Absentéisme en hausse dans les établissements hospitaliers

Avec une hausse de 19 % toutes natures d’arrêts confondues (accidents du travail, maladie ordinaire, longue maladie/longue durée…), le taux d’absentéisme dans les français flambe depuis 5 ans !

Absentéisme en hausse dans les établissements hospitaliers

Extrait du "Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux" Edition 2015. SHAM

Il s'établit ainsi à 12,9 % en 2014 pour les 140 000 agents sondés par la société d'assurance mutuelle  SHAM dans son Panorama du risque 2015.

La maladie ordinaire est la cause la plus importante (45 %). Suivent la longue maladie ou longue durée (30%) puis la maternité (13 %). L'accident du travail complète l'ensemble avec 12 %.

Selon la SHAM, ce sont les arrêts pour accident du travail qui connaissent l'augmentation la plus importante, avec +21% en cinq ans. La tendance est également à la hausse en maladie "mais de façon plus mesurée" (+14 % depuis 2009).

"Les accidents du travail ne sont pas forcément plus nombreux mais leur durée moyenne d'arrêt est chaque année un peu plus longue", souligne la SHAM.

Enfin, pour les agents victimes d'un accident du travail, une analyse du ministère de la Santé, publiée en janvier 2014, a montré récemment qu'infirmiers et aides- seraient les deux métiers les plus touchés fréquemment par ces accidents hospitaliers.

Le nombre de jours d'absence par agent employé a progressé de façon significative (+14 %) pour atteindre 54 jours en 2014. L´étude révèle une fréquence de 72 arrets pour 100 agents employés en 2014.

Globalement, le nombre de jours d'absence par agent employé a progressé de 14 % pour atteindre 40 jours en 2014.

 Rédaction ActuSoins, avec  SHAMpourquoidocteur.fr et APM

caducees_gratuit_infirmiere

CONVATEC
VEGA

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

23 réponses pour “Absentéisme en hausse dans les établissements hospitaliers”

  1. ML SG dit :

    Bas vu les conditions de travail c un peu normal

  2. ML SG dit :

    Bas vu les conditions de travail c un peu normal

  3. Celiine Venet dit :

    Et sa étonne qui ?
    Inquiète qui ?
    Personne qu elle dommage car il serait bien temps de revoir les.conditions de travail

  4. Momo Acinom dit :

    Vu les conditions de travail et le flux de travail avec une mauvaise organisation…tres tres mauvaise

  5. Sissou Grigri dit :

    ça inquiète qui? pas notre hiérarchie en tout cas…vu nos conditions de travail , manque de reconnaissance et de consideration ( comment peut on tel à une employé qui vient de faire 3 nuits de 12h et lui demander de faire une nuit de 10h car manque du monde sur l hopital )

  6. Master Thief dit :

    40 jours par agent…on croit rêver.

    Par contre, si ce sont les conditions de travail, en ce cas qu’en est-il des agents des cliniques et des IDEL, eux aussi sont à 40 jours ?

    Et dans la fonction publique hospitalière, les agents purement administratifs présentent ils eux aussi un taux plus élevé d’arrêts ?

  7. Oui enfin il faut pas oublier une grand partie de personne qui ont un poils dans la main … les AT abusifs on en parle ?

  8. Jeanne Boyer dit :

    J’en fais partie, en accident du travail depuis juillet 2014 et pas prête de retourner dans mon service car je suis loin d’être guérie 🙁 si seulement ce jour la nous n’avions pas été en effectif réduit, je n’aurai jamais eu ce grave traumatisme…. Alors oui, parlons en!! Soignons les soignants!!!!

  9. A force de rappeler les gens pendant leurs repos , les conditions de travail, la lourdeur des services, et vous collez 5 jours de travail 1 repos et encore 5 jours de travail. .ben ont fait pas de miracle! ! Je plein les patients surtout. .

  10. Mais c est sur vu les conditions de travail ya plus de respect pour les gens qui bossent que ce soit aide soignante ou ash.ou inf….ça peut que finir par des arrêts

  11. Simon Cluse dit :

    La hausse du stress monumental surtout toujours faire plus avec moins de personnel, la dégradation énorme des conditions de travail…

  12. Vanessa Roche dit :

    Normal à force de tirer sur la corde.. Encore aujourd’hui personne malade pas remplacer et grosse charge de travail.. Qui bien sur a été faite à quel prix pr les patients et le personnel présent.. Jusqu’à ce qu’il y est un problème pr le patient

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
304 rq / 4,278 sec