettre suffisamment d’effectif pour que les IDE qui préparent puissent être tranquilles pendant que d’autres gèrent l’administratif, les médecins, le téléphone, les familles, les admissions, j’en passe et des meilleures.

    • leilou dit :

      sans parler des transmissions interrompues par le téléphone, les gens qui ne savent pas lire les horaires de visite ou de transmissions en gros de toute les couleurs !!!! Et je ne parle même pas du dérangement pendant qu’on s’occupe d’une ou deux transfu en même temps

  29. Valé Rie dit :

    Terrible réalité… Il n’est pas une journée sans qu’un seul soin ne soit interrompu, et par tout le monde, médecins compris.. Nous travaillons avec une épée de Damoclès sur la tête chaque instant…. Je commence à fatiguer sérieusement, psychologiquement parlant, 20 ans de métier et jamais ça n’a été aussi fort

  30. il faut le vivre pour le croire !!!!!sans cesse déranger pour tout et n’importe quoi!!!c’est fatiguant !sur une tournée de médicaments je me suis vu avec mon tél qui a sonné en permanence sans s’arr^ter !!!ah ben faut ^étre concentrée !!et on a pas le droit à l’erreur !!!

  31. Dans le pays des reves tout est possible , j y cois pas qu est ce qu ils vont nous inventer encore ces bureaucrates!!!!!!!

  32. Johanne Ruellon je connais un endroit où ça les dépasse ça !

  33. Anne Legrand dit :

    C juste impossible de ne pas etre deranger du tout !

  34. Et dieux c quil nen manque pas … des taches …

  35. pour ne pas être interrompu,il faut demander à la ministre de la santé de venir travailler dans un hôpital incognito comme ide.Bon je sais c’est bientôt Noël,mais on ne sait jamais!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  36. Ben voyons!…. Allez dire ça aux toubibs qui se succèdent entre visites et contre-visites, au téléphone, aux familles qui vous sollicitent, aux urgences ou aux divers services qui vous appellent pour aller chercher un patient, à la collègue qui a besoin d’aide, etc…. Oui, ça s’appelle l’évaluation des priorités…. Ordre et contre-ordre= rien de mieux pour le stress et comme ça tous les jours où vous bossez ! Que l’ARS enfile une blouse, vienne bosser dans les services 3 ou 4 jours consécutifs, avec des horaires bien décalés, les jours fériés, de nuit, et puis on verra la gueule de son évaluation….

  37. Lolita Mazet … On est à combien de % nous du coup ???! 300% … Ah oui oui oui c’est bien sa !!!!

  38. Hé oui, parfois seul en EHPAD, toujours a dispo pour tout le monde , alors la préparation des semainiers en journée et la nuit c’est pas mieux pour la vigilance….ça craint!

  39. En permanence dérangés et bien au delà de 7 fois par heure entre les familles, le téléphone, les médecins, les collègues qui vous appellent pour un oui ou pour un non avec l’obligation de venir tout de suite genre l’IDE elle fout rien elle attend qu’on vienne la chercher…je me dis que souvent mon travail est clairement déconsidéré et n’a aucune valeur. Pourtant si je ne le fais pas, personne n’est apte à le faire à ma place à part ma collègue IDE qui vit le même problème que moi. Je me demande comment on n’oublie pas plus de choses ou comment nous faisons pour ne pas faire d’erreur fatale !!! Une capacité extra sensorielle que nous développons à force, lol ! Comment préparer une seringue électrique en étant sure de ton dosage quand on t’as interpellée 50 fois…..???? Et comment faire tout son travail également…parce que quand on a répondu à tout le monde y a personne pour faire les choses à notre place. On se rend compte là que l’IDE est au centre de l’équipe et que tout le monde passe par elle.

  40. Dom Mouret dit :

    Normal on doit respecter le travail des autres

  41. Divine Idylle j’adore cet humour , elle n’est ni maltraitée, ni harcelée, ni dégradée par ses pairs, et elle veut travailler plus pour gagner plus peut-être !!!!

  42. Pitié alors ne me demandez pas de faire plusieurs trucs à la fois !!!!

  43. La HAS ferait bien, pour commencer, de nous débarrasser de ce téléphone qui nous donne dans les poches, pendant les préparations, pendant les soins, non stop. Yen a marre d’être secrétaire en plus de tout ce qu’on fait déjà !

  44. 13%??? C est quand le patient ne te manifeste pas vivement son mécontentement parce qu il n à eu qu un seul sucre pour son café ..

  45. Au pays des bisounours c est possible….. Encore de beaux parleurs bureaucrates pfffff

  46. Faire un panneau géant et le coller devant le nez des médecins et des familles

  47. Bien sûr ! Soyez disponibles … mais ne faites pas d’erreur …

  48. Dans l’ehpad ou je travaille, on me refile le telephonne de l’acceuil le tems que l’hotesse arrive.
    Resultat:obligée de repondre au
    tel qui est relié au digiphone de l’entrée pendant ma tournée d’insuline que je dois faire en un temps record evidement.
    Quand l’organisation du travail augmente a elle seule le risque d’erreur

  49. Mouaaa hahahahaha mdr looool “marquage au sol d’une zone protégée” A quand la chambre forte pour faire des piluliers, avec interphone, cloisonnement étanche et brouilleur de téléphone. Qu’est-ce qu’on ferait sans l’HAS ??

  50. Pourquoi ne pas mettre un système comme en Angleterre où l’infirmière chargée d’administrer les traitements porte un tablier rouge signifiant qu’elle ne doit pas être dérangée ? Pour l’avoir vécu, je trouve que c’est un système très efficace. Les patients comme les médecins n’interrompent pas l’infirmière dans ces tâches, ce qui est très appréciable.

    • leilou dit :

      c’est culturel…. Allez mettre un tablier en France on va vous rire au nez… et puis les patients ne savent pas ou alors faut le marquer clairement “ne pas déranger”

    • Little_asa dit :

      Le problème que je vois avec cette histoire de tablier, c’est que dans mon cas par exemple, cela voudra dire que pendant une heure, les 2 IDE du service seront indisponibles l’après-midi, en même temps, car on prépare au même horaire les traitements pour notre secteur respectif.
      Pendant cette même heure, il y a des examens, des entrées, des sorties, des appels, des AS qui nous demandent de l’aide parce qu’il y a des actes qui ne peuvent être fait que par les IDE, des familles, des médecins…
      Donc à part rajouter une autre IDE qui ferait tout ça pendant que les autres IDE font leurs prépas, je vois pas comment ça pourrait se faire.

  51. Dans le pays des bisounours existe une Ide qui réalise ses soins dans une ambiance sereine , elle a le temps et n est pas sous pression … Elle est concentrée donc ne fera aucune erreur . Elle est reposée car elle s’est ressourcée en famille , elle n’a pas été rapellée sur ses repos et choisit son rythme de jour ou de nuit . Elle est radieuse et épanouie …

  52. Impossible Allison Pistolesi Chloe Masala Alex Ia Célia Kirsch ! ils ont oubliés les As les diet …

  53. Eliana Costa dit :

    Et encore on ne fait pas assez. Mare de faire standard!!!

  54. Et ce téléphone qui sonne continuellement…

  55. je suis d’accord ! on a l’impression que y’a que l’>IDE qui peut répondre ! toujours interrompue pendant les traitements !

  56. Non mais je rêve … impossible avec 4 demandes à la minute… pays des Bisounours n’est pas pour demain .

  57. Véro Perrin dit :

    Donc, à qui les personnes en demande devront s’adresser , puisque dans les hôpitaux , il est très rare de ne rien faire!!!

  58. MaRia Apala dit :

    Comme si c était possible… Ils vont se mobiliser en quoi ? On se marre encore une fois

  59. Cindy Lecocq dit :

    C’est clair ! Parfois je passe pour une malpoli mais non, j’essaye juste de finir avant de parler!

  60. Sandi Druzic dit :

    Nous sommes interompu en permanance famille medcin collègue téléphone qu’on nous colle dans les poches c’est horrible…..

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
376 rq / 4,014 sec